L’actualité du Mont-Saint-Michel en bref

Le marathon de la baie du Mont-Saint-Michel, le 28 mai : prêts ? partez !

Ce marathon, fréquemment classé parmi les dix plus beaux du monde, est l’un des plus attendus de l’année. Tous les ans à la fin du mois de mai, 5 000 coureurs provenant de toute la France et d’une cinquantaine de pays du monde se rassemblent pour participer à la course. Cette année, celle-ci fête ses vingt ans. Ses particularités : un parcours en ligne le long de la baie du Mont-Saint-Michel et un site totalement plat, qui permet aux coureurs d’apercevoir dès le départ (dans la ville de Cancale) la ligne d’arrivée située sur le barrage du Couesnon, 42,195 km plus loin.

 

Un site emblématique et exceptionnel

Cette course permettra aux coureurs et à leurs proches de découvrir le riche patrimoine du Mont-Saint-Michel.

L’info en + :
Cet îlot monumental de granit, surnommé « la Merveille de l’Occident », est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979. C’est le troisième site touristique français après la Tour Eiffel et le Château de Versailles ; chaque année, il attire 2,5 millions de visiteurs provenant du monde entier.

La longue histoire de ce site commence en 708, avec la construction d’un premier sanctuaire en l’honneur de l’archange Michel. Ensuite, en 966, des bénédictins y construisent une abbaye qui devient un des plus importants lieux de pèlerinage de l’Occident chrétien et un des centres de la culture médiévale. À partir du XIVe siècle, les conflits de la guerre de Cent-Ans imposent l’édification de puissantes fortifications qui permettent au Mont de résister aux assauts de l’armée anglaise pendant environ trente ans. Aux XVIIe et XVIIIe siècles le Mont perd de son importance militaire et religieuse. Suite à la Révolution, les moines sont chassés et le « Mont Libre » devient une prison (fermée en 1863). Aujourd’hui, l’abbaye est occupée par des Fraternités monastiques de Jérusalem.

 

Une vaste campagne de restauration

L’abbaye du Mont-Saint-Michel, chef-d’œuvre de l’art gothique normand, est caractérisée par une construction échelonnée sur treize siècles, par une situation insulaire qui implique une importante exposition aux intempéries, et par une forte fréquentation touristique. C’est pourquoi le Centre des Monuments Nationaux y réalise de constants travaux de conservation et de restauration.
Ces dernières années, les chantiers ont concerné notamment les toitures et les vitraux de l’église abbatiale. En 2016, la statue de l’archange saint Michel – mesurant 4,5 mètres, pesant 520 kilos et culminant à 156 mètres au-dessus de la mer – a dû être redorée. Actuellement, les travaux se concentrent sur les colonnes et le pavement du cloître. Celui-ci sera rendu plus étanche pour éviter les infiltrations dans les salles de l’abbaye qu’il surplombe. Il sera également abaissé de vingt centimètres, pour retrouver le niveau qu’il avait lors de sa construction au XIIIe siècle.

 

Le Mont redevenu île

Menacé par la sédimentation et par la montée des sables, le Mont-Saint-Michel a également fait l’objet d’un Grand Projet écologique national depuis la fin des années 1990. Avec deux objectifs : le rétablissement de son caractère maritime, et la préservation de son écosystème varié. Aujourd’hui, grâce à des travaux réalisés entre 2005 et 2015, le Mont redevient une île au moment des grandes marées.
Cette gigantesque opération a consisté à :
– Construire un barrage sur la rivière du Couesnon pour renforcer son rôle d’élimination des sédiments ;
– Remplacer la digue-route (construite en 1879) par un pont-passerelle qui permet une meilleure circulation de l’eau des marées et du Couesnon autour du Mont,  et donc une accélération du processus de désensablement ;
– Déplacer les parkings (précédemment aménagés dans la baie) vers le continent, et mettre en place un système de navettes entre les parkings et le Mont.

Le saviez-vous ? Le Mont est au centre d’une guerre entre Bretons et Normands.
Historiquement, le Mont a été breton de 867 à 933. Et de nombreux Bretons considèrent encore que la rivière du Couesnon forme la limite naturelle entre la Normandie et la Bretagne, et que le Mont appartient donc à cette dernière. Mais en réalité, aujourd’hui la frontière officielle ne correspond plus au cours d’eau ; elle est située à 4 kilomètres à l’ouest du Mont, ce qui le place définitivement en Normandie !

Liens utiles

– Site officiel du Mont et de son abbaye :
http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/

– Site de l’office de tourisme :
http://www.ot-montsaintmichel.com/index.htm?lang=fr

– Site officiel du marathon :
http://www.marathondumontsaintmichel.com/fr

– Site officiel de l’opération de rétablissement du caractère maritime du Mont :
http://www.projetmontsaintmichel.fr/index.html

– Article et vidéo sur le chantier du cloître :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/manche/sud-manche/restauration-du-cloitre-du-mont-saint-michel-chantier-spectaculaire-1181809.html

– Données clés sur la restauration de la statue (archange saint Michel) :
http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/Actualites/Restauration-de-la-statue-de-l-archange-saint-Michel

– Épisode de l’émission « C’est pas sorcier » (Le Mont-Saint-Michel, contre vent et marées) :
https://youtu.be/PtWrL1E-I4k

 

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. Le marathon de la baie du Mont-Saint-Michel est caractérisé par

  1. un important dénivelé.
  2. un parcours entièrement plat.
  3. un grand nombre de marches à gravir.

2. Les coureurs doivent parcourir

  1. 5 kilomètres.
  2. 20 kilomètres.
  3. 42 kilomètres (et 195 mètres).

3. Au VIIIe siècle, le Mont abritait

  1. un sanctuaire chrétien.
  2. un logis seigneurial.
  3. une forteresse militaire.

4. Durant la guerre de Cent-Ans, le Mont

  1. a été conquis par les Anglais.
  2. est resté neutre.
  3. a résisté aux Anglais.

5. L’abbaye du Mont-Saint-Michel présente principalement un style

  1. roman.
  2. gothique.
  3. baroque.

6. Les actuels travaux de rénovation de l’abbaye font suite

  1. à la rigueur du climat.
  2. à un incendie.
  3. à un tremblement de terre.

7. Le Mont était menacé par l’augmentation

  1. du niveau de l’eau.
  2. de l’ensablement.
  3. du nombre de touristes.

8. Aujourd’hui, on accède au Mont via

  1. une digue-route.
  2. un pont-passerelle.
  3. un barrage.

 

GRAMMAIRE

2) Complète les phrases en conjuguant les verbes aux temps et aux modes indiqués entre parenthèses.

1. Les coureurs du marathon ________ (apercevoir, futur de l’indicatif) le Mont-Saint-Michel tout au long de leur parcours. Et, à leur arrivée, ils ________ (recevoir, futur de l’indicatif) une médaille.

2. Au Moyen-Âge, le Mont-Saint-Michel était un important centre culturel, où les moines ________ (traduire, imparfait de l’indicatif) en latin les textes d’Aristote.

3. Les visiteurs du Mont-Saint-Michel ________ (percevoir, présent de l’indicatif) facilement le phénomène des grandes marées dans la baie.

4. Le sanctuaire du VIIIe siècle ________ (introduire, passé composé de l’indicatif) le culte de saint Michel sur le Mont.

5. Les bénédictins _________ (construire, passé composé de l’indicatif) une abbaye au Xe siècle.

6. Au début des années 2000, l’architecte Luc Weizmann _______ (concevoir, présent de l’indicatif) le barrage du Couesnon – qui sera mis en service en septembre 2009.

7. ________ (détruire, impératif présent, 2e personne du pluriel) la digue-route, puis _______ (construire, impératif présent, 2e personne du pluriel) un pont-passerelle : ainsi, vous ________ (réduire, futur de l’indicatif) l’ensablement de la baie !

8. Les navettes ________ (conduire, présent de l’indicatif) les touristes des parkings au Mont, via le pont-passerelle.

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant si nécessaire.

abbaye – barrage – chantier – cloître – désensablement – échelonné – étanche –moine – pèlerinage – se rassembler – vitraux

1. Une ________ est un monastère habité par des hommes et dirigé par un abbé, ou bien un couvent habité par des femmes et dirigé par une abbesse.

2. Les bénédictins sont des _______ catholiques qui obéissent aux règles dictées par Benoît de Nursie.

3. Le ________ est une cour intérieure, entourée d’arcades et d’une galerie couverte qui permet aux moines de dire leurs prières ou de méditer tout en marchant.

4. Les ________ sont formés de morceaux de verre de différentes couleurs ; ils représentent souvent une histoire liée à la religion chrétienne.

5. Chaque année, plusieurs ________ sont organisés, du continent vers le Mont-Saint-Michel ; ils permettent aux croyants de _________ dans cet important lieu de la religion catholique.

6. Les ________ exceptionnels de restauration devraient finir en 2019.

7. À la fin des travaux, le cloître jouera le rôle d’un toit parfaitement _______, c’est-à-dire imperméable.

8. Le ________ du Couesnon est équipé de vannes qui fonctionnent dans les deux sens pour faire entrer et ressortir les flots des marées.

9. Les opérations de _________ de la baie ont été _______ sur plusieurs années, de façon à ne jamais bloquer l’accès au Mont.

 

EXPRESSION

4) Décris un site (naturel ou monumental) mis en danger par l’action de l’homme ou par les conditions climatiques. Quelles actions pourraient être réalisées pour le sauvegarder, selon toi ?
(60-80 mots)

(Margot Legrand)

(Crédits images: Falcon Photography flickr et flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *