Les grandes marées

Les côtes de Bretagne sont un des lieux les plus propices en Europe pour observer le phénomène des grandes marées. En fait, tout le long de la Côte d’Émeraude, dans la baie de Saint-Malo, le marnage peut atteindre les 14 mètres.

Pour classifier l’intensité du dénivellement, on utilise un coefficient qui prend une valeur comprise entre 20 et 120. Quand le coefficient est supérieur à 90, on parle de grandes marées. Cela se produit habituellement au printemps et à l’automne.

En 2015, pendant l’équinoxe de printemps, la marée a atteint le coefficient de 119. En cette occasion, le Mont Saint-Michel – l’îlot de la Normandie relié à la terre ferme par un tombolo – est redevenu une île depuis quelques années.

grandes-marees_box

Aperçu du Mont Saint Michel “grande marée” (Flickr)

En 2016 il y aura 86 jours de grandes marées au total, dont 44 auront un coefficient supérieur à 100.

 

(Image: Flickr)

 

 

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti [3]

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

  1. Patrizia scrive:

    Mi piace molto questo tipo di lavoro, mi auguro che continui ancora a lungo. Argomenti della quotidianità utili per lavorare in classe

  2. Ottimo , interessante, un po difficile per i miei alunni di terza media!!

  3. interessante e approfondito, ma un po difficile per i miei alunni di terza media!!