Aula di Lingue

Aula di Lingue

Articoli e news di Italiano, Inglese, Spagnolo, Francese e Tedesco

Speciali
Italiano
Benvenuti - Intercultura blog
English
Planet English
Level A2
Level B1
Level B2
News at a glance
Español
Mundo Hispano
Nivel A2
Nivel B1
Nivel B2
Noticias breves
Français
Espace Français
Niveau A2
Niveau B1
Niveau B2
Actualité en bref
Deutsch
Deutsche Welt
Niveau A2
Niveau B1
News auf einen Blick
Chi siamo
Cerca

Les nouveaux mots du dico

Chaque année, de nouveaux termes intègrent les dictionnaires afin de rendre compte de l’évolution de la société et de la langue française.

leggi
Per la lezione Per scaricare questa risorsa devi accedere a myZanichelliAccedi

Un dictionnaire est un allié précieux pour comprendre le monde et pour le décrire de manière précise. C’est pourquoi, chaque année, les passionné(e)s de langue française attendent avec impatience les rééditions des principaux dictionnaires et analysent de près leurs nouvelles entrées.

Le rôle des documentalistes et lexicographes

Ces nouvelles entrées décrivent des usages linguistiques déjà existants, et reflètent ainsi l’évolution de la langue française. Les documentalistes et les lexicographes jouent en cela un rôle essentiel, en repérant les néologismes et en collectant ces nouveaux mots ou ces nouveaux sens dans des corpus de textes variés (médias, littérature, réseaux sociaux…). Les résultats sont recueillis dans de grandes bases de données, qui couvrent non seulement le français de France mais aussi les régionalismes, les anglicismes, les mots de la francophonie, etc. Selon le linguiste et lexicographe Alain Rey (1928-2020), un dictionnaire est « un observatoire, pas un conservatoire », et il se doit de rendre compte de la diversité et du dynamisme de la langue française.

Les critères de sélection

Étant donné que la langue française évolue rapidement, des milliers de mots et de sens nouveaux apparaissent chaque année. Mais seules quelques dizaines d’entre eux entrent dans le dictionnaire ! Géraldine Moinard, directrice de la rédaction du Petit Robert, explique quels sont les trois critères principaux pour leur sélection : la fréquence d’usage, la diffusion et la pérennité. Un mot très fréquent dans un contexte restreint n’entrera pas nécessairement dans le dictionnaire, au contraire d’un mot qui apparaît de manière durable dans des types de discours variés. Il est rare qu’un néologisme récent soit intégré, à moins qu’il ne soit essentiel pour comprendre l’époque actuelle. 

Un reflet du monde contemporain

Dans les éditions 2023 du Petit Robert et du Petit Larousse illustré, certaines des nouvelles entrées sont révélatrices des transformations de la société et des préoccupations environnementales. Citons-en quelques-unes : écoanxiété, glottophobie, grossophobie, mégafeu, mobilité douce, transition écologique, upcycling, wokisme… Certaines se réfèrent aux nouvelles technologies : NFT, crypto art, cyberharcèlement, cyberespionnage, instagrameur / instagrameuse. Et, après l’apparition dans les éditions précédentes de covid ou coronavirus, beaucoup font encore référence à la pandémie en cours avec, par exemple, covidé, passe sanitaire, passe vaccinal ou encore vaccinodrome.

Le langage des jeunes

Le Petit Robert a, en outre, toujours fait une grande place au jargon des adolescent(e)s et des jeunes adultes : verlan, langage des cités, emprunts à d’autres langues… Dans son édition 2023, il intègre les mots suivants, appartenant au registre familier : bail (chose que l’on ne peut nommer, ou projet mal défini), chiller (anglicisme : prendre du bon temps à ne rien faire), gênance (sentiment de gêne, de malaise éprouvé dans une situation embarrassante), déter (abréviation de l’adjectif déterminé).

Les termes de la francophonie

Plusieurs mots d’origine africaine font également leur entrée. Parmi eux, le familier go venant de l’argot ivoirien et désignant une jeune femme ou une petite amie, mais aussi le terme brouteur qui fait référence à celui qui se nourrit sans effort ou qui piège ses victimes sur Internet, ou encore babtou qui correspond au surnom donné aux Européens ou aux Blancs en général. À noter que ces termes, qui témoignent de la richesse du français parlé au sein de l’espace francophone, sont également présents dans le Dictionnaire des francophones (DDF), consultable en ligne depuis mars 2021.

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. Les dictionnaires de langue française sont mis à jour
a. plusieurs fois par an.
b. une fois par an.
c. une fois tous les deux ans.

2. Les lexicologues ont pour mission
a. d’inventer des néologismes.
b. d’éviter l’intégration des néologismes dans les dictionnaires.
c. de chasser les néologismes dans toutes sortes de documents.

3. Selon Alain Rey, un dictionnaire doit être similaire à
a. un musée.
b. un mirador.
c. un laboratoire expérimental.

4. Dans un dictionnaire, chaque année, il y a environ
a. 12 nouvelles entrées.
b. 100 nouvelles entrées.
c. 1000 nouvelles entrées.

5. Parmi les néologismes, Géraldine Moinard révèle que la priorité est donnée
a. aux termes existant depuis peu.
b. au jargon utilisé dans un cercle limité.
c. aux mots reflétant une réalité sociale contemporaine.

6. Dans le Petit Robert et le Petit Larousse illustré (2023), on trouve de nombreux termes concernant
a. l’écologie.
b. l’économie.
c. l’industrie.

7. Bail, chiller, gênance et déter appartiennent à un registre de langue
a. soutenu.
b. vulgaire.
c. populaire.

8. Dernièrement, on remarque
a. une contamination du français par des mots africains.
b. une contamination des langues africaines par des mots français.
c. une imperméabilité entre les argots africains et le français.


GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes donnés au présent de l’indicatif.

1. Je te ………………………………… [garantir] que ce dictionnaire-ci est très complet. Il ………………………………… [réunir] plus de 60 000 mots !

2. La nouvelle édition de ce dictionnaire ………………………………… [sortir] chaque année au printemps ; elle ………………………………… [recueillir] en moyenne 150 nouvelles entrées.

3. Je ………………………………… [découvrir] toujours de nouveaux mots grâce à vous ! Comment …………………………………-vous [définir] celui-ci ?

4. Je ………………………………… [sentir] que tu ………………………………… [mentir] : avoue que, en réalité, tu ne connaissais pas cette expression !

5. Cette nouvelle définition ………………………………… [élargir] le sens de ce terme et ………………………………… [avertir] qu’il appartient au registre familier.

6. Pour mon anniversaire, ma grand-mère m’………………………………… [offrir] toujours un nouveau dictionnaire ; elle ………………………………… [tenir] beaucoup à cette tradition !

7. Pour ce jeu, nous ………………………………… [ouvrir] le dictionnaire à une page au hasard et nous ………………………………… [choisir] un mot à l’aveugle.

8. Tu ………………………………… [venir] jouer avec nous ? Nous t’………………………………… [accueillir] volontiers dans notre équipe !


LEXIQUE

3) Associe chaque définition au terme correspondant.

cyberharcèlement écoanxiété glottophobie grossophobie mégafeu mobilité douce transition écologique upcycling vaccinodrome wokisme

1. Moyen de locomotion respectueux de l’environnement : …………………………………
2. Courant de pensée qui dénonce les injustices et discriminations : …………………………………
3. Discrimination basée sur certains traits linguistiques, notamment les accents : …………………………………
4. Persécution pratiquée par voie électronique, notamment sur les réseaux sociaux : …………………………………
5. Angoisse provoquée par les menaces environnementales qui pèsent sur notre planète : …………………………………
6. Incendie d’ampleur extrême, incontrôlable et dévastateur, favorisé par la sécheresse et les fortes chaleurs : …………………………………
7. Attitude hostile, moqueuse et/ou méprisante, voire discriminatoire, envers les personnes obèses ou en surpoids : …………………………………
8. Ensemble des changements socio-économiques ayant pour but de répondre aux exigences du développement durable : …………………………………
9. Centre provisoire utilisé lors d’une épidémie sévère pour immuniser un grand nombre de personnes le plus rapidement possible : …………………………………
10. Revalorisation de matières ou objets destinés à être jetés, en les transformant en des produits à valeur ajoutée, esthétiques et/ou utiles : ………………………………… 


EXPRESSION ÉCRITE

4) Sélectionne six néologismes définis dans l’article ou dans l’exercice précédent, et réutilise-les dans des phrases de ton invention.
(60-80 mots)


EXPRESSION ORALE

5) Utilises-tu beaucoup d’expressions étrangères, régionales ou dialectales dans ton quotidien ? Lesquelles ? En connais-tu la traduction dans ta langue maternelle ? Si oui, pourquoi préfères-tu utiliser les expressions en langue étrangère ? Discutes-en en classe avec tes camarades.

(Margot Legrand)
(Crédits images: Pixabay)

Devi completare il CAPTCHA per poter pubblicare il tuo commento