Végétarisme & co : les Français se mettent au vert

Niveau B1

Un menu végétarien par semaine dans les cantines

La « loi Alimentation » adoptée l’année dernière prévoit qu’à partir du 1er novembre 2019, les lieux de restauration collective (écoles, hôpitaux, casernes militaires, et certaines entreprises) proposent un repas végétarien par semaine. Cela signifie qu’au moins une fois par semaine, les cantines – privées comme publiques – devront choisir un plat sans viande ni poisson mais avec des œufs, des produits laitiers ou d’autres protéines d’origine végétale. Un tel choix permet de réduire la surconsommation de protéines carnées, qui représente un danger sanitaire et écologique. En effet, manger trop de viande serait potentiellement dangereux pour la santé. Et cela a aussi un impact sur l’environnement et le climat, puisque l’élevage consomme une quantité très importante d’eau potable, provoque 63 % de la déforestation en Amazonie (selon Greenpeace) et est responsable de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (selon l’ONU). La surpêche, elle, provoque l’extinction de certaines espèces de poissons et la destruction des écosystèmes.

 

Le saviez-vous ?
– Pour produire un kilo de bœuf, il faut plus de 15 000 litres d’eau, contre 4 000 litres pour un kilo de poulet ou 1 800 litres pour un kilo de blé.
– Les volailles, le porc et les poissons ont un bilan carbone plus faible que le bœuf, le veau et l’agneau.

 

Une multitude d’initiatives éco-citoyennes

En réalité, depuis le début de l’année, cette idée d’une journée végétarienne – au minimum – par semaine rencontre du succès également dans la société civile. Des milliers de Français ont en effet décidé de changer leurs habitudes individuelles et de participer à l’opération « lundi vert », c’est-à-dire un lundi sans viande ni poisson, soutenue par 500 personnalités telles que Juliette Binoche et Isabelle Adjani, et par plusieurs ONG comme Greenpeace ou Sea Shepherd.
Plus globalement, ces derniers temps, on assiste à une réelle prise de conscience environnementale et à la naissance de nombreuses initiatives éco-citoyennes. Développement du covoiturage, ouverture d’épiceries vrac et de magasins de produits (vêtements, objets, appareils high-tech et électroménagers) d’occasion, ramassage des déchets sur les voies publiques, plantation d’arbres, formation d’associations pour le maintien d’une agriculture paysanne et biologique (AMAP)… Les Français ne manquent ni d’imagination ni de motivation pour participer, à leur mesure, à la transition écologique !

 

#onestprêt et #çacommenceparmoi

Certains se sont même lancé des défis personnels.
Julien Vidal, par exemple, a réalisé une nouvelle action écologique chaque jour pendant un an. Son but ? Montrer que chacun peut réduire son empreinte environnementale et donc avoir un impact positif sur la planète. Son slogan ? « Ça commence par moi : soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » !
Magali Payen, elle, a fondé en 2018 le mouvement « On est prêt » qui proposait un défi écologique à relever chaque jour pendant un mois. Avec l’espoir que les nouvelles habitudes acquises soient conservées au-delà de cette période.
Le secret, dans ce genre de défis, est de commencer par des actions simples (avoir toujours une gourde avec soi, coller un « stop pub » sur la boîte aux lettres, prendre des douches de moins de trois minutes, limiter la température de chauffage à 19°C…), et d’évoluer progressivement. 

 

L’info en + : le top 10 des actions pour la planète, selon Julien Vidal

– ne plus acheter d’objets, de meubles ou de vêtements neufs ;
– faire ses courses en vrac, sans emballage ;
– acheter de la nourriture bio et locale ;
– réduire sa consommation de viande ;
– limiter le gaspillage alimentaire ;
– composter ses déchets organiques ;
– choisir une banque éthique ;
– acheter de l’électricité verte ;
– préférer le train à l’avion ;
– utiliser le vélo au quotidien.

 

Liens utiles

– Site de l’initiative « Lundi vert » : https://www.lundi-vert.fr/ 

– Cinq gestes bons pour la santé et pour la planète : https://www.santemagazine.fr/sante/sante-environnementale/5-gestes-bons-pour-la-planete-et-pour-sa-sante-175072 

 – Infographie sur 10 éco-gestes quotidiens : https://declics.romande-energie.ch/economiser-au-quotidien/10-eco-gestes-au-quotidien 

 – Site du défi « On est prêt » : https://onestpret.fr/ 

– Catalogue des actions individuelles pour changer le monde: https://www.cacommenceparmoi.org/ 

 

 

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivante

1. La « loi Alimentation » impose dans la restauration collective

  1. un repas végétarien par jour.
  2. un repas végétarien par semaine.
  3. des repas exclusivement végétariens.

2. Dans un repas végétarien, il y a

  1. des protéines d’origine végétale.
  2. des protéines d’origine animale.
  3. des protéines carnées.

3. L’élevage est un secteur d’activité qui

  1. n’utilise pas d’eau potable.
  2. utilise peu d’eau potable.
  3. utilise beaucoup d’eau potable.

4. L’opération « lundi vert » exclut la consommation

  1. de viande.
  2. de poisson.
  3. de viande et de poisson.

5. Les AMAP soutiennent

  1. l’agriculture intensive.
  2. l’agriculture biologique.
  3. l’agriculture connectée.

6. Julien Vidal a réalisé

  1. une nouvelle action écologique par an.
  2. une nouvelle action écologique par mois.
  3. une nouvelle action écologique par jour.

7. Le but du défi « Ça commence par moi » est

  1. de connaître son empreinte environnementale.
  2. de diminuer son empreinte environnementale.
  3. d’augmenter son empreinte environnementale.

8. Dans un défi écologique, il vaut mieux

  1. commencer par des gestes simples.
  2. commencer par des actions complexes.
  3. faire seulement des changements radicaux.



GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes donnés à l’impératif.

1. (Avoir, nous) _____________ le courage de changer nos habitudes !

2. (Prendre, tu) _____________ conscience du problème écologique !

3. (Calculer, vous) _____________ votre empreinte écologique en ligne !

4. (Faire, nous) _____________ tous des efforts pour sauver la planète !

5. (Ne pas penser, vous) _____________ qu’il est trop tard pour agir !

6. (Ne pas laisser, tu) _____________  tes appareils électroniques en veille, (débrancher, tu) _____________-les !

7. (Être, vous) _____________ écolos, (utiliser, vous) _____________ votre vélo !

8. (Ne pas se mentir, nous) _____________ : réduire son impact environnemental prend du temps… Mais cela vaut la peine d’essayer !

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les conjuguant ou accordant si nécessaire.

cantine covoiturage d’occasion défi éco-citoyen élevage empreinte épicerie repas surpêche vrac

1. L’application « 90 jours » lance des mini-_____________ quotidiens pour changer le monde, comme les assistants virtuels qui aident à arrêter de fumer ou à se mettre au sport.

2. Un geste écolo très simple ? Ne pas jeter les restes de _____________ mais les réutiliser ou les congeler.

3. Une _____________ « zéro déchet » est un commerce qui propose des produits alimentaires en _____________, c’est-à-dire sans emballages.

4. Les _____________ scolaires servent deux fois trop de viande par rapport à ce que conseille l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

5. Greenpeace recommande de consommer au maximum 12 kilos de viande issus de l’_____________ écologique par personne et par an (soit environ 230 g par semaine).

6. Il y a _____________ (ou surexploitation) quand la population de poissons diminue d’une année à l’autre.

7. Acheter (et vendre) _____________ permet de faire de bonnes affaires : c’est donc un geste à la fois économique et écologique.

8. BlaBlaCar est la plateforme de _____________ la plus célèbre ; elle met en relation des conducteurs et des passagers pour qu’ils partagent un même trajet en voiture.

9. L’_____________ écologique (ou environnementale) est un indicateur de la pression exercée par les humains sur les ressources naturelles.

10. Un _____________ est un individu qui a intégré la nécessité de protéger l’environnement dans sa vie quotidienne. 

 

EXPRESSION

4) Et toi ? Serais-tu prêt(e) à diminuer ta consommation de viande et à changer d’autres habitudes quotidiennes, pour améliorer ton empreinte écologique ? Pourquoi, ou pourquoi pas? (80-100 mots)

___

(Margot Legrand)

(Crédits images: Flickr et Flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *