Nice et Dunkerque : deux régions, deux carnavals, deux styles

En France, il existe deux importants carnavals : celui de Nice, qui cette année a lieu du 15 au 25 février, et celui de Dunkerque, qui s’étend de fin janvier à début mars. Attention cependant : les Sudistes et les Flamands ont des façons bien différentes de fêter le carnaval, et ils le revendiquent !

 

Une origine religieuse commune… mais des traditions différentes !

Le carnaval (du latin « carnem levare » c’est-à-dire « enlever la chair », au sens de « viande » ou de « bonne chère ») a une origine catholique : depuis le Moyen Âge, il représente un moment de fête populaire avant les privations du Carême. Après le Mardi Gras, en effet, on entre dans une période de jeûne et d’abstinence qui dure quarante jours, jusqu’au dimanche de Pâques.
Il faut noter cependant qu’à Dunkerque, au XVIIe siècle, cette fête du calendrier religieux coïncidait avec un autre événement : le départ des marins-pêcheurs pour six mois de pêche à la morue en Islande. Avant qu’ils partent, un repas de fête (la « foye ») était offert par leurs armateurs. C’est cette tradition qui a donné son surnom au « Carnaval des marins » dunkerquois.

 


Le carnaval le plus grandiose : Nice

Le carnaval de Nice est l’événement phare de la Côte d’Azur en hiver.
Durant cette période, il y a chaque jour un « corso carnavalesque », c’est-à-dire un défilé de chars spectaculaires, qui portent des éléments d’animation et de gigantesques personnages en structure gonflable ou en carton-pâte. Ceux-ci ont généralement d’énormes têtes, et représentent souvent des défauts ou vices de notre société. Les quatre chars en tête du cortège sont ceux du Roi, de la Reine, de leur fils Carnavalon et de la Soufflerie, qui projette des confettis. En outre, durant la fameuse « bataille de fleurs », une vingtaine de chars fleuris paradent dans la ville, et des milliers de fleurs sont lancées sur les spectateurs. La fabrication de tous ces chars représente environ 4000 heures de travail, réparties sur six mois.

(Crédits images: patrick janicek, flickr)

Chaque année, un nouveau titre choisi pour le personnage de Sa Majesté le Roi du carnaval – en 2017, le thème choisi est ainsi « le Roi de l’énergie ». Avant le début du carnaval, Sa Majesté arrive sur la place Masséna afin de récupérer les clés de la ville et d’annoncer l’ouverture du carnaval. Le Roi y trône ensuite pendant toute la durée du carnaval. Le dernier soir, il défile seul une dernière fois, avant d’être brûlé sur un bûcher en mer. Un feu d’artifice inspiré du thème est alors tiré sur la baie des Anges.

 

Le carnaval le plus convivial : Dunkerque

À Dunkerque, le carnaval a une dimension plus modeste : ce sont les « carnavaleux » (c’est-à-dire les personnes qui participent au carnaval) qui sont au centre des festivités. Les carnavaleux sont toujours habillés de manière originale, avec des vêtements multicolores, des fourrures, des perruques, des grands chapeaux et des parapluies multicolores. Un seul mot d’ordre : les déguisements doivent être outranciers et exubérants !

(Crédits images: fdecomite, flickr)

Les moments culminants du carnaval sont les grands bals, qui permettent de danser sur de la musique moderne et populaire, et les bandes. Les bandes sont des ensembles de personnes déguisées, qui défilent dans les rues de la ville en jouant de la musique. Elles sont composées d’un tambour-major, des musiciens et des carnavaleux. Lorsque les fifres (petites flûtes traversières) jouent, les carnavaleux avancent en marchant doucement. Mais lorsque les trompettes jouent, alors a lieu un chahut. Les personnes en premières lignes ont pour but de retenir les carnavaleux, qui poussent le reste de la bande. Les musiques populaires rythment l’avancée du groupe jusqu’à l’hôtel de ville. Là a lieu l’événement le plus attendu : le jet de harengs. Le maire et ses conseillers lancent depuis le balcon de l’hôtel de ville des harengs fumés (enveloppés) et des homards en plastique, à échanger contre des vrais… ce qui crée évidemment un énorme tumulte dans la foule !

L’info en + : Les « chapelles »

Pendant les bandes, les habitants des quartiers concernés ouvrent leurs portes aux carnavaleux qu’ils connaissent, et leur distribuent à boire et à manger, dans une ambiance très conviviale. Mais pour entrer dans une telle « chapelle », il faut souvent connaître un mot de passe ! Les invitations sont données aux carnavaleux les plus respectueux… et les plus fêtards !
C’est cela l’ « esprit carnaval » dunkerquois : l’esprit de camaraderie avant tout !

 

Deux dimensions différentes

Ces deux carnavals n’ont pas la même philosophie. La municipalité de Nice revendique l’organisation d’un spectacle colossal, et elle invite les touristes à venir nombreux pour le découvrir – et les médias du monde entier à le couvrir ! Les Dunkerquois, eux, n’apprécient pas la médiatisation croissante de leur carnaval, qui à leurs yeux représente un ensemble de traditions à protéger, et non une attraction touristique à promouvoir. Le « carnaval des marins » est réservé avant tout aux Dunkerquois et aux initiés, qui connaissent les paroles des chansons et les règles des bandes. Et il est en grande partie financé par les carnavaleux eux-mêmes (à travers les associations carnavalesques), ce qui lui confère évidemment une dimension plus intime.

Les deux carnavals en chiffres :

Nice
Fréquentation : 1,2 million de visiteurs sur toute la période du carnaval.
Financement municipal : 5 millions d’euros.
Retombées économiques : 35 millions d’euros.
Lancers : 100 000 fleurs (produites localement), 20 tonnes de confettis.

Dunkerque
Fréquentation : 50 000 carnavaleux dans les plus grosses bandes, 10 000 dans les principaux bals.
Financement municipal : 500 000 euros (le reste étant couvert par les associations carnavalesques).
Retombées économiques : 7 millions d’euros.
Lancers : 500 kilos de harengs et 6 homards.

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. Le carnaval est une fête d’origine

  1. antique et païenne.
  2. moyenâgeuse et religieuse.
  3. contemporaine et civile.

2. Un « corso carnavalesque » est

  1. une leçon de danse.
  2. un boulevard où se déroule le carnaval.
  3. une parade géante.

3. À Nice a lieu un spectaculaire lancer

  1. de homards.
  2. de fleurs.
  3. de riz.

4. Le personnage central du carnaval de Nice est

  1. le Roi.
  2. le Président.
  3. l’Empereur.

5. Les « carnavaleux » dunkerquois sont

  1. des fabricants de chars.
  2. des marins-pêcheurs.
  3. des personnes déguisées.

6. À Dunkerque, les « bandes » sont

  1. des déguisements multicolores.
  2. des groupes de festoyeurs.
  3. des trompettistes.

7. À Dunkerque, les harengs et les homards sont lancés par

  1. les conseillers municipaux.
  2. les musiciens des bandes.
  3. une soufflerie mécanique.

8. Le carnaval de Dunkerque est financé principalement

  1. par l’État.
  2. par les habitants.
  3. par des entreprises privées.

 

GRAMMAIRE

2) Récris les phrases suivantes en remplaçant les mots soulignés par les pronoms « y » ou « en », quand cela est possible. Fais attention à la place du pronom dans la phrase !

1. Nous logerons à Rio pendant la période du carnaval. → ____________________________

2. Je vais prendre des cours de samba. → ____________________________

3. Est-ce que vous allez au bal ce soir ? → ____________________________

4. Il a besoin de sa cavalière pour aller au bal. → ____________________________

5. Nous avons acheté des beignets pour le goûter. → ____________________________

6. J’espère que vous avez prévu assez de boissons ! → ____________________________

7. Elle a emprunté un déguisement à sa voisine. → ____________________________

8. Elle a ajouté des boutons et des plumes à son chapeau. → ____________________________

9. Elle a ajouté des boutons et des plumes à son chapeau. → ____________________________

10. Vous voulez vous insérer dans la ligne d’une « bande » dunkerquoise ? → ____________________________

11. Sachez qu’il y a beaucoup de règles à respecter. [Elles sont contenues dans la « Charte du carnaval ».] →  ____________________________

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire.

bûcher – chahut – char – confettis – cortège – défiler (ou parader) – déguisement  – fourrure – jeûne – perruque

1. Le ________ du Carême permettait de se purifier en vue de la fête de Pâques, commémorant la résurrection de Jésus-Christ, durant laquelle la viande et les œufs pouvaient réapparaître.

2. Une bande dunkerquoise est un rassemblement de personnes déguisées qui ________ dans les rues d’une ville ou d’un quartier.

3. La Charte du carnaval de Dunkerque indique qu’il est interdit (car dangereux) de sortir de la bande durant un _______ : il faut attendre la fin et crier « sortie », puis sortir du côté le plus proche.

4. À Rio, toutes les personnes qui ont envie de danser peuvent se joindre au ________ officiel.

5. Les carnavaleux dunkerquois cherchent souvent des ________ originaux et insolites ! Pour trouver l’inspiration, ils peuvent se rendre dans le « coin carnaval » (appelé « Cafougnette ») du marché de Dunkerque.

6. Beaucoup d’hommes se déguisent en femmes, avec des jupes et des collants, du maquillage et des faux cils, et enfin des extensions de cheveux ou des ________ longues.

7. En février, il fait plutôt froid à Dunkerque… alors beaucoup de carnavaleux adoptent des vêtements en (fausse) _______ bien chaude !

8. À Nice, le record pour la taille d’un ________ est détenu par le « Roi de la Gastronomie » de 2014 : il mesurait près de vingt mètres de haut !

9. Le dernier jour du carnaval, le _______ du Roi fait écho à celui de la « vieille sorcière » qui symbolise l’Épiphanie dans le nord-est de l’Italie.

10. Attention à ne pas confondre les « ________ », qui sont des petits papiers colorés, et les « dragées » qui sont des confiseries généralement offertes lors des baptêmes et des mariages !

 

EXPRESSION

4) Décris des traditions liées au carnaval organisé dans ton école, dans ta ville et/ou dans ta région.
(60-80 mots)

 

ACTIVITÉ BONUS

Morue, hareng, homard…
Traduis ces trois mots, puis cherche d’autres noms de célèbres poissons et crustacés en français. Tu peux éventuellement imprimer des images et les coller sur ton cahier pour illustrer ta liste.

(Margot Legrand)

(Crédits images: fr.zil, flickr,  fdecomite, flickr et Mark Fisher, flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *