Le 8 mars célèbre la Journée Internationale des Femmes

Un peu d’histoire…

L’origine de cette Journée remonte au début du XXe siècle, alors que dans le monde occidental les ouvrières luttaient pour de meilleures conditions de travail, et les suffragettes réclamaient le droit de vote pour les femmes.
En 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, l’Allemande Clara Zetkin propose la création d’une « Journée internationale des femmes ».
Ce serait ensuite Lénine qui, en 1921, aurait fixé la date de cette Journée internationale au 8 mars, en souvenir d’un événement hautement symbolique : la manifestation des ouvrières russes, le 8 mars 1917, pour réclamer la paix et l’instauration de la République – une grève générale qui a provoqué le début de la Révolution Russe.
Plus tard, dans les années 1970, le mouvement féministe prend de l’importance. La « Journée Internationale des Femmes » est alors reconnue officiellement en 1977 par les Nations Unies.

L’info en + : singulier ou pluriel ?
L’expression « Women’s Day » a d’abord été traduite dans les documents officiels par « Journée de la Femme ». Depuis 2016, le comité ONU Femmes France lutte pour que cette mauvaise traduction, réductrice, soit corrigée par « Journée des Femmes ». Car le 8 mars est précisément l’occasion de mettre l’accent sur la diversité des femmes, et de faire entendre leurs voix multiples.

 

Le thème à l’honneur

Cette année, le thème choisi par les Nations Unies est le suivant : « L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes ». Cette Journée met donc l’accent sur l’activisme des femmes rurales, qui représentent plus d’un quart de la population mondiale, mais qui connaissent souvent des conditions de vie difficiles. Par exemple, à l’échelle mondiale, elles gagnent 40 % de moins que les hommes ruraux, et elles représentent moins de 20 % des propriétaires terriens. Mais, de plus en plus, elles s’organisent en associations pour revendiquer leurs droits, lutter contre les abus de pouvoir et améliorer leur situation économique et sociale.
La Journée Internationale des Femmes 2018 est donc l’occasion de célébrer cette dynamique féministe mise en place par des activistes, pour favoriser l’autonomie des femmes – rurales comme urbaines.

 

Le déroulement de la Journée

Le compte twitter de la Journée précise que « le 8 mars n’est pas une fête ! ». Ce jour-là, les femmes ne veulent ni fleurs ni cadeaux ; elles réclament plutôt des droits et des salaires égaux à ceux des hommes. C’est dans cet objectif que sont organisés de nombreux rassemblements, mais aussi des débats, des spectacles et des expositions, pour sensibiliser un large public aux questions féministes. Les femmes les plus militantes peuvent aussi choisir de faire grève à partir de 15h40, pour lutter contre les inégalités salariales. 15h40 est en effet l’heure symbolique à laquelle les femmes, qui sont payées en moyenne 26 % de moins que les hommes, cessent d’être rémunérées chaque jour.

En outre, cette Journée est l’occasion de rendre hommage à Simone Veil, ex-ministre de la Santé décédée le 30 juin 2017. Cette femme est devenue une icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France, en faisant adopter en 1975 la loi légalisant l’avortement. Des affiches à son effigie, portant l’inscription « Merci Simone », ont ainsi été collées sur les murs de toutes les grandes villes de France.

Les prix Margaret

Le 8 mars sera aussi le dernier jour pour soumettre un projet, dans l’espoir de recevoir l’un des prix Margaret. Ces deux prix récompensent des « femmes digitales » qui entreprennent de manière éthique et créative, dans une structure déjà existante (catégorie Intrapreneure) ou en fondant leur propre structure (catégorie Entrepreneure), dans le but de créer un monde meilleur. Ils ont été créés par Delphine Remy-Boutang en hommage à Margaret Hamilton, codeuse informatique de la NASA qui a contribué au premier pas de l’homme sur la Lune. Et ils seront remis aux lauréates lors de la Journée de la Femme Digitale, le 17 avril prochain.

 

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. L’origine de la Journée Internationale des Femmes est liée

  1. au monde ouvrier.
  2. au monde agricole.
  3. au monde universitaire.

2. L’origine de la Journée Internationale des Femmes est liée

  1. au capitalisme.
  2. au catholicisme.
  3. au socialisme.

3. Le thème de la Journée Internationale des Femmes 2018 concerne

  1. les femmes qui vivent à la campagne.
  2. les femmes qui vivent en ville.
  3. aussi bien les femmes qui vivent à la campagne que celles qui vivent en ville.

4. Les femmes rurales sont payées

  1. moins que les hommes ruraux.
  2. autant que les hommes ruraux.
  3. plus que les hommes ruraux.

5. La grève de 15h40 a pour but de dénoncer

  1. le harcèlement sexuel.
  2. l’écart salarial entre hommes et femmes.
  3. les violences conjugales.

6. Simone Veil était

  1. une ouvrière.
  2. une médecin.
  3. une femme politique.

7. Margaret Hamilton était

  1. une artiste.
  2. une informaticienne.
  3. une astronaute.

8. Les prix Margaret récompensent des femmes qui travaillent dans le domaine

  1. du tourisme.
  2. du numérique.
  3. de la culture.

 

GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en mettant les mots entre crochets au féminin. Attention aux cas particuliers et aux exceptions !

1. Margaret Hamilton était une [informaticien] ________ et une [mathématicien] _________ [américain] ________.

2. Longtemps, on a considéré la femme avant tout comme une [géniteur] _______ et comme la [protecteur] ________ du foyer.

3. Le travail de nuit des femmes est beaucoup pratiqué dans le secteur tertiaire avec les [infirmiers] _______, les [serveurs] ________, etc.

4. En France, une politique [public] ________ de lutte contre la discrimination [sexuel] _______ et contre les violences faites aux femmes s’est développée dans les années 2000.

5. Ce n’est que deux siècles après les avancées des « droits de l’homme » que la question de l’égalité entre les sexes est arrivée en politique de façon [sérieux] ________.

6. À l’ [indiscret] _________ question « Êtes-vous féministe ? », la réponse est souvent [ambigu] ________, car de nombreuses personnes ont encore du mal à reconnaître qu’elles adhèrent à cette philosophie.

7. « Le Monde selon les femmes » est une ONG féministe [actif] ________ dans le monde du développement, de l’éducation permanente, de la recherche action.

8. « Vie Féminine – L’égalité pour changer » est un mouvement féministe d’action [interculturel] ________ et [social] _______.

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant si nécessaire.

affiche – avortement – codeur – déroulement – échelle – entrepreneur – inégalité – grève – lauréat – ouvrier – rassemblement – suffragette

1. La première célébration de la Journée internationale des femmes, à l’_________ mondiale, a eu lieu le 19 mars 1911 et a rencontré un grand succès, puisque plus d’un million de femmes ont manifesté en Europe et aux États-Unis.

2. Les _________ et manifestations du 8 mars sont généralement encadrés par un important service d’ordre, qui assure leur bon _________.

3. Pour la première fois, le 8 mars 2017, les femmes de 50 pays (sur les cinq continents) étaient invitées à participer à un mouvement de ________ coordonné, pour « un jour sans femmes ».

4. L’interruption volontaire de grossesse (IVG) désigne un _______ provoqué dans un cadre légal, pour des raisons personnelles ou familiales.

5. Concernant les tâches domestiques, les ________ entre hommes et femmes se sont atténuées dans les trente dernières années, mais elles restent élevées – les femmes y consacrent en moyenne 4h38 par jour, et les hommes 2h26.

6. Le terme de « _________ » apparaît en 1903 en Grande Bretagne avec la création par Mrs Pankhurst de l’Union politique et sociale des femmes (WSPU), dont les membres militent pour le vote des femmes.

7. Le visuel graphique « Merci Simone » est libre de droit, pour que chacun puisse l’imprimer librement et gratuitement sur des _________, des tracts, des t-shirts, des sacs en tissu, etc.

8. En 2017, le prix Margaret a été remis à Joséphine Goube, une _________ sociale qui dirige la start-up Techfugees, développant des solutions technologiques afin de faciliter l’accueil et l’intégration des réfugiés.

9. En 2017, la _________ du prix Margaret dans la catégorie intrapreneure a été Roxanne Varza, responsable de la mise en œuvre de Station F, le gigantesque incubateur de start-ups situé à Paris. C’est là que, en septembre dernier, 700 ________ avaient rendez-vous pour passer une épreuve d’algorithmes et tenter de remporter le titre de meilleur développeur informatique de France.

10. Le 22 janvier 2018, Naomi Parker Fraley est décédée à 96 ans. Cette ________ américaine avait inspiré le personnage de « Rosie the riveter » (Rosie la riveteuse) figurant sur la célèbre affiche « We can do it ! », devenue une icône féministe.

 

EXPRESSION

4) Quels sont selon toi les progrès les plus importants qui ont été réalisés pour améliorer la situation des femmes dans la société ? Et ceux qui doivent encore être faits ?
(80-100 mots)

 

(Margot Legrand)

(Crédits images: Le Collectif 8 mars. Agence : UPPERKUT. Direction artistique et design graphique : Noémie Darveau et Jeanne Menjoulet, flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *