L’art s’invite dans la « Jungle » de Calais

Une mobilisation des artistes français en faveur des migrants

Depuis le début de l’année 2015, la « Jungle » s’agrandit près du port de Calais. Aujourd’hui, cette zone concentre environ 6000 migrants qui proviennent essentiellement d’Afghanistan, du Soudan, de Syrie et d’Érythrée. En attendant de pouvoir traverser la Manche et d’atteindre l’Angleterre, ils vivent dans l’insalubrité et dans une grande précarité. Cette situation catastrophique a été dénoncée déjà au mois d’octobre par 800 artistes et intellectuels français (entre autres : Michel Hazanavicius, Benjamin Biolay, Joan Sfar, Jeanne Moreau…), qui ont signé « l’appel de Calais ». Dans ce texte, ils demandent un plan d’urgence gouvernemental pour sortir la « Jungle » de l’indigne situation actuelle. Certains se sont également engagés à faire des dons aux associations qui aident les réfugiés.

 

L’engagement artistique de Banksy

Plus récemment, l’artiste britannique Banksy a dénoncé les conditions de vie des réfugiés à travers une nouvelle fresque. À Londres, en face de l’ambassade française, il a représenté le personnage Cosette du roman Les Misérables de Victor Hugo. Devant un drapeau tricolore déchiré, on la voit pleurer à cause de gaz lacrymogènes. En bas de l’œuvre, il y a un code QR qui renvoie à une vidéo du 5 janvier, montrant l’utilisation de gaz lacrymogènes par la police française dans la « Jungle ». Pour attirer l’attention sur la situation des migrants, Banksy avait déjà réalisé trois autres fresques à Calais. L’une d’elles représente Steve Jobs, pour rappeler que le créateur d’Apple est lui-même le fils d’un immigré syrien, arrivé aux États-Unis dans les années 1950.

 

La mise en place du projet « Art in the Jungle »

De nombreux autres artistes (peintres, sculpteurs, plasticiens, conteurs…) agissent pour changer le regard porté sur le camp. En décembre, l’opération « Art in the Jungle » a fait redécouvrir le lieu de vie des réfugiés. Le parrain de ce projet était Ernest Pignon-Ernest, figure emblématique de l’art urbain français. Il a créé un parcours artistique dans le camp, avec des œuvres d’une cinquantaine d’artistes français et étrangers. L’objectif était de supprimer les frontières entre les migrants et les habitants de Calais – ou les Français en général – et de provoquer des moments de dialogue et de partage. Le photographe Léon Dubois a également réalisé un reportage dans la « Jungle », pour montrer l’humanité de ses habitants et pour nous inviter à les regarder différemment.

 

L’art s’installe au cœur du camp

Les activités artistiques sont parfois à l’initiative des habitants de la « Jungle » eux-mêmes. Dans ce lieu de misère et de désolation, les migrants cherchent à échapper au chaos et à la violence grâce à la culture. Ils ont mis en place un atelier de slam, créé une radio (« Jungala Radio »), et ouvert un théâtre (« The Good Chance Theatre »). Celui-ci a récemment accueilli un quatuor qui a joué du Schubert et du Tchaïkovski. Alpha, un artiste mauritanien installé depuis plus de six mois dans le camp, a beaucoup contribué à cette renaissance culturelle. Il a construit une bibliothèque, un atelier d’art et surtout une école des arts et métiers. À l’entrée, il a inscrit sur un tableau noir : « Ici, on vend du vaccin contre le racisme ». Il répond ainsi à l’injustice par l’humour et par l’art.

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. La « Jungle » est située

  1. sur la plage de Calais.
  2. dans le centre-ville de Calais.
  3. à proximité de la zone portuaire de Calais.

2. Huit cents artistes français

  1. sont bénévoles dans le camp.
  2. ont signé une pétition pour défendre les migrants.
  3. se sont produits en spectacle dans le théâtre de la « Jungle ».

3. La nouvelle œuvre de Banksy est

  1. une peinture murale.
  2. une photographie.
  3. une installation in situ.

4. Le code QR sous l’œuvre de Banksy donne accès

  1. au texte d’une pétition.
  2. à du matériel audiovisuel.
  3. à des données statistiques.

5. Le 5 janvier dernier, les gaz lacrymogènes ont été utilisés par

  1. des migrants.
  2. des calaisiens.
  3. des policiers.

6. Le projet « Art in the Jungle » a été mis en place pour

  1. favoriser le lien social et l’échange humain.
  2. faire connaître des artistes mineurs.
  3. récolter des fonds.

7. Au théâtre du camp, il y a eu récemment  un spectacle

  1. de danse.
  2. d’opéra.
  3. de musique classique.

8. « Alpha » est le nom

  1. d’un atelier d’art.
  2. d’un migrant africain.
  3. d’une œuvre exposée dans le camp.

 

GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en utilisant qui, que, qu’, dont, .

1. J’admire les bénévoles ______ aident les personnes en difficulté.

2. Les migrants ______ il a connus dans le camp étaient syriens.

3. L’immigration est un sujet ______ on parle beaucoup.

4. Les réfugiés sont des personnes ______ ont fui leurs pays d’origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales.

5. Les activités ______ les artistes ont proposées ont eu beaucoup de succès.

6. Banksy est un artiste ______ l’identité reste secrète.

7. L’homme ______ Léon Dubois a photographié est Alpha, un artiste mauritanien.

8. La cabane ______ Alpha habite est bleue et porte l’inscription « La maison bleue sur la colline », en hommage au chanteur français Maxime le Forestier. (cf. https://youtu.be/0rxGgX7HknA)

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante :

déchiré – drapeau – emblématique – fresque – humour – jouer – quatuor – renaissance – slam – tableau

1. Dans l’art contemporain, les installations sonores interactives invitent souvent le public à ____________ de la musique avec le corps, à l’utiliser comme un véritable instrument de musique.

2. La chanteuse Yael Naim propose quelques concerts exceptionnels avec l’accompagnement d’un célèbre ____________ français composé de deux violons, d’un alto et d’un violoncelle.

3. Grand Corps Malade, nom de scène de Fabien Marsaud, est un auteur-interprète qui a contribué à populariser le ____________ (sorte de « poésie urbaine ») en France.

4. Le chanteur Renaud, après six ans de silence, fera son retour en avril avec un nouvel album : il s’agit d’une ____________ autant personnelle qu’artistique.

5. Jacques Rivette, un réalisateur _____________ du mouvement cinématographique de la Nouvelle Vague, est décédé le 29 janvier 2016 à l’âge de 87 ans.

6. Sur le tableau La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix, la femme du peuple (allégorie de la Liberté) tient un fusil dans sa main gauche et le ____________ républicain dans sa main droite.

7. Sara, illustratrice d’albums pour enfants, utilise la technique du papier ____________ et collé, qui est pour elle une forme de langage capable d’exprimer des émotions et des sentiments mieux que les mots.

8. Banksy joue sur le détournement ironique des codes de la société et pratique souvent un ____________ noir provocateur.

9. Depuis l’été 2013, on peut trouver sur les berges de la Seine, à Paris, un mur transformé en un immense ____________ noir où chacun peut écrire un message ou faire un dessin à la craie.

10. À Lyon, une gigantesque ____________ représente une trentaine de Lyonnais célèbres, des frères Lumière à Paul Bocuse, en passant par Saint-Exupéry.

 

EXPRESSION

4) Pense à une œuvre de ta connaissance qui contient un important message social et/ou politique. Cela peut être une peinture, une sculpture, un dessin, un roman, un poème, une pièce de théâtre, une bande dessinée, un film, une photo, une chanson… Décris ou résume le contenu de l’œuvre, et explique pourquoi selon toi il s’agit d’une forme de communication efficace pour transmettre ce message. (60-80 mots)

(Margot Legrand)

(Crédits images: malachybrowne, flickr et flickr)

 

 

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti [3]

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

  1. Complimenti per questi interessanti documenti!

  2. Zalietta scrive:

    Continua a piacermi questa vostra iniziativa. Interessanti questi argomenti purtroppo di triste attualità. Salutarions cordiales

  3. Zalietta scrive:

    Continua a piacermi questa vostra iniziativa. Interessanti questi argomenti purtroppo di triste attualità. Salutarions cordiales