La Saint-Nicolas : une fête très attendue dans l’est et le nord de la France

Le 6 décembre, un jour de fête

Depuis le Xe siècle, la Saint-Nicolas est fêtée dans plusieurs pays d’Europe. Elle est très importante aux Pays-Bas, en Allemagne et en Autriche – d’où la célébration de la Saint-Nicolas dans le Frioul et le Trentin-Haut-Adige, situés à la frontière autrichienne. Dans ces pays, saint Nicolas fait parfois concurrence au père Noël ! En France, les festivités se concentrent dans le nord et l’est du pays. Les traditions diffèrent selon les régions, mais elles ont tout de même des points communs : généralement, dans la nuit du 5 au 6 décembre, saint Nicolas passe de maison en maison, et distribue des cadeaux (fruits, gâteaux, bonbons, chocolats, pain d’épices…) aux enfants sages.

 

Mais qui est donc ce « Nicolas » ?

Cette fête s’inspire d’une personne qui a réellement existé : Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Celui-ci est né dans l’Asie mineure (actuelle Turquie) entre 250 et 270 et était l’évêque de la ville de Myre. Cette profession explique la tenue du personnage de saint Nicolas de nos jours, qui porte un habit ecclésiastique et qui ne se sépare jamais de sa mitre1 et de sa crosse2  ! Cet évêque s’était donné pour mission de veiller à la protection des enfants, avec lesquels il était toujours bienveillant et généreux. Une légende raconte même qu’il aurait ressuscité trois enfants tués par un boucher. Ceci explique pourquoi le 6 décembre – jour de la mort de ce saint protecteur des enfants – est devenu le jour de la fête des enfants.

 

Quelques coutumes et traditions

En hommage à Nicolas de Myre, les enfants sont donc placés au centre des festivités de la Saint-Nicolas. Mais s’ils sont gâtés par le saint, ils peuvent aussi être punis par le méchant Père Fouettard… Celui-ci distribue du charbon, des pommes de terre et des oignons aux enfants qui n’ont pas été sages, et les menace avec le fouet qui lui donne son nom. Ce personnage sombre et diabolique est souvent représenté avec des cornes et une queue, est vêtu de noir et a parfois le visage noirci à la suie3.
En Lorraine, la fête a une importance particulière, puisque saint Nicolas est le Saint-Patron de la région. Jusqu’aux années 1960, la Saint-Nicolas était pour les enfants lorrains une fête bien plus marquante que Noël. Aujourd’hui encore, aux alentours du 6 décembre, la ville de Nancy par exemple multiplie les animations : marchés, spectacles de rue, défilé de chars, ou encore feux d’artifice. Le maire de la ville remet même symboliquement les clés de la ville au Saint-Patron. Et tous les boulangers préparent une brioche en forme de saint Nicolas, connue sous le nom de « mannala » ou « mannele ». Enfin, évidemment, le saint fait la tournée des écoles pour distribuer ses cadeaux aux enfants.

L’info en +  :
Quand saint Nicolas passe dans les écoles, il est accueilli par les écoliers qui chantent  en chœur  :

Ô grand Saint Nicolas,
Patron des écoliers,

Apporte-moi des pommes
Dans mon petit panier.
Je serai toujours sage
Comme une petite image.
J’apprendrai mes leçons
Pour avoir des bonbons.

Venez, venez, Saint Nicolas,
Venez, venez, Saint Nicolas,
Venez, venez, Saint Nicolas, et tra la la…

Ô grand Saint Nicolas,
Patron des écoliers
Apporte-moi des jouets
Dans mon petit panier.
Je serai toujours sage
Comme un petit mouton.

J’apprendrai mes leçons
Pour avoir des bonbons.

Venez, venez, Saint Nicolas,
Venez, venez, Saint Nicolas,
Venez, venez, Saint Nicolas, et tra la la…


Les villes de Nancy et de Saint-Nicolas-de-Port (dont la basilique, dédiée au saint, abriterait un os de sa main) ont déposé la marque « Saint-Nicolas » pour empêcher la commercialisation des marchés et autres animations liées à cette fête.

 

De Saint-Nicolas à Santa-Claus

La figure du vieil homme distribuant des cadeaux a évolué à travers les siècles, et le personnage de saint Nicolas a progressivement inspiré celui du père Noël moderne.
Tout commence au XVII
e siècle quand les Hollandais, très attachés à leur « Sinterklass » (Saint-Nicolas en néerlandais), colonisent les Amériques et y importent leurs traditions folkloriques. Là, le nom de ce saint est déformé et américanisé en « Santa Claus », et des chrétiens américains s’approprient sa légende. Trois éléments sont alors rapprochés : la fête de la Saint-Nicolas, la naissance de Jésus et la venue du père Noël.
Au XIX
e siècle, des écrivains et illustrateurs américains finissent de créer le mythe du père Noël en y ajoutant les éléments que nous connaissons aujourd’hui : désormais, ce vieil homme à la barbe blanche et aux vêtements rouges descend du ciel (ou du pôle nord) dans un traîneau tiré par huit rennes, et apporte des cadeaux aux enfants dans la nuit du 24 au 25 décembre.

L’info en + : la légende urbaine liée à Coca-Cola

Non, Coca-Cola n’a ni inventé le personnage de « Santa Claus », ni donné ses couleurs (rouge et blanc) au père Noël ! La firme a seulement contribué à la laïcisation et à la diffusion de cette figure au XXe siècle. Car en 1931, le dessinateur Haddon Sundblom décide d’utiliser cette image dans une campagne publicitaire, pour inciter les consommateurs à acheter la célèbre boisson gazeuse en plein hiver. Cette image, transmise par tous les médias, a réussi à gagner le monde entier.
En France, le personnage du père Noël s’est imposé seulement dans les années 1950, après avoir été popularisé par les Américains pendant la Seconde Guerre mondiale.

Joyeuse Saint-Nicolas… et joyeux Noël !

1. mitre : coiffure haute, de forme pyramidale, portée par les évêques

2. crosse : long bâton à l’extrémité recourbée, signe de la dignité épiscopale

3. suie : matière noire déposée par la fumée résultant d’une combustion

Liens utiles 

– Article complet sur le sujet, contenant une vidéo sur les festivités en Lorraine (reportage d’un journal télévisé) :
http://www.linternaute.com/actualite/societe/1263235-saint-nicolas-chanson-date-histoire-tout-sur-le-patron-des-ecoliers-ancetre-du-pere-noel/

– Histoire de la fête, descriptions des traditions dans différents pays : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Nicolas_(f%C3%AAte)

Évolution de saint Nicolas au père Noël, de « Sinterklass » à Santa Claus : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/23/01016-20131223ARTFIG00319-de-saint-nicolas-a-santa-claus-la-riche-histoire-du-pere-noel.php

– Chanson pour appeler (ou accueillir) saint Nicolas :
https://youtu.be/ed3wfXbwYoQ

 

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. La Saint-Nicolas est une fête
a. originaire de l’Antiquité.
b. ancienne.
c. moderne.

2. Cette fête est célébrée surtout
a. dans l’Europe méridionale.
b. aux
États-Unis.
c. dans le nord et le centre de l’Europe.

3. Nicolas de Myre était
a. un religieux.
b. un boucher.
c. un enseignant.

4. La Saint-Nicolas concerne avant tout
a. les enfants.
b. les catholiques.
c. les amoureux.

5. Le Père Fouettard est similaire à
a. un ange gardien.
b. un démon.
c. un vampire.

6. Pour la Saint-Nicolas, la ville de Nancy organise
a. un défilé militaire.
b. une procession religieuse.
c. une grande manifestation populaire.

7. La figure du père Noël est née
a. aux
États-Unis.
b. en Hollande.
c. en France.

8. Le personnage du père Noël tel que nous le connaissons aujourd’hui a été créé
a. au X
e siècle.
b. au XVII
e siècle.
c. au XIX
e siècle.
 
GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes au conditionnel présent.
(Souviens-toi : le conditionnel présent se forme en ajoutant au radical du futur les désinences de l’imparfait.)

1. – Qu’est-ce que tu ________ (vouloir) trouver sous le sapin cette année ? – J’ _______ (aimer) trouver un tas de romans, car j’adore lire !

2. Tu ________ (devoir) être plus sage, sinon saint Nicolas ne t’apportera pas de cadeaux ! Crois-moi, tu ne _______ (être) pas content si tu recevais du charbon ou des oignons !

3. Par hasard, ________-tu (connaître) quelqu’un qui _______ (avoir) envie de jouer le rôle de Père Fouettard cette année ?

4. Bonjour, _________-vous (pouvoir) s’il vous plaît m’envoyer un dossier d’inscription pour le marché de Noël de Nancy ? Je suis artisan et je ________ (désirer) y participer en tant qu’exposant.

5. – Ça te ________ (dire) de m’accompagner au marché de Noël aujourd’hui ? – Pourquoi pas ! Mais je _______ (préférer) y aller en début de soirée, si ça te va !

6. Vous _______ (être) libres demain après-midi, pour aller à la patinoire ?

7. – Cette année, nous ________ (souhaiter) passer les vacances de Noël en montagne, pour pouvoir faire du ski. Et vous, vous pensez aller où ? – On se ________ (joindre) volontiers à vous, mais on a promis de fêter Noël en famille, à Lille.

8. Mes cousins ______ (venir) passer Noël avec nous, si seulement ils n’habitaient pas si loin !
 
LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire.

boucher – boulanger – cadeau – défilé – fouet – gâteau – gâter – oignon – pain d’épices – queue – traîneau

1. Le plus beau ______ que j’aie jamais reçu à Noël, c’était un billet pour le concert de mon chanteur préféré !

2. – Moi, mes parents m’ont offert une balade à bord d’un _______ tiré par six chiens d’attelage, de magnifiques huskys ! – Waouh, la chance ! Ils t’ont vraiment ________ !

3. Pour Noël, je vais préparer une bûche, c’est-à-dire un _______ à base de génoise roulée et de crème au beurre parfumée (au café, au chocolat, au Grand Marnier, etc.).

4. Pour préparer une génoise, il y a besoin de jaunes d’œufs, de sucre, de beurre, de farine, de levure… et de blancs d’œufs battus en neige à l’aide d’un ________, puis incorporés délicatement au reste de la préparation.

5. On peut réaliser soi-même la bûche, ou bien l’acheter chez un bon _______-pâtissier.

6. N’oubliez pas de commander votre dinde ou votre chapon chez votre ________ quelques jours avant les fêtes !

7. Le ________ contient généralement de la cannelle, du gingembre, des clous de girofle et de la muscade – et parfois également de la cardamome, de l’anis étoilé, de la coriandre… à sélectionner et doser selon vos goûts !

8. Dans le passé, les repas de réveillons (de Noël et de la Saint-Sylvestre) se concluaient traditionnellement par une soupe à l’________. Certains la consomment encore de nos jours, tard dans la nuit ou le lendemain de la fête…

9. Sur le manège du marché de Noël, j’ai réussi à attraper au vol la _______ du Mickey et j’ai donc eu droit à un tour supplémentaire gratuit !

10. Dans le nord de la France, aux alentours du 6 décembre il y a traditionnellement des _______ de géants représentant saint Nicolas et le Père Fouettard (à savoir des figures gigantesques, pouvant mesurer jusqu’à neuf mètres de haut et peser jusqu’à 350 kg). Ces processions de géants sont très importantes dans la culture populaire de la région, et ont été inscrites en 2008 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.
 
EXPRESSION

4) Dans ta région et/ou dans ta famille, quelle(s) fête(s) (Saint Nicolas, Sainte Lucie, Noël, réveillon de la Saint-Sylvestre pour le nouvel an, Befana…) célèbre-t-on en décembre et en janvier, et de quelle manière ? Décris les traditions liées à ces fêtes.
(70-90 mots)

 

(Margot Legrand)

(Crédits images: Bjoertvedt, Wikipedia, et worak, flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti [1]

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

  1. Testi davvero interessanti e proponibili anche agli alunni di 3 media. Ottima risorsa! Li utilizzerò per le prossime prove scritte.