La planète bleue part à la découverte de la planète rouge

Niveau A2

La participation française à la première mission ExoMars

La mission de l’Agence spatiale européenne a officiellement débuté. Une fusée a été lancée depuis le Kazakhstan le 14 mars, et devrait arriver sur Mars en octobre prochain. L’objectif de la mission ExoMars est de détecter les éventuelles traces d’une forme de vie extraterrestre. Pour cela, le satellite TGO (Trace Gas Orbiter) étudiera l’origine des gaz présents dans l’atmosphère de la planète rouge, tandis qu’un autre module (nommé Schiaparelli, en l’honneur de l’astronome italien) atterrira directement sur Mars pour recueillir des données environnementales.

Le CNES (Centre National d’Études Spatiales, basé à Toulouse) a conçu deux instruments pour cette mission : le spectromètre MicrOmega, qui servira pour l’analyse moléculaire et minéralogique du sol martien ; et le radar WISDOM, qui étudiera la structure du sous-sol pour détecter d’éventuelles traces d’eau sous forme de glace.


La possibilité de visiter et toucher Mars… à Paris

L’exposition « Explorez Mars », qui se tiendra jusqu’au 28 août au palais de la Découverte à Paris, propose une véritable aventure sensorielle aux visiteurs. Elle offre, entre autres, la possibilité de toucher un véritable fragment de la planète rouge. En effet, il y a plus d’un million d’années, un astéroïde a percuté Mars si violemment que des milliers de pierres ont été projetées dans l’espace, et que certaines sont arrivées jusqu’à la Terre. La météorite présentée dans l’exposition est ainsi tombée sur Terre il y a environ 60 000 ans. Et son âge est estimé à… 474 millions d’années ! Elle permet donc de mieux connaître la composition de la croûte martienne, et d’apporter de nouvelles connaissances sur l’histoire de la planète rouge.

Pour en savoir plus sur la planète rouge : quelques anecdotes martiennes

– La couleur « rouge » de la planète est due à l’oxyde de fer contenu dans le sol, et présent également dans l’atmosphère sous forme de poussière.

– Le climat y est froid et sec, avec de grandes amplitudes thermiques entre les saisons : l’été, il fait en moyenne 20°C en surface ; mais l’hiver, la température moyenne descend à -120°C !

– Le mont Olympe est le sommet le plus élevé de tout le système solaire : il mesure 22 km de haut, soit 4,5 fois le Mont Blanc et 2,5 fois l’Everest !

– Valles Marineris est un grand réseau de canyons de 3 500 km de long sur 500 km de large, et d’une profondeur de 7 km. Au fond de ces canyons coulait sans doute une rivière… il y a 4 milliards d’années !

– Il faut 687 jours à la planète Mars pour faire un tour complet du Soleil (soit quasiment le double de la Terre). Et une journée martienne dure 24h40.

– La gravité martienne est inférieure à la gravité terrestre, et le poids des objets sur Mars est donc inférieur à celui sur Terre.


Rencontre avec des robots grandeur nature

L’exposition présente aussi les quatre rovers (robots roulants) qui ont déjà réussi à se poser sur Mars, avec des maquettes en taille réelle. Sojourner est le premier robot d’exploration à avoir roulé sur Mars, en 1997, et à avoir ainsi pu étudier le sol et l’atmosphère de la planète. Opportunity et Spirit, eux, sont partis en 2004 à la recherche de traces d’eau sur la planète rouge. Curiosity, enfin, est en mission sur Mars depuis 2012 pour analyser des échantillons de roche et de sol martien. Ce robot pèse 900 kg et est très perfectionné : il peut gravir des pentes de 45 degrés, et il est capable de s’arrêter seul s’il voit un rocher ou un trou devant lui. Au palais de la Découverte, les visiteurs peuvent toucher une petite maquette de ce rover réalisée en impression 3D.

 

Un rendez-vous avec la planète rouge

Mars est la planète la plus proche de la Terre après Vénus, mais sa distance avec notre planète bleue varie. Quand elle est au point le plus proche de nous (à « seulement » 92 millions de kilomètres !), on peut la voir à l’œil nu. Ce sera le cas cette année, aux mois d’avril et de mai en France, et le 22 mai plus précisément en Italie. Elle fera alors partie des dix points les plus brillants du ciel durant la nuit. Il suffira de chercher, au milieu des étoiles blanches, un minuscule point rouge !

Liens utiles

– Site officiel de l’exposition « Explorez Mars » :
http://www.palais-decouverte.fr/fr/au-programme/expositions-temporaires/explorez-mars/

– Page concernant la mission ExoMars, sur le site du CNES (Centre National d’Études Spatiales)
https://exomars.cnes.fr/

– Vidéo « Comprendre la mission ExoMars en trois minutes » : http://www.lemonde.fr/videos/video/2016/03/14/comprendre-la-mission-exomars-en-3-minutes_4882300_1669088.html?xtmc=planete_mars&xtcr=27

– Reportage à Toulouse, où la mission Exomars est suivie de près :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/exomars-une-mission-suivie-de-pres-toulouse-951555.html

– Page twitter de l’Agence spatiale européenne
https://twitter.com/ESA_fr
(+ hashtag « #ExoMars » : https://twitter.com/hashtag/exomars?lang=fr)

– Article humoristique avec des conseils touristiques à la façon du guide du Routard : http://www.20minutes.fr/sciences/1783327-20160209-guide-planete-mars-facon-routard

– Pour calculer votre poids sur Mars : http://fun.calcule-tout.com/calculer-poids-autres-planetes.html).

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. L’expression « planète bleue » se réfère à

  1. Mars.
  2. Vénus.
  3. la Terre.

2. La mission ExoMars est

  1. américaine.
  2. européenne.
  3. française.

3. Cette mission servira à chercher la présence sur Mars

  1. d’organismes vivants.
  2. d’oxyde de fer.
  3. d’eau.

4. L’exposition permet aux visiteurs de

  1. commander les quatre robots.
  2. toucher une pierre martienne.
  3. manipuler de l’eau provenant de Mars.

5. La météorite présente au palais de la Découverte est datée de

  1. 60 000 ans.
  2. un million d’années.
  3. centaines de millions d’années.

6. Le robot Curiosity

  1. est moderne et autonome.
  2. n’a disposé que de quelques jours d’autonomie sur Mars.
  3. est resté bloqué dans du sable.

7. La planète la plus proche de la Terre est

  1. Mars.
  2. Mercure.
  3. Vénus.

8. Au mois de mai, Mars sera visible

  1. de jour uniquement.
  2. de nuit uniquement.
  3. à l’aide d’un télescope uniquement.

 

GRAMMAIRE

2) Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre parenthèses au futur de l’indicatif. Attention aux verbes irréguliers !

1. Plus tard, je ____________ (être) spationaute* et je _____________ (voyager) à travers l’espace !

2. Pour devenir astrophysicien, tu ____________ (devoir) étudier  la physique, l’astronomie et l’ingénierie spatiale.

3. Il ___________ (falloir) encore beaucoup de temps – et de progrès technologiques – avant d’envoyer les premiers hommes sur Mars.

4. La fusée ____________ (décoller) à 9h30 ce matin. Et elle n’ ____________ (arriver) sur Mars que dans sept mois !

5. Au mois de mai, la nuit, vous ____________ (pouvoir) apercevoir un petit point rouge parmi les étoiles blanches.

6. Nous ____________ (apprendre) beaucoup  de choses sur la planète rouge grâce aux échantillons prélevés et analysés par les robots.

7. Les robots ____________ (explorer) la planète et ils nous ____________ (permettre) ainsi de mieux comprendre son histoire.

8. Certaines planètes ____________ (rester) encore longtemps un mystère pour les Terriens…

[* NB : les « spationautes » sont Français, les « astronautes » sont Américains, les « cosmonautes » sont Russes, et les « taïkonautes » sont Chinois.]


LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant si nécessaire :

astéroïde – croûte – échantillon – espace – étoile – fusée – maquette – météorite – roche – satellite

1. Sur le site du CNES, il est possible de télécharger (au format PDF) des ____________ du lanceur Ariane 5, du satellite Calipso et du robot Philae, à imprimer, découper, et monter soi-même.

2. Durant la Guerre Froide, la course à l’ ____________ a été un enjeu essentiel de la compétition entre l’URSS et les États-Unis dans le domaine technologique et astronautique.

3. La ____________ (également appelée écorce) terrestre est la partie superficielle du globe, d’une épaisseur moyenne de 30 km sous les continents et de 10 km sous les océans.

4. Le lancement des ____________ françaises se fait depuis le Centre spatial de Kourou, en Guyane française. La proximité de l’équateur permet en effet d’augmenter la performance de lancement, en bénéficiant de la vitesse de rotation de la Terre la plus élevée.

5. La « ____________ lunaire » est une expression utilisée en particulier pour désigner les pierres collectées sur la Lune par les astronautes au cours des différentes missions spatiales du programme Apollo. Elles atteignent au total un poids d’environ 400 kg.

6. De nombreuses personnes craignaient la collision de l’ ____________ 2013 TX68, mesurant 30 mètres de diamètre, avec notre planète. Heureusement, le 7 mars, il est passé seulement à « proximité » de la Terre, à tout de même 4 millions de kilomètres de nous…

7. Une mission de retour d’ ____________ est une mission spatiale, réalisée par un robot ou par un équipage, dont l’objectif est de ramener sur Terre des fragments de corps céleste pour les analyser.

8. Le premier ____________ français, placé en orbite à 200 kilomètres au-dessus de la Terre en 1965, a été appelé Astérix. Et en 1979 un autre, plus lourd, a été surnommé… Obélix !

9. La plus grosse ____________ connue, nommée Hoba, a été découverte en 1920 en Namibie. C’est un bloc naturel de fer de 60 tonnes, qui serait tombé sur Terre il y a environ 80 000 ans.

10. L’ ____________ la plus proche de la Terre (après le Soleil), Proxima Centauri, est située à environ quatre années-lumière de nous. Le Soleil, lui, est à seulement huit minutes-lumière !

 

EXPRESSION

4) Écris un court paragraphe argumenté (60-80 mots) sur un des deux sujets proposés.

– Il existe des stages de simulation de la vie sur Mars, qui consistent à vivre durant quelques semaines dans une capsule au milieu d’un désert. Les données recueillies par les « stagiaires » sont ensuite utilisées par les agences spatiales comme la NASA, pour préparer les futures missions habitées sur Mars. Aimerais-tu participer à ce genre de stage ? Explique pourquoi, ou pourquoi pas.

– Si les progrès technologiques le permettaient, et si tu en avais l’opportunité, aimerais-tu voyager à travers le système solaire ? Quelle planète en particulier souhaiterais-tu découvrir ? Pourquoi ?

(Margot Legrand)

(Crédits images: NASA et NASA)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *