Dernière ligne droite avant les élections !

Niveau B1

AVANT DE COMMENCER… Le lexique politique et électoral

Relie chaque terme à sa définition.

  1. bulletin de vote
a. Document glissé dans l’urne par l’électeur, pour valider un choix lors d’une élection ou d’un référendum.
  1. bureau de vote
b. Ce terme désigne les partis politiques souvent qualifiés de conservateurs.
  1. centrisme
c. Type d’organisation constitutionnelle qui prévoit un équilibre des pouvoirs entre le gouvernement et le parlement.
  1. droite
d. Ce terme qualifie les partis politiques modérés, recherchant des compromis entre conservatisme et progressisme.
  1. gauche
e. Salle aménagée pour que les électeurs viennent y voter.
  1. isoloir
f. Avec ce mode de scrutin, l’attribution des sièges se fait proportionnellement au nombre de suffrages recueillis par chaque liste.
  1. régime parlementaire
g. Cabine dans lequel l’électeur met son bulletin sous enveloppe, pour assurer le secret du vote.
  1. régime présidentiel
h. Ce terme désigne les partis politiques souvent qualifiés de progressistes.
  1. scrutin majoritaire
i. Ce mode de scrutin permet d’accorder le siège ou les sièges au candidat ou à la liste ayant obtenu la majorité des voix.
  1. scrutin proportionnel
j.  Type d’organisation constitutionnelle qui prévoit une stricte séparation des pouvoirs exécutif et législatif.

 

En France, le calendrier politique des prochaines semaines est chargé. Voici les quatre principales dates à retenir : les 23 avril et 7 mai, les Français voteront pour élire le huitième Président de la Cinquième République ; puis, les 11 et 18 juin, ils éliront les 577 députés siégeant à l’Assemblée nationale.

 

Élections en France : comment ça marche ?

L’élection présidentielle française a lieu au suffrage universel direct. Le président est élu pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois. Le scrutin se déroule selon le système majoritaire à deux tours. Les deux candidats arrivés en tête au premier tour, le 23 avril, pourront se présenter au second tour. Et le 7 mai, celui qui obtiendra la majorité absolue des voix exprimées sera élu.

Les élections législatives ont également lieu tous les cinq ans. Les Français élisent les 577 membres de l’Assemblée nationale au système majoritaire à deux tours. Tous les candidats ayant obtenu au moins 12,5 % des voix pourront se présenter au second tour. Et le 18 juin, une majorité relative suffira pour être élu.

L’info en +
Le régime français est semi-présidentiel. Cela signifie qu’il mélange des caractéristiques du régime présidentiel (le chef de l’État est élu au suffrage universel direct et a des pouvoirs significatifs) et des caractéristiques du régime parlementaire (le gouvernement est responsable devant le parlement). Il y a ainsi un partage de responsabilité entre le chef du gouvernement et le chef de l’État.

 

Le système des parrainages

Les candidats à l’élection présidentielle française doivent remplir plusieurs conditions pour que leurs candidatures soient validées. L’une de ces conditions est de réunir 500 parrainages d’élus (députés, sénateurs, conseillers régionaux, maires, etc.) de 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents. Les candidats des grands partis atteignent facilement ce nombre, mais ceux des petits partis doivent parfois renoncer à se présenter, faute de parrainages suffisants.

 

Le phénomène des candidats citoyens

La tendance actuelle en France est la méfiance envers les politiciens professionnels. Selon une étude du CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), 82 % des Français éprouvent un sentiment négatif quand ils pensent à la politique. Et selon un sondage Harris Interactive, 8 Français sur 10 estimeraient que les citoyens sont plus capables de trouver des solutions à leurs problèmes et à ceux de la France que les représentants politiques.
Bref, beaucoup de Français voudraient choisir leur propre candidat, issu de la société civile et donc en phase avec leurs préoccupations et aspirations. Cela a été rendu possible pour la première fois à l’automne 2016, grâce au site la primaire.org. Après un vote en ligne de 32 685 internautes, c’est Charlotte Marchandise (adjointe à la mairie de Rennes en charge de la santé) qui a été désignée candidate citoyenne. Celle-ci ne prétend pas sérieusement devenir chef de l’État, mais elle veut démontrer que la politique ne se limite pas aux partis et se faire l’écho de l’exaspération de ses concitoyens.
Les candidatures citoyennes, qui n’en sont qu’à leur début, n’ont pas encore une grande crédibilité aux yeux des élus français. Ainsi Charlotte Marchandise n’a recueilli que 135 parrainages sur les 500 nécessaires pour se présenter officiellement à la présidentielle. Mais elle récidivera aux prochaines élections législatives, départementales et régionales, pour prolonger la dynamique citoyenne de laprimaire.org !

 

Qui sont les onze candidats officiels ?

DROITE
– Marine Le Pen, Front National. Thèmes phares : réduction de l’immigration, renforcement de la sécurité, préférence nationale, sortie de l’euro.
– François Fillon, Les Républicains. Mesures d’inspiration libérale : fin des 35 heures, retraite à 65 ans, suppression de 500 000 fonctionnaires et de l’impôt sur la fortune, amélioration des services de sécurité publique.
– Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France. Idées gaullistes, souverainistes, patriotiques : défense des grands principes républicains (école publique obligatoire et laïque, sécurité, ordre…) ; sortie de l’euro.

GAUCHE
– Benoît Hamon, Parti Socialiste. Allié à l’écologiste Yannick Jadot. Mesures phares : mise en place d’un revenu universel d’existence, recrutement de 40 000 enseignants, rénovation énergétique des bâtiments publics et privés.
– Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise. Thèmes centraux : urgence sociale, relance écologique de l’activité économique, révolution fiscale.
– Nathalie Artaud, Lutte Ouvrière. Objectif : «permettre aux travailleurs, aux chômeurs, aux exploités de défendre leurs intérêts, à l’opposé de ceux du patronat et des actionnaires ».
– Philippe Poutou, Nouveau Parti Anticapitaliste. Avec le slogan « Nos vies, pas leurs profits », cet ouvrier veut rompre avec le capitalisme, interdire les licenciements, réduire le temps de travail à 32 heures, augmenter le salaire minimum.

INDÉPENDANTS (« ANTI-SYSTÈME »)
– Emmanuel Macron, En marche !. Allié au centriste François Bayrou. Il revendique sa position « ni de droite, ni de gauche », et s’engage sur six points : réforme de l’école, société du travail, modernisation de l’économie, sécurité, stratégie internationale et moralisation de la vie publique.
– François Asselineau, Union Populaire Républicaine. Il préconise le « Frexit » c’est-à-dire sortie de l’Union européenne.
– Jean Lassalle, Résistons !. Il se définit comme le « défenseur des territoires ruraux et d’une écologie humaniste ».
– Jacques Cheminade, Solidarité et progrès. Il prône la sortie de l’Union européenne, de l’OTAN, de la zone euro, le retour au franc… et la colonisation de la Lune !

Le saviez-vous ?
La division entre la droite et la gauche, en politique, a une origine très ancienne. Dès 1789, les délégués de l’Assemblée constituante se séparent en deux groupes, de chaque côté du président : à droite, les partisans du roi Louis XVI et de son droit de veto, et à gauche ceux qui s’opposent à ce droit.

 

 

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. Le président de la République est élu au suffrage universel direct, c’est-à-dire

a. par tous les citoyens français.
b. par les députés.
c. par les sénateurs.

2. En France, le président de la République peut rester au pouvoir au maximum

a. cinq ans.
b. dix ans.
c. quinze ans.

3. Le 7 mai, au second tour de l’élection présidentielle, il y aura

a. deux candidats.
b. trois candidats.
c. tous les candidats ayant obtenu au moins 12,5 % des suffrages au premier tour.

4. Les 500 parrainages nécessaires à une candidature

a. peuvent provenir tous du même département.
b. doivent provenir de départements différents.
c. doivent provenir seulement des collectivités d’outre-mer.

5. Les Français éprouvent envers le système politique

a. de la confiance.
b. de l’indifférence.
c. de la défiance.

6. Charlotte Marchandise est une candidate

a. de gauche.
b. de droite.
c. n’appartenant à aucun parti politique.

7. Un des points communs des programmes de droite est

a. la volonté de sortir de l’Union européenne.
b. l’attention aux problématiques sécuritaires.
c. la sensibilité écologique.

8. Un des points communs des programmes de gauche

a. la volonté de sortir de la zone euro.
b. l’attention aux problématiques sociales.
c. la sensibilité patriotique.

 

GRAMMAIRE

2) L’hypothèse avec « si ».
Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre parenthèses aux temps qui conviennent : indicatif présent, indicatif futur, impératif, conditionnel présent ou conditionnel passé.

1. Si tu veux voter, tu ________ (devoir) renouveler ta carte d’identité. [2 solutions possibles]

2. Si tu es en vacances au moment du vote, ________ (faire) une procuration au nom d’un proche qui pourrait voter à ta place !

3. Si je suis élu, je _______ (tenir) mes promesses, comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent.

4. Si j’avais su qu’il ne tiendrait pas ses promesses, je ________ (ne pas voter) pour lui.

5. Si mon candidat préféré était élu, il ________ (y avoir) de grands progrès, j’en suis certain !

6. Si vous ne connaissez pas les idées des candidats, ________ (consulter) leurs programmes sur Internet !

7. Si les Français faisaient confiance aux hommes politiques, le taux d’abstention ________ (diminuer).

8. Si tous les Français inscrits sur les listes électorales étaient allés voter, le résultat _________ (être) différent.

9. Si vous étiez responsables, vous ______ (aller) voter ! C’est un devoir civique important !

10. Si seulement j’avais dix-huit ans… je ________ (pouvoir) aller voter !

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les verbes de la liste suivante, en les conjuguant (au présent de l’indicatif) si nécessaire :

atteindre – se dérouler – élire – se méfier – mélanger – partager – remplir – retenir – siéger – suffire

1. Les Français ________ directement le Président de la République, qui à son tour nomme le chef de gouvernement (Premier ministre) et les membres du gouvernement.

2. Le Président de la République française _______ au palais de l’Élysée, un hôtel particulier du XVIIIe siècle situé dans le 8e arrondissement de Paris.

3. Comment ________ habituellement une journée dans un bureau de vote ? Tout est expliqué sur la page http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/bureau-vote/comment-deroule-vote.html !

4. De nombreux candidats proposent des mesures pour lutter contre la sous-représentation des femmes en politique et pour ________ la parité hommes/femmes.

5. Pour voter, il faut ________ plusieurs conditions : être de nationalité française, être majeur, être inscrit sur les listes électorales.

6. Il est très simple de faire une procuration : il ________ de remplir un formulaire et de le porter au commissariat.

7. Aux élections, on vote pour le candidat dont on ________ les idées et les convictions.

8. Le scrutin mixte ________ des éléments du système majoritaire et du système proportionnel, pour cumuler les avantages des deux méthodes et en limiter les inconvénients.

9. Le fait que les Français ________ de plus en plus des hommes politiques a eu un effet positif : la création, en 2013, de la « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », qui publie les déclarations patrimoniales des élus, lutte contre la corruption et prévient les conflits d’intérêts.

10. Cet article t’a fourni quelques mots essentiels à ________, pour mieux comprendre l’actualité politique qui fait la Une des journaux français !

EXPRESSION

4) Explique, en utilisant des mots simples, quelles sont les ressemblances et les différences entre l’Italie et la France en ce qui concerne le système politique et le fonctionnement électoral.
(60-80 mots)

 

ACTIVITÉ BONUS

Choisis une personnalité de la politique française qui t’intéresse ou qui éveille ta curiosité et, à l’aide des informations que tu pourras trouver sur Internet, présente-la à ta classe. Tu peux éventuellement créer un document PowerPoint, avec des photos et de brefs éléments biographiques, pour illustrer ton exposé oral. N’oublie pas de justifier ton choix !

(Margot Legrand)

(Crédits images: Clementine Gallot, flickr et Georges Perret, flickr)

Per la lezione

Prosegui la lettura

Commenti

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *