WP_Query Object
(
    [query_vars] => Array
        (
            [post_type] => espace-francais
            [post__not_in] => Array
                (
                    [0] => 13191
                )

            [post_status] => publish
            [orderby] => date
            [order] => DESC
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [paged] => 0
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [static] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [tag] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
            [embed] => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [ignore_sticky_posts] => 
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [posts_per_page] => 10
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 200
            [no_found_rows] => 
        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                )

            [primary_table] => ali_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => 
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [post_count] => 10
    [current_post] => -1
    [in_the_loop] => 
    [comment_count] => 0
    [current_comment] => -1
    [found_posts] => 16
    [max_num_pages] => 2
    [max_num_comment_pages] => 0
    [is_single] => 
    [is_preview] => 
    [is_page] => 
    [is_archive] => 1
    [is_date] => 
    [is_year] => 
    [is_month] => 
    [is_day] => 
    [is_time] => 
    [is_author] => 
    [is_category] => 
    [is_tag] => 
    [is_tax] => 
    [is_search] => 
    [is_feed] => 
    [is_comment_feed] => 
    [is_trackback] => 
    [is_home] => 
    [is_404] => 
    [is_embed] => 
    [is_paged] => 
    [is_admin] => 
    [is_attachment] => 
    [is_singular] => 
    [is_robots] => 
    [is_posts_page] => 
    [is_post_type_archive] => 1
    [query_vars_hash:WP_Query:private] => f072ca68528673b770c684e9a9a6cb42
    [query_vars_changed:WP_Query:private] => 
    [thumbnails_cached] => 
    [stopwords:WP_Query:private] => 
    [compat_fields:WP_Query:private] => Array
        (
            [0] => query_vars_hash
            [1] => query_vars_changed
        )

    [compat_methods:WP_Query:private] => Array
        (
            [0] => init_query_flags
            [1] => parse_tax_query
        )

    [query] => Array
        (
            [post_type] => espace-francais
            [post__not_in] => Array
                (
                    [0] => 13191
                )

            [post_status] => publish
            [orderby] => date
            [order] => DESC
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [paged] => 0
        )

    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  ali_posts.ID FROM ali_posts  WHERE 1=1  AND ali_posts.ID NOT IN (13191) AND ali_posts.post_type = 'espace-francais' AND ((ali_posts.post_status = 'publish'))  ORDER BY ali_posts.post_date DESC LIMIT 0, 10
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 13029
                    [post_author] => 10
                    [post_date] => 2017-09-26 12:31:40
                    [post_date_gmt] => 2017-09-26 10:31:40
                    [post_content] => Sur plusieurs îles françaises des Antilles (Saint-Martin, Saint-Barthélemy, et dans une moindre mesure Guadeloupe et Martinique), les deux puissants ouragans Irma et Maria ont laissé derrière eux des paysages apocalyptiques : maisons détruites, bâtiments publics - comme les casernes de pompiers et les hôpitaux - inutilisables, absence d’eau potable et d’électricité, routes et réseaux téléphoniques coupés... Dans ce contexte, la technologie a joué un rôle clé pour aider les secours et rompre l’isolement des habitants.
L’info en + : Le terme « ouragan » est réservé à l’Atlantique nord et au Pacifique nord-est. On parle en revanche de « cyclone (tropical) » dans l’océan Indien et dans le Pacifique sud, et enfin de « typhon » dans le Pacifique nord-ouest.
 

Les réseaux sociaux et les applications

En effet, seuls les réseaux sociaux et les applications ont pu permettre d’avoir des nouvelles des habitants sinistrés, de diffuser des consignes de sécurité et d’organiser des dons. En plus du désormais célèbre « safety check », activé à chaque catastrophe, sur Facebook ont été créés des groupes publics pour permettre la recherche des proches disparus et la diffusion d’informations sur l’état de certains quartiers, commerces et infrastructures des îles concernées. Sur Twitter également, les internautes ont diffusé massivement l’appel aux dons de la Croix-Rouge française. En outre, de nombreux habitants des Antilles ont téléchargé l’application Zello, qui est une version moderne du talkie-walkie, permettant à de nombreuses personnes de discuter ensemble en direct. Le succès de cette application est dû à sa compatibilité avec un réseau téléphonique perturbé, puisqu’elle ne nécessite pas une excellente connexion internet : il suffit d’être en 2G pour l’utiliser.  

L’association Visov

L’association des Volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (Visov) a elle aussi aidé à la recherche des personnes disparues aux côtés des secouristes, en lançant  un formulaire en ligne pour recenser les personnes sinistrées. Cette association, qui a été créée en janvier 2014, compte aujourd’hui 138 volontaires. Depuis 2012, elle applique un plan d’action intitulé « Médias sociaux en gestion d’urgence ». Son principe est d’aider à accélérer les recherches en géolocalisant les victimes et en faisant circuler les informations.  

L’envoi de matériel informatique

Des « hackers citoyens » se sont également mobilisés. L'association française Hackers Against Natural Disasters (Hand) a expédié 30 000 euros de matériel électronique à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Ainsi, les containers d’aide humanitaire ne contenaient pas seulement de la nourriture et des fournitures d’urgence, mais aussi des radios longue portée, des composants électroniques (capteurs, piles, batteries...), des panneaux solaires et des drones. Ces derniers jouent un rôle essentiel : ils permettent d’évaluer les dégâts sur les infrastructures, de repérer des personnes en difficulté, et de leur apporter des vivres, de l’eau potable et des médicaments. « Notre objectif, c’est d’offrir aux citoyens des outils permettant de rétablir au plus vite les communications. C’est essentiel pour coordonner les services de secours », a expliqué Gaël Musquet, le président de l’association Hand.  

La cartographie des lieux sinistrés

Gaël Musquet est aussi le porte-parole d’OpenStreetMap France. C’est lui qui, depuis 2010, fédère les contributeurs bénévoles  de cette carte du monde pour cartographier en urgence les zones dévastées par des catastrophes naturelles. Une cinquantaine d’entre eux ont ainsi travaillé jour et nuit pour actualiser la carte en recensant les routes coupées, les bâtiments détruits, l’état des aéroports, des hôpitaux ou encore des pylônes électriques. Des informations précieuses pour les secours et les associations présents sur place. Ce travail est rendu possible grâce à la charte « Espace et catastrophes majeures », signée en 1999 par seize agences spatiales. Cette charte impose de fournir, en cas de grande catastrophe, les images aériennes et satellites aux États et associations (comme OpenStreetMap) qui en font la demande.  
Liens utiles Synthèse de la saison cyclonique 2017 dans l'océan Atlantique nord : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_cyclonique_2017_dans_l%27oc%C3%A9an_Atlantique_nord Article sur l’organisation des internautes pour venir en aide aux personnes sinistrées : http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/09/07/apres-irma-des-guadeloupeens-s-organisent-en-ligne-pour-venir-en-aide-aux-iles-du-nord_5182413_4832693.html#Jeh28is6MZvhkflG.99 Article sur l’application Zello : http://www.lapresse.ca/techno/applications/201709/08/01-5131541-ouragans-regain-de-popularite-pour-lapplication-zello.php Site de l’association Hand : http://hand.team/urgence-irma/ Article sur l’opération de cartographie des régions touchées par les ouragans : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/08/apres-irma-des-internautes-mobilises-pour-cartographier-en-urgence-les-zones-devastees_5182936_4408996.html#vhb2LStQvPW8gxa5.99 Site officiel d’OpenStreetMap France : http://openstreetmap.fr/ Informations sur la charte internationale « Espace et catastrophes majeures » : https://charte.cnes.fr/ Vidéo d’un JT sur le thème « La technologie face aux ouragans » : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-technologie-face-aux-ouragans-979635.html
 
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1) Les ouragans du mois de septembre ont concerné principalement les îles
  1. d’Irma et Maria.
  2. de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
  3. de la Martinique et de la Guadeloupe.
2) La fonctionnalité « safety check » a été activée par
  1. Google Maps.
  2. Twitter.
  3. Facebook.
3. L’application Zello
  1. nécessite une excellente connexion internet.
  2. fonctionne même avec un signal faible.
  3. ne requiert aucune connexion internet.
4. L’association Visov
  1. agit sur les médias en ligne.
  2. intervient directement sur place.
  3. effectue d’importants dons d’argent.
5. L’association Hand a envoyé
  1. de la nourriture.
  2. des fournitures et équipements de première nécessité.
  3. du matériel électronique.
6. Le repérage des personnes en difficulté est facilité par l’usage
  1. de drones.
  2. de panneaux solaires.
  3. de batteries.
7. OpenStreetMap est
  1. une fonctionnalité qui recense les logements disponibles pour les personnes sinistrées.
  2. une application météorologique.
  3. un service de cartographie libre.
8. La charte « Espace et catastrophes majeures » a été signée par seize
  1. États.
  2. agences spatiales.
  3. organisations non-gouvernementales.
  GRAMMAIRE 2) Situer dans le temps. Complète les phrases suivantes avec « en », « à / au / à la », « avant (de) », « après », « dans » ou « il y a ». 1. Les ouragans dans l’Atlantique nord ont souvent lieu _____ été, quand les eaux sont chaudes et les orages fréquents. 2. Cette année, les phénomènes cycloniques se sont concentrés _____ mois de septembre. 3. Irma se classe parmi les pires tempêtes tropicales, presque au niveau du terrible typhon Haiyan qui a dévasté les Philippines _____ 2013. 4. _____ 22 ans, l’île de Saint-Martin avait déjà été dévastée par l’ouragan Luis. 5. _____ l’arrivée d’Irma, les habitants des zones les plus sensibles ont été appelés à évacuer. 6. Les personnes qui n’habitaient pas dans des zones d’évacuation ont fait des provisions en eau et en nourriture _____ se barricader dans leurs maisons. 7. La radio annonce l’arrivée de l’ouragan _____ une demi-heure (c’est-à-dire _____ 6h30) : enferme-toi dans un lieu sûr, et ne sors surtout pas avant la fin de l’alerte ! 8. _____ le passage de l’ouragan, je suis sortie de chez moi et j’ai constaté que mon quartier avait été détruit à 95 %.   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les conjuguant ou accordant si nécessaire. aide –  capteur –  dégât – expédier – géolocaliser –  internaute – proche – réseau – sinistré – télécharger 1. Les « chasseurs d’ouragans » traversent les cyclones à bord de leurs avions équipés de ________, qui permettent de mesurer l’intensité de ces phénomènes climatiques. 2. Au moment de l’arrivée de l’ouragan Irma, plus d’un million de personnes (habitant les Caraïbes ou la Floride) ont ________ l’application Zello. 3. L’application Zello est utile en cas de ________ téléphonique saturé. 4. L’application Hurricane de la Croix-Rouge américaine permet aux personnes se trouvant sur la trajectoire d’un ouragan de se _________ et de visualiser les abris les plus proches, sur une carte interactive. 5. De nombreuses personnes essayent d’obtenir des informations sur leurs _________ (c’est-à-dire leurs amis et les membres de leurs familles) vivant dans les zones ________. Pour cela, elles peuvent utiliser différents outils : numéros d’urgence, radios et journaux locaux, ________ sociaux, applications, ou encore formulaires en ligne. 6. Des ________ ont créé des événements Facebook absurdes, pour contrer l’ouragan par le rire. Exemples : "Coupure générale de courant pour faire croire à l’ouragan Irma qu’on est pas à la maison", "Mettre des débris dans le jardin pour qu’Irma croit avoir déjà frappé". 7. Selon la Caisse centrale de réassurance (spécialisée dans les catastrophes naturelles), le coût des ________ causés par l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy s’élèverait à plus d’un milliard d’euros. 8. Depuis le passage des ouragans, les secours travaillent jour et nuit pour venir en ________ aux victimes. 9. Pour faire un don destiné aux victimes des ouragans, il est possible d’________ un chèque à une des antennes départementales du Secours populaire français.   EXPRESSION 4) Quels conseils donnerais-tu aux habitants d’une île qui est sur le point d’être touchée par un ouragan ? (60-80 mots)
(Margot Legrand) (Crédits images: Antti Lipponen, flickr et Cyclonebiskit, Wikipedia) [post_title] => Après Irma et Maria, la technologie au service des secours [post_excerpt] => Au mois de septembre, les puissants ouragans Irma et Maria se sont succédé dans la mer des Caraïbes et ont dévasté plusieurs îles françaises des Antilles. La technologie a joué un rôle clé dans la gestion de cette importante catastrophe naturelle. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => apres-irma-et-maria-la-technologie-au-service-des-secours [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-10-30 15:56:22 [post_modified_gmt] => 2017-10-30 14:56:22 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=13029 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 12571 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-05-03 15:18:53 [post_date_gmt] => 2017-05-03 13:18:53 [post_content] =>

Le marathon de la baie du Mont-Saint-Michel, le 28 mai : prêts ? partez !

Ce marathon, fréquemment classé parmi les dix plus beaux du monde, est l'un des plus attendus de l'année. Tous les ans à la fin du mois de mai, 5 000 coureurs provenant de toute la France et d’une cinquantaine de pays du monde se rassemblent pour participer à la course. Cette année, celle-ci fête ses vingt ans. Ses particularités : un parcours en ligne le long de la baie du Mont-Saint-Michel et un site totalement plat, qui permet aux coureurs d’apercevoir dès le départ (dans la ville de Cancale) la ligne d’arrivée située sur le barrage du Couesnon, 42,195 km plus loin.  

Un site emblématique et exceptionnel

Cette course permettra aux coureurs et à leurs proches de découvrir le riche patrimoine du Mont-Saint-Michel.
L’info en + : Cet îlot monumental de granit, surnommé « la Merveille de l’Occident », est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979. C’est le troisième site touristique français après la Tour Eiffel et le Château de Versailles ; chaque année, il attire 2,5 millions de visiteurs provenant du monde entier.
La longue histoire de ce site commence en 708, avec la construction d’un premier sanctuaire en l’honneur de l’archange Michel. Ensuite, en 966, des bénédictins y construisent une abbaye qui devient un des plus importants lieux de pèlerinage de l’Occident chrétien et un des centres de la culture médiévale. À partir du XIVe siècle, les conflits de la guerre de Cent-Ans imposent l’édification de puissantes fortifications qui permettent au Mont de résister aux assauts de l’armée anglaise pendant environ trente ans. Aux XVIIe et XVIIIe siècles le Mont perd de son importance militaire et religieuse. Suite à la Révolution, les moines sont chassés et le « Mont Libre » devient une prison (fermée en 1863). Aujourd’hui, l’abbaye est occupée par des Fraternités monastiques de Jérusalem.  

Une vaste campagne de restauration

L’abbaye du Mont-Saint-Michel, chef-d’œuvre de l’art gothique normand, est caractérisée par une construction échelonnée sur treize siècles, par une situation insulaire qui implique une importante exposition aux intempéries, et par une forte fréquentation touristique. C’est pourquoi le Centre des Monuments Nationaux y réalise de constants travaux de conservation et de restauration. Ces dernières années, les chantiers ont concerné notamment les toitures et les vitraux de l’église abbatiale. En 2016, la statue de l’archange saint Michel – mesurant 4,5 mètres, pesant 520 kilos et culminant à 156 mètres au-dessus de la mer – a dû être redorée. Actuellement, les travaux se concentrent sur les colonnes et le pavement du cloître. Celui-ci sera rendu plus étanche pour éviter les infiltrations dans les salles de l’abbaye qu’il surplombe. Il sera également abaissé de vingt centimètres, pour retrouver le niveau qu’il avait lors de sa construction au XIIIe siècle.  

Le Mont redevenu île

Menacé par la sédimentation et par la montée des sables, le Mont-Saint-Michel a également fait l'objet d'un Grand Projet écologique national depuis la fin des années 1990. Avec deux objectifs : le rétablissement de son caractère maritime, et la préservation de son écosystème varié. Aujourd’hui, grâce à des travaux réalisés entre 2005 et 2015, le Mont redevient une île au moment des grandes marées. Cette gigantesque opération a consisté à : - Construire un barrage sur la rivière du Couesnon pour renforcer son rôle d’élimination des sédiments ; - Remplacer la digue-route (construite en 1879) par un pont-passerelle qui permet une meilleure circulation de l’eau des marées et du Couesnon autour du Mont,  et donc une accélération du processus de désensablement ; - Déplacer les parkings (précédemment aménagés dans la baie) vers le continent, et mettre en place un système de navettes entre les parkings et le Mont.
Le saviez-vous ? Le Mont est au centre d’une guerre entre Bretons et Normands. Historiquement, le Mont a été breton de 867 à 933. Et de nombreux Bretons considèrent encore que la rivière du Couesnon forme la limite naturelle entre la Normandie et la Bretagne, et que le Mont appartient donc à cette dernière. Mais en réalité, aujourd’hui la frontière officielle ne correspond plus au cours d’eau ; elle est située à 4 kilomètres à l’ouest du Mont, ce qui le place définitivement en Normandie !
Liens utiles - Site officiel du Mont et de son abbaye : http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/ - Site de l’office de tourisme : http://www.ot-montsaintmichel.com/index.htm?lang=fr - Site officiel du marathon : http://www.marathondumontsaintmichel.com/fr - Site officiel de l’opération de rétablissement du caractère maritime du Mont : http://www.projetmontsaintmichel.fr/index.html - Article et vidéo sur le chantier du cloître : http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/manche/sud-manche/restauration-du-cloitre-du-mont-saint-michel-chantier-spectaculaire-1181809.html - Données clés sur la restauration de la statue (archange saint Michel) : http://www.abbaye-mont-saint-michel.fr/Actualites/Restauration-de-la-statue-de-l-archange-saint-Michel - Épisode de l’émission « C’est pas sorcier » (Le Mont-Saint-Michel, contre vent et marées) : https://youtu.be/PtWrL1E-I4k
 
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. Le marathon de la baie du Mont-Saint-Michel est caractérisé par
  1. un important dénivelé.
  2. un parcours entièrement plat.
  3. un grand nombre de marches à gravir.
2. Les coureurs doivent parcourir
  1. 5 kilomètres.
  2. 20 kilomètres.
  3. 42 kilomètres (et 195 mètres).
3. Au VIIIe siècle, le Mont abritait
  1. un sanctuaire chrétien.
  2. un logis seigneurial.
  3. une forteresse militaire.
4. Durant la guerre de Cent-Ans, le Mont
  1. a été conquis par les Anglais.
  2. est resté neutre.
  3. a résisté aux Anglais.
5. L’abbaye du Mont-Saint-Michel présente principalement un style
  1. roman.
  2. gothique.
  3. baroque.
6. Les actuels travaux de rénovation de l’abbaye font suite
  1. à la rigueur du climat.
  2. à un incendie.
  3. à un tremblement de terre.
7. Le Mont était menacé par l’augmentation
  1. du niveau de l’eau.
  2. de l’ensablement.
  3. du nombre de touristes.
8. Aujourd’hui, on accède au Mont via
  1. une digue-route.
  2. un pont-passerelle.
  3. un barrage.
  GRAMMAIRE 2) Complète les phrases en conjuguant les verbes aux temps et aux modes indiqués entre parenthèses. 1. Les coureurs du marathon ________ (apercevoir, futur de l’indicatif) le Mont-Saint-Michel tout au long de leur parcours. Et, à leur arrivée, ils ________ (recevoir, futur de l’indicatif) une médaille. 2. Au Moyen-Âge, le Mont-Saint-Michel était un important centre culturel, où les moines ________ (traduire, imparfait de l’indicatif) en latin les textes d’Aristote. 3. Les visiteurs du Mont-Saint-Michel ________ (percevoir, présent de l’indicatif) facilement le phénomène des grandes marées dans la baie. 4. Le sanctuaire du VIIIe siècle ________ (introduire, passé composé de l’indicatif) le culte de saint Michel sur le Mont. 5. Les bénédictins _________ (construire, passé composé de l’indicatif) une abbaye au Xe siècle. 6. Au début des années 2000, l’architecte Luc Weizmann _______ (concevoir, présent de l’indicatif) le barrage du Couesnon – qui sera mis en service en septembre 2009. 7. ________ (détruire, impératif présent, 2e personne du pluriel) la digue-route, puis _______ (construire, impératif présent, 2e personne du pluriel) un pont-passerelle : ainsi, vous ________ (réduire, futur de l’indicatif) l’ensablement de la baie ! 8. Les navettes ________ (conduire, présent de l’indicatif) les touristes des parkings au Mont, via le pont-passerelle.   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant si nécessaire. abbaye – barrage – chantier – cloître – désensablement – échelonné – étanche –moine – pèlerinage – se rassembler – vitraux 1. Une ________ est un monastère habité par des hommes et dirigé par un abbé, ou bien un couvent habité par des femmes et dirigé par une abbesse. 2. Les bénédictins sont des _______ catholiques qui obéissent aux règles dictées par Benoît de Nursie. 3. Le ________ est une cour intérieure, entourée d’arcades et d’une galerie couverte qui permet aux moines de dire leurs prières ou de méditer tout en marchant. 4. Les ________ sont formés de morceaux de verre de différentes couleurs ; ils représentent souvent une histoire liée à la religion chrétienne. 5. Chaque année, plusieurs ________ sont organisés, du continent vers le Mont-Saint-Michel ; ils permettent aux croyants de _________ dans cet important lieu de la religion catholique. 6. Les ________ exceptionnels de restauration devraient finir en 2019. 7. À la fin des travaux, le cloître jouera le rôle d’un toit parfaitement _______, c’est-à-dire imperméable. 8. Le ________ du Couesnon est équipé de vannes qui fonctionnent dans les deux sens pour faire entrer et ressortir les flots des marées. 9. Les opérations de _________ de la baie ont été _______ sur plusieurs années, de façon à ne jamais bloquer l’accès au Mont.   EXPRESSION 4) Décris un site (naturel ou monumental) mis en danger par l’action de l’homme ou par les conditions climatiques. Quelles actions pourraient être réalisées pour le sauvegarder, selon toi ? (60-80 mots)
(Margot Legrand) (Crédits images: Falcon Photography flickr et flickr)
[post_title] => L’actualité du Mont-Saint-Michel en bref [post_excerpt] => Un marathon aura lieu le 28 mai prochain dans un décor extraordinaire : la baie du Mont-Saint-Michel. L’occasion de rappeler la riche histoire de ce site monumental, et d’évoquer les importants travaux dont il a fait l’objet ces dernières années. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => lactualite-du-mont-saint-michel-en-bref [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-09-26 12:31:52 [post_modified_gmt] => 2017-09-26 10:31:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=12571 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 12380 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-03-31 11:43:35 [post_date_gmt] => 2017-03-31 09:43:35 [post_content] =>
AVANT DE COMMENCER... Le lexique politique et électoral Relie chaque terme à sa définition.
  1. bulletin de vote
a. Document glissé dans l’urne par l’électeur, pour valider un choix lors d’une élection ou d’un référendum.
  1. bureau de vote
b. Ce terme désigne les partis politiques souvent qualifiés de conservateurs.
  1. centrisme
c. Type d’organisation constitutionnelle qui prévoit un équilibre des pouvoirs entre le gouvernement et le parlement.
  1. droite
d. Ce terme qualifie les partis politiques modérés, recherchant des compromis entre conservatisme et progressisme.
  1. gauche
e. Salle aménagée pour que les électeurs viennent y voter.
  1. isoloir
f. Avec ce mode de scrutin, l’attribution des sièges se fait proportionnellement au nombre de suffrages recueillis par chaque liste.
  1. régime parlementaire
g. Cabine dans lequel l'électeur met son bulletin sous enveloppe, pour assurer le secret du vote.
  1. régime présidentiel
h. Ce terme désigne les partis politiques souvent qualifiés de progressistes.
  1. scrutin majoritaire
i. Ce mode de scrutin permet d'accorder le siège ou les sièges au candidat ou à la liste ayant obtenu la majorité des voix.
  1. scrutin proportionnel
j.  Type d’organisation constitutionnelle qui prévoit une stricte séparation des pouvoirs exécutif et législatif.
 
En France, le calendrier politique des prochaines semaines est chargé. Voici les quatre principales dates à retenir : les 23 avril et 7 mai, les Français voteront pour élire le huitième Président de la Cinquième République ; puis, les 11 et 18 juin, ils éliront les 577 députés siégeant à l’Assemblée nationale.  

Élections en France : comment ça marche ?

L’élection présidentielle française a lieu au suffrage universel direct. Le président est élu pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois. Le scrutin se déroule selon le système majoritaire à deux tours. Les deux candidats arrivés en tête au premier tour, le 23 avril, pourront se présenter au second tour. Et le 7 mai, celui qui obtiendra la majorité absolue des voix exprimées sera élu. Les élections législatives ont également lieu tous les cinq ans. Les Français élisent les 577 membres de l’Assemblée nationale au système majoritaire à deux tours. Tous les candidats ayant obtenu au moins 12,5 % des voix pourront se présenter au second tour. Et le 18 juin, une majorité relative suffira pour être élu.
L’info en + Le régime français est semi-présidentiel. Cela signifie qu’il mélange des caractéristiques du régime présidentiel (le chef de l’État est élu au suffrage universel direct et a des pouvoirs significatifs) et des caractéristiques du régime parlementaire (le gouvernement est responsable devant le parlement). Il y a ainsi un partage de responsabilité entre le chef du gouvernement et le chef de l’État.
 

Le système des parrainages

Les candidats à l’élection présidentielle française doivent remplir plusieurs conditions pour que leurs candidatures soient validées. L’une de ces conditions est de réunir 500 parrainages d’élus (députés, sénateurs, conseillers régionaux, maires, etc.) de 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents. Les candidats des grands partis atteignent facilement ce nombre, mais ceux des petits partis doivent parfois renoncer à se présenter, faute de parrainages suffisants.  

Le phénomène des candidats citoyens

La tendance actuelle en France est la méfiance envers les politiciens professionnels. Selon une étude du CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po), 82 % des Français éprouvent un sentiment négatif quand ils pensent à la politique. Et selon un sondage Harris Interactive, 8 Français sur 10 estimeraient que les citoyens sont plus capables de trouver des solutions à leurs problèmes et à ceux de la France que les représentants politiques. Bref, beaucoup de Français voudraient choisir leur propre candidat, issu de la société civile et donc en phase avec leurs préoccupations et aspirations. Cela a été rendu possible pour la première fois à l’automne 2016, grâce au site la primaire.org. Après un vote en ligne de 32 685 internautes, c’est Charlotte Marchandise (adjointe à la mairie de Rennes en charge de la santé) qui a été désignée candidate citoyenne. Celle-ci ne prétend pas sérieusement devenir chef de l’État, mais elle veut démontrer que la politique ne se limite pas aux partis et se faire l’écho de l’exaspération de ses concitoyens. Les candidatures citoyennes, qui n’en sont qu’à leur début, n’ont pas encore une grande crédibilité aux yeux des élus français. Ainsi Charlotte Marchandise n’a recueilli que 135 parrainages sur les 500 nécessaires pour se présenter officiellement à la présidentielle. Mais elle récidivera aux prochaines élections législatives, départementales et régionales, pour prolonger la dynamique citoyenne de laprimaire.org !  

Qui sont les onze candidats officiels ?

DROITE - Marine Le Pen, Front National. Thèmes phares : réduction de l’immigration, renforcement de la sécurité, préférence nationale, sortie de l’euro. - François Fillon, Les Républicains. Mesures d’inspiration libérale : fin des 35 heures, retraite à 65 ans, suppression de 500 000 fonctionnaires et de l’impôt sur la fortune, amélioration des services de sécurité publique. - Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France. Idées gaullistes, souverainistes, patriotiques : défense des grands principes républicains (école publique obligatoire et laïque, sécurité, ordre...) ; sortie de l’euro. GAUCHE - Benoît Hamon, Parti Socialiste. Allié à l’écologiste Yannick Jadot. Mesures phares : mise en place d’un revenu universel d’existence, recrutement de 40 000 enseignants, rénovation énergétique des bâtiments publics et privés. - Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise. Thèmes centraux : urgence sociale, relance écologique de l’activité économique, révolution fiscale. - Nathalie Artaud, Lutte Ouvrière. Objectif : «permettre aux travailleurs, aux chômeurs, aux exploités de défendre leurs intérêts, à l’opposé de ceux du patronat et des actionnaires ». - Philippe Poutou, Nouveau Parti Anticapitaliste. Avec le slogan « Nos vies, pas leurs profits », cet ouvrier veut rompre avec le capitalisme, interdire les licenciements, réduire le temps de travail à 32 heures, augmenter le salaire minimum. INDÉPENDANTS (« ANTI-SYSTÈME ») - Emmanuel Macron, En marche !. Allié au centriste François Bayrou. Il revendique sa position « ni de droite, ni de gauche », et s'engage sur six points : réforme de l'école, société du travail, modernisation de l'économie, sécurité, stratégie internationale et moralisation de la vie publique. - François Asselineau, Union Populaire Républicaine. Il préconise le « Frexit » c’est-à-dire sortie de l’Union européenne. - Jean Lassalle, Résistons !. Il se définit comme le « défenseur des territoires ruraux et d’une écologie humaniste ». - Jacques Cheminade, Solidarité et progrès. Il prône la sortie de l’Union européenne, de l’OTAN, de la zone euro, le retour au franc... et la colonisation de la Lune !
Le saviez-vous ? La division entre la droite et la gauche, en politique, a une origine très ancienne. Dès 1789, les délégués de l’Assemblée constituante se séparent en deux groupes, de chaque côté du président : à droite, les partisans du roi Louis XVI et de son droit de veto, et à gauche ceux qui s’opposent à ce droit.
   
COMPRÉHENSION
1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. Le président de la République est élu au suffrage universel direct, c’est-à-dire a. par tous les citoyens français. b. par les députés. c. par les sénateurs. 2. En France, le président de la République peut rester au pouvoir au maximum a. cinq ans. b. dix ans. c. quinze ans. 3. Le 7 mai, au second tour de l’élection présidentielle, il y aura a. deux candidats. b. trois candidats. c. tous les candidats ayant obtenu au moins 12,5 % des suffrages au premier tour. 4. Les 500 parrainages nécessaires à une candidature a. peuvent provenir tous du même département. b. doivent provenir de départements différents. c. doivent provenir seulement des collectivités d’outre-mer. 5. Les Français éprouvent envers le système politique a. de la confiance. b. de l’indifférence. c. de la défiance. 6. Charlotte Marchandise est une candidate a. de gauche. b. de droite. c. n’appartenant à aucun parti politique. 7. Un des points communs des programmes de droite est a. la volonté de sortir de l’Union européenne. b. l’attention aux problématiques sécuritaires. c. la sensibilité écologique. 8. Un des points communs des programmes de gauche a. la volonté de sortir de la zone euro. b. l’attention aux problématiques sociales. c. la sensibilité patriotique.   GRAMMAIRE 2) L’hypothèse avec « si ». Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes entre parenthèses aux temps qui conviennent : indicatif présent, indicatif futur, impératif, conditionnel présent ou conditionnel passé. 1. Si tu veux voter, tu ________ (devoir) renouveler ta carte d’identité. [2 solutions possibles] 2. Si tu es en vacances au moment du vote, ________ (faire) une procuration au nom d’un proche qui pourrait voter à ta place ! 3. Si je suis élu, je _______ (tenir) mes promesses, comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent. 4. Si j’avais su qu’il ne tiendrait pas ses promesses, je ________ (ne pas voter) pour lui. 5. Si mon candidat préféré était élu, il ________ (y avoir) de grands progrès, j’en suis certain ! 6. Si vous ne connaissez pas les idées des candidats, ________ (consulter) leurs programmes sur Internet ! 7. Si les Français faisaient confiance aux hommes politiques, le taux d’abstention ________ (diminuer). 8. Si tous les Français inscrits sur les listes électorales étaient allés voter, le résultat _________ (être) différent. 9. Si vous étiez responsables, vous ______ (aller) voter ! C’est un devoir civique important ! 10. Si seulement j’avais dix-huit ans... je ________ (pouvoir) aller voter !   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les verbes de la liste suivante, en les conjuguant (au présent de l’indicatif) si nécessaire : atteindre – se dérouler – élire – se méfier – mélanger – partager – remplir – retenir – siéger – suffire 1. Les Français ________ directement le Président de la République, qui à son tour nomme le chef de gouvernement (Premier ministre) et les membres du gouvernement. 2. Le Président de la République française _______ au palais de l’Élysée, un hôtel particulier du XVIIIe siècle situé dans le 8e arrondissement de Paris. 3. Comment ________ habituellement une journée dans un bureau de vote ? Tout est expliqué sur la page http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/bureau-vote/comment-deroule-vote.html ! 4. De nombreux candidats proposent des mesures pour lutter contre la sous-représentation des femmes en politique et pour ________ la parité hommes/femmes. 5. Pour voter, il faut ________ plusieurs conditions : être de nationalité française, être majeur, être inscrit sur les listes électorales. 6. Il est très simple de faire une procuration : il ________ de remplir un formulaire et de le porter au commissariat. 7. Aux élections, on vote pour le candidat dont on ________ les idées et les convictions. 8. Le scrutin mixte ________ des éléments du système majoritaire et du système proportionnel, pour cumuler les avantages des deux méthodes et en limiter les inconvénients. 9. Le fait que les Français ________ de plus en plus des hommes politiques a eu un effet positif : la création, en 2013, de la « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », qui publie les déclarations patrimoniales des élus, lutte contre la corruption et prévient les conflits d’intérêts. 10. Cet article t’a fourni quelques mots essentiels à ________, pour mieux comprendre l’actualité politique qui fait la Une des journaux français ! EXPRESSION 4) Explique, en utilisant des mots simples, quelles sont les ressemblances et les différences entre l’Italie et la France en ce qui concerne le système politique et le fonctionnement électoral. (60-80 mots)   ACTIVITÉ BONUS Choisis une personnalité de la politique française qui t’intéresse ou qui éveille ta curiosité et, à l’aide des informations que tu pourras trouver sur Internet, présente-la à ta classe. Tu peux éventuellement créer un document PowerPoint, avec des photos et de brefs éléments biographiques, pour illustrer ton exposé oral. N’oublie pas de justifier ton choix !
(Margot Legrand) (Crédits images: Clementine Gallot, flickr et Georges Perret, flickr) [post_title] => Dernière ligne droite avant les élections ! [post_excerpt] => Dans les prochaines semaines, les Français choisiront un nouveau Président de la République, puis ils éliront les 577 députés siégeant à l’Assemblée nationale. Mais les élections en France, comment ça marche ? Et qui sont les candidats ? [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => derniere-ligne-droite-avant-les-elections [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-05-03 15:18:13 [post_modified_gmt] => 2017-05-03 13:18:13 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=12380 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 12156 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-02-27 21:07:00 [post_date_gmt] => 2017-02-27 20:07:00 [post_content] =>

Présentation de l’événement

La Semaine de la langue française et de la francophonie a été créée en 1995 à l'initiative du ministère de la Culture. Cet événement, organisé chaque année autour du 20 mars, journée internationale de la francophonie, est important pour l’identité francophone. Car la langue française fédère un gigantesque espace culturel, commun aux 270 millions de francophones et à tous les amoureux du français. Qui, en cette occasion, peuvent fêter la langue française et lui manifester leur attachement. Durant cette Semaine, des milliers de manifestations sont organisées en France et à l'étranger : ateliers d’écriture, concours de poésie, dictées, compétitions de slam, conférences, débats, expositions, etc. Ces manifestations sensibilisent le grand public à la richesse et à la diversité de la langue française, et permettent de stimuler son appropriation.  

La thématique de cette 22e édition

Cette année, la Semaine met à l’honneur le numérique et invite à s’approprier le vocabulaire du monde virtuel. Ce choix met l’accent sur le fait que le français moderne, parlé et écrit depuis le XVIIe siècle, est en constante évolution. Il sait s’adapter aux contextes et usages technologiques, inventer de nouveaux termes et s’enrichir de nouveaux sens, sans devoir emprunter des mots ou expressions aux autres langues. Ainsi, tout ce qui concerne les nouvelles technologies peut se dire en français ! La preuve : - Les mots les plus courants ont été francisés : « ordinateur », « (fond d’) écran », « souris », « clavier », « logiciel », « toile », « disque dur », « fichier », « dossier », « téléchargement », « imprimante », « mot de passe », « police (d’écriture, ou de caractères) », « icône », « arobase », etc. - Au Québec, le « courriel » ou « courrier électronique » remplace le cousin anglais « email ». - Depuis 2011, le mot « tablette » est officiellement entré dans la langue française, en remplacement de l’anglais « pad » ou « touch screen tablet ». - Le terme « nomophobie » a fait son entrée dans l’édition 2017 du Petit Robert ; il désigne la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile.
Le saviez-vous ? Le français est la 4e langue sur la toile en nombre d’internautes, la 6e en nombre de sites visités par mois, la 5e sur Wikipédia, la 3e sur Amazon.

Un prestigieux parrainage

Qui de mieux que Bernard Pivot, qui allie l’amour pour la langue française et la passion pour les nouvelles technologies, pour parrainer cette édition ? En effet, cet homme de lettres est aussi un « twitto » (c’est-à-dire un utilisateur de Twitter) actif. Il s’exprime au quotidien sur  ce réseau social, qu’il considère comme une « école de la concision », apte à stimuler la production de courtes réflexions et d’aphorismes. Un recueil de ses tweets, intitulé Les tweets sont des chats, a même été publié chez Albin Michel. Le titre fait référence à un de ces messages : « J’aime les tweets parce qu’ils partent en silence, circulent en silence et arrivent en silence. Les tweets sont des chats ». Mais Bernard Pivot reste tout de même fidèle aux livres papier, et en particulier aux dictionnaires, ce qu’il prouve en twittant : « Je préfère consulter Larousse ou Robert plutôt que Google en raison du plaisir des pages à tourner et du mot à débusquer. »  

L’opération « Dis-moi dix mots »

La Semaine est l’occasion de présenter les projets artistiques et littéraires liés à l'opération « Dis-moi dix mots » qui, chaque année, met dix mots à l'honneur. Cette année, les dix mots retenus sont : avatar, canular, émoticône, favori(te), héberger, fureteur(euse), nomade, nuage, pirate et télésnobber. Ce sont pour la plupart des mots qui transposent dans l’univers numérique des réalités ou pratiques empruntées au monde physique. Le ministère de l’Éducation nationale invite tous les élèves français à jouer avec ces dix mots tout au long de l’année scolaire, et à les mettre en scène de toutes les manières possibles : écriture, chanson, dessin, etc.
L’info en + : Le Grand Tour 2017, Voyage en francophonie Pour souligner la diversité et la dynamique culturelle francophone, 100 grands événements auront lieu tout au long de l’année 2017 sur les cinq continents. Le site officiel de l’événement permet de suivre virtuellement les étapes de ce voyage. Du 7 au 17 mars, le Grand Tour fera ainsi escale à Rome pour la 8e édition du « Francofilm », le festival du film francophone qui présente 16 long-métrages provenant de 16 pays et 4 continents.
Liens utiles - Site officiel de la Semaine : http://semainelanguefrancaise.culturecommunication.gouv.fr - Retour en images sur l’édition 2016 (vidéo) : http://semainelanguefrancaise.culturecommunication.gouv.fr/L-evenement/Presentation-de-la-Semaine2 - Interview du parrain de cette 22e édition, Bernard Pivot : http://semainelanguefrancaise.culturecommunication.gouv.fr/Plongez-dans-la-thematique/Bernard-Pivot-parrain-de-la-22e-edition-de-la-Semaine - Site officiel de l’opération « Dis-moi dix mots » : http://www.dismoidixmots.culture.fr - Présentation des dix mots en vidéo : http://www.dismoidixmots.culture.fr/ressources/decouvrez-les-chroniques-videos-dyvan-amar-sur-les-dix-mots - Brochure pédagogique contenant des exercices et des jeux autour des dix mots : http://www.dismoidixmots.culture.fr/ressources/brochure-pedagogique - Site officiel du Grand Tour 2017 (Voyage en francophonie) : http://www.grand-tour2017.com
 
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. La Semaine de la langue française et de la francophonie a été mise en place par
  1. le ministère de la Culture.
  2. le ministère de l’Éducation nationale.
  3. le ministère des Affaires étrangères.
2. Les dates de cette Semaine coïncident volontairement avec
  1. la journée de la femme.
  2. la journée de la francophonie.
  3. le début du printemps.
3. Durant cette Semaine sont organisé(e)s
  1. des projections cinématographiques.
  2. des concours d’écriture.
  3. des dégustations gastronomiques.
4. Cette 22e édition a pour thématique
  1. les nouvelles technologies.
  2. les nouvelles de Guy de Maupassant.
  3. le courant cinématographique de la Nouvelle Vague.
5. Le français est une langue qui a forte tendance
  1. au transfert, c’est-à-dire à l’adoption de termes étrangers tels quels.
  2. à l’adaptation, c’est-à-dire à l’appropriation (personnalisée) de termes étrangers.
  3. à l’innovation, c’est-à-dire à la création de néologismes.
6. Bernard Pivot est
  1. un membre de la commission d’examinateurs du concours « Dis-moi dix mots ».
  2. le parrain de la Semaine de la langue française et de la francophonie.
  3. le président du jury du festival « Francofilm ».
7. Bernard Pivot est un utilisateur assidu
  1. de Facebook.
  2. d’Instagram.
  3. de Twitter.
8. Le concours « Dis-moi dix mots » s’adresse surtout
  1. aux élèves français.
  2. aux étudiants internationaux.
  3. aux adultes francophones.
  GRAMMAIRE 2) La nominalisation. Complète chaque phrase avec le substantif correspondant au verbe indiqué entre parenthèses. Attention à bien faire les accords au pluriel ! 1. Les diverses ________ (manifester) organisées permettent d’approfondir notre ________ (connaître) de la langue française. 2. N’oubliez pas : les ________ (inscrire) au concours sont ouvertes jusqu’au 31 janvier ! 3. Avant de présenter leurs ________ (produire), les élèves ont suivi un _________ (entraîner) ludique auprès de leur professeur, pour améliorer leur ________ (prendre) de parole en public. 4. La _________ (présenter) des élèves a eu beaucoup de succès ; elle a été suivie par un tonnerre d’__________ (applaudir). 5. Ils ont rendu très dynamique et vivante leur ________ (lire) des poésies écrites sur le thème du numérique. 6. Les élèves se sont occupés eux-mêmes du ________ (tourner) et du ________ (monter) de leur vidéo ; ils ont ainsi suivi sa ________ (réaliser) du début à la fin ! 7. L’atelier d’________ (écrire) a permis la _________ (découvrir) de véritables poètes ! 8. Cette activité contribue au _______ (développer) du lexique et à l’_________ (améliorer) de l’expression, orale comme écrite.   LEXIQUE 3) Relie chaque terme informatique à sa définition.
1. arobase a. Elle permet de déplacer le curseur (en forme de flèche ou de main) et de valider des informations.
2. clavier

b. C’est par lui que se fait la communication visuelle avec l’ordinateur.

3. dossier

c. Symbole, image qui permet d’ouvrir un programme ou une application.

 4. écran

d.  Signe typographique « @ » contenu dans les adresses électroniques.

 5. fichier

e. Il permet d’écrire des textes, de valider une commande avec la touche « entrée », etc.

 6. icône

f. Action de transférer des données d’un ordinateur à un autre.

 7. imprimante

g. Ensemble d’informations structurées, contenu dans la mémoire de l’ordinateur.

 8. logiciel

h. Programme nécessaire au fonctionnement d'un ordinateur, au traitement de données.

 9. police

i. Assortiment complet des caractères d’imprimerie, qui détermine leur style visuel.

 10. souris

j. Il contient plusieurs documents (photo, image, texte...).

 11. téléchargement

k. Elle permet de conserver sur papier les documents réalisés avec l’ordinateur.

 12. toile

l. Traduction française du « web », pour parler d’Internet.

  EXPRESSION 4) Après avoir préalablement cherché leurs définitions dans le dictionnaire, écris un court paragraphe en utilisant un, plusieurs, ou tous les dix mots suivants : avatar, canular, émoticône, favori(te), héberger, fureteur(euse), nomade, nuage, pirate et télésnobber. (70-90 mots)
(Margot Legrand) (Crédits images: © MCC / conception graphique : Émilie Vitali & Laura Knoops. Facebook et Facebook) [post_title] => La Semaine de la langue française et de la francophonie [post_excerpt] => La Semaine de la langue française et de la francophonie se déroule du 18 au 26 mars 2017. Cette Semaine permet de célébrer la langue française à travers de nombreuses animations organisées partout en France et à l'étranger. Pour sa 22e édition, cet événement met à l’honneur le vocabulaire technique du monde numérique. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-semaine-de-la-langue-francaise-et-de-la-francophonie [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-03-31 11:43:27 [post_modified_gmt] => 2017-03-31 09:43:27 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=12156 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 11897 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-01-26 10:10:42 [post_date_gmt] => 2017-01-26 09:10:42 [post_content] =>

En France, il existe deux importants carnavals : celui de Nice, qui cette année a lieu du 15 au 25 février, et celui de Dunkerque, qui s’étend de fin janvier à début mars. Attention cependant : les Sudistes et les Flamands ont des façons bien différentes de fêter le carnaval, et ils le revendiquent !

 

Une origine religieuse commune... mais des traditions différentes !

Le carnaval (du latin « carnem levare » c’est-à-dire « enlever la chair », au sens de « viande » ou de « bonne chère ») a une origine catholique : depuis le Moyen Âge, il représente un moment de fête populaire avant les privations du Carême. Après le Mardi Gras, en effet, on entre dans une période de jeûne et d’abstinence qui dure quarante jours, jusqu’au dimanche de Pâques. Il faut noter cependant qu’à Dunkerque, au XVIIe siècle, cette fête du calendrier religieux coïncidait avec un autre événement : le départ des marins-pêcheurs pour six mois de pêche à la morue en Islande. Avant qu’ils partent, un repas de fête (la « foye ») était offert par leurs armateurs. C’est cette tradition qui a donné son surnom au « Carnaval des marins » dunkerquois.

 

Le carnaval le plus grandiose : Nice

Le carnaval de Nice est l’événement phare de la Côte d’Azur en hiver. Durant cette période, il y a chaque jour un « corso carnavalesque », c’est-à-dire un défilé de chars spectaculaires, qui portent des éléments d’animation et de gigantesques personnages en structure gonflable ou en carton-pâte. Ceux-ci ont généralement d’énormes têtes, et représentent souvent des défauts ou vices de notre société. Les quatre chars en tête du cortège sont ceux du Roi, de la Reine, de leur fils Carnavalon et de la Soufflerie, qui projette des confettis. En outre, durant la fameuse « bataille de fleurs », une vingtaine de chars fleuris paradent dans la ville, et des milliers de fleurs sont lancées sur les spectateurs. La fabrication de tous ces chars représente environ 4000 heures de travail, réparties sur six mois.

(Crédits images: patrick janicek, flickr)

Chaque année, un nouveau titre choisi pour le personnage de Sa Majesté le Roi du carnaval – en 2017, le thème choisi est ainsi « le Roi de l’énergie ». Avant le début du carnaval, Sa Majesté arrive sur la place Masséna afin de récupérer les clés de la ville et d'annoncer l'ouverture du carnaval. Le Roi y trône ensuite pendant toute la durée du carnaval. Le dernier soir, il défile seul une dernière fois, avant d’être brûlé sur un bûcher en mer. Un feu d'artifice inspiré du thème est alors tiré sur la baie des Anges.

 

Le carnaval le plus convivial : Dunkerque

À Dunkerque, le carnaval a une dimension plus modeste : ce sont les « carnavaleux » (c’est-à-dire les personnes qui participent au carnaval) qui sont au centre des festivités. Les carnavaleux sont toujours habillés de manière originale, avec des vêtements multicolores, des fourrures, des perruques, des grands chapeaux et des parapluies multicolores. Un seul mot d’ordre : les déguisements doivent être outranciers et exubérants !

(Crédits images: fdecomite, flickr)

Les moments culminants du carnaval sont les grands bals, qui permettent de danser sur de la musique moderne et populaire, et les bandes. Les bandes sont des ensembles de personnes déguisées, qui défilent dans les rues de la ville en jouant de la musique. Elles sont composées d’un tambour-major, des musiciens et des carnavaleux. Lorsque les fifres (petites flûtes traversières) jouent, les carnavaleux avancent en marchant doucement. Mais lorsque les trompettes jouent, alors a lieu un chahut. Les personnes en premières lignes ont pour but de retenir les carnavaleux, qui poussent le reste de la bande. Les musiques populaires rythment l’avancée du groupe jusqu’à l’hôtel de ville. Là a lieu l’événement le plus attendu : le jet de harengs. Le maire et ses conseillers lancent depuis le balcon de l’hôtel de ville des harengs fumés (enveloppés) et des homards en plastique, à échanger contre des vrais... ce qui crée évidemment un énorme tumulte dans la foule !

L’info en + : Les « chapelles »

Pendant les bandes, les habitants des quartiers concernés ouvrent leurs portes aux carnavaleux qu’ils connaissent, et leur distribuent à boire et à manger, dans une ambiance très conviviale. Mais pour entrer dans une telle « chapelle », il faut souvent connaître un mot de passe ! Les invitations sont données aux carnavaleux les plus respectueux... et les plus fêtards ! C’est cela l’ « esprit carnaval » dunkerquois : l’esprit de camaraderie avant tout !

 

Deux dimensions différentes

Ces deux carnavals n’ont pas la même philosophie. La municipalité de Nice revendique l’organisation d’un spectacle colossal, et elle invite les touristes à venir nombreux pour le découvrir – et les médias du monde entier à le couvrir ! Les Dunkerquois, eux, n’apprécient pas la médiatisation croissante de leur carnaval, qui à leurs yeux représente un ensemble de traditions à protéger, et non une attraction touristique à promouvoir. Le « carnaval des marins » est réservé avant tout aux Dunkerquois et aux initiés, qui connaissent les paroles des chansons et les règles des bandes. Et il est en grande partie financé par les carnavaleux eux-mêmes (à travers les associations carnavalesques), ce qui lui confère évidemment une dimension plus intime.

Les deux carnavals en chiffres :

Nice Fréquentation : 1,2 million de visiteurs sur toute la période du carnaval. Financement municipal : 5 millions d’euros. Retombées économiques : 35 millions d'euros. Lancers : 100 000 fleurs (produites localement), 20 tonnes de confettis.

Dunkerque Fréquentation : 50 000 carnavaleux dans les plus grosses bandes, 10 000 dans les principaux bals. Financement municipal : 500 000 euros (le reste étant couvert par les associations carnavalesques). Retombées économiques : 7 millions d'euros. Lancers : 500 kilos de harengs et 6 homards.

COMPRÉHENSION

1) Lis l’article et complète les phrases suivantes.

1. Le carnaval est une fête d’origine

  1. antique et païenne.
  2. moyenâgeuse et religieuse.
  3. contemporaine et civile.

2. Un « corso carnavalesque » est

  1. une leçon de danse.
  2. un boulevard où se déroule le carnaval.
  3. une parade géante.

3. À Nice a lieu un spectaculaire lancer

  1. de homards.
  2. de fleurs.
  3. de riz.

4. Le personnage central du carnaval de Nice est

  1. le Roi.
  2. le Président.
  3. l’Empereur.

5. Les « carnavaleux » dunkerquois sont

  1. des fabricants de chars.
  2. des marins-pêcheurs.
  3. des personnes déguisées.

6. À Dunkerque, les « bandes » sont

  1. des déguisements multicolores.
  2. des groupes de festoyeurs.
  3. des trompettistes.

7. À Dunkerque, les harengs et les homards sont lancés par

  1. les conseillers municipaux.
  2. les musiciens des bandes.
  3. une soufflerie mécanique.

8. Le carnaval de Dunkerque est financé principalement

  1. par l’État.
  2. par les habitants.
  3. par des entreprises privées.
 

GRAMMAIRE 2) Récris les phrases suivantes en remplaçant les mots soulignés par les pronoms « y » ou « en », quand cela est possible. Fais attention à la place du pronom dans la phrase !

1. Nous logerons à Rio pendant la période du carnaval. → ____________________________

2. Je vais prendre des cours de samba. → ____________________________

3. Est-ce que vous allez au bal ce soir ? → ____________________________

4. Il a besoin de sa cavalière pour aller au bal. → ____________________________

5. Nous avons acheté des beignets pour le goûter. → ____________________________

6. J’espère que vous avez prévu assez de boissons ! → ____________________________

7. Elle a emprunté un déguisement à sa voisine. → ____________________________

8. Elle a ajouté des boutons et des plumes à son chapeau. → ____________________________

9. Elle a ajouté des boutons et des plumes à son chapeau. → ____________________________

10. Vous voulez vous insérer dans la ligne d’une « bande » dunkerquoise ? → ____________________________

11. Sachez qu’il y a beaucoup de règles à respecter. [Elles sont contenues dans la « Charte du carnaval ».] →  ____________________________

 

LEXIQUE

3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire.

bûcher – chahut – char – confettis – cortège – défiler (ou parader) – déguisement  – fourrure – jeûne – perruque

1. Le ________ du Carême permettait de se purifier en vue de la fête de Pâques, commémorant la résurrection de Jésus-Christ, durant laquelle la viande et les œufs pouvaient réapparaître.

2. Une bande dunkerquoise est un rassemblement de personnes déguisées qui ________ dans les rues d’une ville ou d’un quartier.

3. La Charte du carnaval de Dunkerque indique qu’il est interdit (car dangereux) de sortir de la bande durant un _______ : il faut attendre la fin et crier « sortie », puis sortir du côté le plus proche.

4. À Rio, toutes les personnes qui ont envie de danser peuvent se joindre au ________ officiel.

5. Les carnavaleux dunkerquois cherchent souvent des ________ originaux et insolites ! Pour trouver l’inspiration, ils peuvent se rendre dans le « coin carnaval » (appelé « Cafougnette ») du marché de Dunkerque.

6. Beaucoup d’hommes se déguisent en femmes, avec des jupes et des collants, du maquillage et des faux cils, et enfin des extensions de cheveux ou des ________ longues.

7. En février, il fait plutôt froid à Dunkerque... alors beaucoup de carnavaleux adoptent des vêtements en (fausse) _______ bien chaude !

8. À Nice, le record pour la taille d'un ________ est détenu par le « Roi de la Gastronomie » de 2014 : il mesurait près de vingt mètres de haut !

9. Le dernier jour du carnaval, le _______ du Roi fait écho à celui de la « vieille sorcière » qui symbolise l’Épiphanie dans le nord-est de l’Italie.

10. Attention à ne pas confondre les « ________ », qui sont des petits papiers colorés, et les « dragées » qui sont des confiseries généralement offertes lors des baptêmes et des mariages !

 

EXPRESSION

4) Décris des traditions liées au carnaval organisé dans ton école, dans ta ville et/ou dans ta région. (60-80 mots)

 

ACTIVITÉ BONUS

Morue, hareng, homard... Traduis ces trois mots, puis cherche d’autres noms de célèbres poissons et crustacés en français. Tu peux éventuellement imprimer des images et les coller sur ton cahier pour illustrer ta liste.

(Margot Legrand) (Crédits images: fr.zil, flickr,  fdecomite, flickr et Mark Fisher, flickr) [post_title] => Nice et Dunkerque : deux régions, deux carnavals, deux styles [post_excerpt] => Quand on parle de carnaval, on pense d’abord à ceux de Rio et de Venise, dont la renommée dépasse largement les frontières du Brésil et de l’Italie. Mais en France aussi, deux importants carnavals sont organisés au mois de février : un dans le sud, à Nice, et un dans le nord, à Dunkerque. Avec des atmosphères et des traditions bien différentes... [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => nice-et-dunkerque-deux-regions-deux-carnavals-deux-styles [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-02-27 21:06:03 [post_modified_gmt] => 2017-02-27 20:06:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11897 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 11763 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-12-30 11:49:54 [post_date_gmt] => 2016-12-30 10:49:54 [post_content] =>

Genève, lieu de naissance de la BD

L’histoire de la bande dessinée a commencé au début du XIXe siècle à Genève. C’est en effet un Genevois, Rodolphe Töpffer, qui a « inventé » et théorisé ce 9e art. Cet écrivain et pédagogue suisse réalise en 1831 l’Histoire de M. Jabot (publiée en 1833). Cette œuvre, inspirée par le Bourgeois gentilhomme de Molière, met en scène une sorte de bouffon vaniteux qui, pour s’introduire dans la haute société, en imite maladroitement les manières. Et elle se présente sous une forme inédite : le dessin en noir et blanc est disposé dans des cases séparées par un trait vertical, formant une « bande » par page – le texte, lui, n’est pas encore enfermé dans des bulles, mais disposé sous forme de didascalies sous les dessins. Töpffer propose de nommer ce nouveau mode d’expression « littérature en estampes ». Rétrospectivement, cette œuvre originale sera considérée comme la première bande dessinée occidentale. Töpffer est également l’auteur du premier essai théorique consacré à la BD, intitulé l'Essai de physiognomonie (1845).  

La 20e édition des Prix Töpffer

Le père du 9e art donne aujourd’hui son nom aux prestigieux Prix Töpffer de la Ville de Genève, créés en 1997 pour soutenir la bande dessinée genevoise, reconnue pour son dynamisme et sa diversité. Le jury de la 20e édition de ces Prix a récompensé les auteurs suivants : - Prix Töpffer international : la Française Catherine Meurisse pour La Légèreté, qui est une sorte de thérapie par l’art pour se reconstruire après le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, auquel elle a échappé en arrivant en retard. - Prix Töpffer Genève : Peggy Adam pour Plus ou moins… L’Hiver, qui questionne la place des femmes dans la société, la liberté dont elles disposent et les obstacles auxquels elles sont confrontées. - Prix de la jeune bande dessinée (qui vise à encourager le développement de cet art auprès des jeunes auteurs domiciliés à Genève) : Camille Vallotton pour Speculum Mortis, qui raconte l’histoire du dernier être vivant sur Terre, un chien. Le 9 décembre 2016, la remise des prix a été suivie du vernissage de l’exposition « BANG! Évolution de la bande dessinée à Genève », qui raconte quarante ans de BD genevoise.
L’info en + : Une autre récompense vient d’être créée en Suisse romande : le Prix BD Zoom. Ce projet invite les enseignants et les élèves du secondaire à aller à la rencontre de la bande dessinée et à découvrir ses représentants (auteurs, éditeurs). Pour la première édition en 2016, 31 classes se sont inscrites, soit près de 450 élèves. Au terme de leurs lectures et des rencontres en classe avec les dessinateurs, les élèves ont désigné Wonderland, de Tom Tirabosco, comme leur album favori parmi une sélection de 7 ouvrages. On connaîtra le lauréat de la 2e édition en avril 2017, lors du Salon du livre et de la presse de Genève.
 

L’exposition « BANG ! Évolution de la bande dessinée à Genève »

Cette exposition, qui se tiendra jusqu’au 26 janvier 2017, montre la richesse et la diversité du 9e art à Genève, où la BD est fortement implantée depuis la fin des années 1960. En effet, en 1961 la BD – jusqu’alors marginalisée – obtient une reconnaissance artistique grâce à un article du Genevois Pierre Strinati, intitulé « Bande dessinée et science-fiction, l’âge d’or en France (1934-1940) ». Cet article, qui réhabilite et légitime l’art de la BD, est considéré comme l’acte de naissance de la bédéphilie mondiale. Suite à cela, dans les années 60 et 70 la BD genevoise connaît un véritable essor, avec des artistes comme Ceppi (Le Guêpier, publié en 1977, étant considéré comme la première BD moderne de Genève), Poussin, Aloys et Ab’Aigre. Dans une période marquée par des mouvements alternatifs et contestataires, beaucoup se font connaître à travers des affiches illustrées transmettant des messages politiques, sportifs ou culturels. Enfin, dans les années 90, de nouvelles figures apparaissent : Tirabosco, Peeters, Wazem, Pralong, Albertine... et surtout Zep, désormais célèbre dans le monde entier.
L’info en + : Une autre importante exposition se tiendra jusqu’au 23 avril 2017, cette fois en terre alémanique, au Cartoonmuseum de Bâle : « Dr Zep et Mr. Titeuf ». Le Genevois Philippe Chappuis, alias Zep, est l’un des auteurs francophones les plus publiés au monde, toutes catégories confondues. Sa série Titeuf (dont un nouvel album doit sortir en 2017) est traduite en plus de 25 langues et connaît un succès comparable à celui de Tintin ou d’Astérix ! L'auteur sera présent pour dessiner en direct le 20 janvier au soir, à l'occasion de la Nuit des musées bâlois.
 

L’ouverture d’une école de bande dessinée

Dans la Genève bédéphile, il manquait encore une formation à l’art de la BD. En 2017, ce manque sera enfin comblé ! En effet, à la rentrée prochaine ouvrira l’« école supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève » (ESBD). Cette nouvelle formation professionnelle, unique en Suisse, offrira entre 16 et 18 places sur concours. Au terme de deux ans d’études, les futurs élèves obtiendront un titre de designer en communication visuelle. Cette formation comprendra de la bande dessinée, mais aussi de l’illustration, du dessin de presse, du reportage dessiné, de la narration, du scénario et de l’animation. Tom Tirabosco y enseignera entre 4 et 8 heures par semaine, et Zep y animera ponctuellement des ateliers pratiques.
Liens utiles - L’Histoire de M. Jabot, considérée comme la première bande dessinée : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8529023n/f1.item - Lauréates des Prix Töpffer 2016 : http://www.lecourrier.ch/144990/trois_auteures_couronnees_par_les_prix_toepffer_de_la_bd - Site officiel de l’exposition « Bang ! Évolution de la bande dessinée à Genève » : http://bangbdgeneve.ch - Article et vidéo sur l’inauguration de l’ESBD (avec interviews des fondateurs) : http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Les-futurs--Zep--pourront-se-former-au-bout-du-lac-12004965 - Page officielle de la formation : http://edu.ge.ch/cfpaa/formations/ecole-sup%C3%A9rieure-de-bande-dessin%C3%A9e-et-d%E2%80%99illustration (Cf. en bas de la page : liens vers des articles de journaux, des reportages télévisés et des émissions de radio.) - Site officiel de Tom Tirabosco : http://www.tirabosco.com/index.html - Site officiel de Zep : http://www.zeporama.com
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. Rodolphe Töpffer est
  1. allemand.
  2. français.
  3. suisse.
2. La première bande dessinée occidentale est intitulée
  1. Le Bourgeois gentilhomme.
  2. Histoire de M. Jabot.
  3. Essai de physiognomonie.
3. Les Prix Töpffer récompensent chaque année
  1. trois jeunes auteurs.
  2. trois auteurs genevois.
  3. trois auteurs francophones.
4. Les Prix sont remis
  1. à Bâle.
  2. à Genève.
  3. à Paris.
5. L’exposition « Bang ! » présente
  1. l’histoire de la bande dessinée genevoise.
  2. le rapport entre bande dessinée et science-fiction.
  3. les œuvres de Zep.
6. Avant les années 1960, la bande dessinée était
  1. inexistante.
  2. considérée comme un art noble.
  3. une forme d’expression dépréciée.
7. L’école supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève
  1. ouvrira en septembre 2017.
  2. a ouvert en septembre 2016.
  3. vient d’ouvrir.
8. La formation durera
  1. un an.
  2. deux ans.
  3. trois ans.
  GRAMMAIRE 2) Écris en toutes lettres les nombres ordinaux suivants. Fais attention au genre du mot qui suit. 1er _________ art (architecture) 2e _________ art (sculpture) 3e _________  art (« arts visuels » qui regroupent la peinture et le dessin) 4e _________  art (« arts de la scène » qui regroupent le théâtre, le mime et le cirque) 5e _________  art (danse) 6e _________  art (musique) 7e _________  art (cinéma) 8e _________  art (« arts médiatiques » qui regroupent la radio, la télévision et la photographie) 9e _________  art (bande dessinée) 10e _________  art (jeu vidéo) 11e _________  art (numérique, multimédia) XIXe _________, XXe _________  et XXIe _________  siècles   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire. bédéphile – bulle – case – combler – dessin – échapper – essai – essor – réhabiliter – reconnaissance – rentrée  – viser 1. Tom Tirabosco enseigne le ________ au Centre de formation professionnelle arts appliqués (CFPAA) de Genève. 2. Un phylactère, également appelé ________, est une forme graphique qui contient les paroles ou les pensées des personnages dans une ________ de bande dessinée. 3. Umberto Eco était un grand ________ ; il appréciait en particulier les BD de Tiziano Sclavi (Dylan Dog), Hugo Pratt (Corto Maltese) et Charles Monroe Schulz (Peanuts). 4. Umberto Eco a d’ailleurs écrit un court _______ critique sur les Peanuts, en préface au livre Arriva Charlie Brown! en 1963. 5. Umberto Eco a contribué à la ________ de la valeur culturelle de cette bande dessinée, et l’a ainsi ________ aux yeux du public et des critiques littéraires. 6. Au XIXe siècle, l ’________ de la bande dessinée est lié à la publication de nombreux journaux satiriques et humoristiques. 7. La ________ scolaire, en France comme en Suisse, a lieu entre la fin du mois d’août et le début du mois de septembre. 8. L’ESBD permettra aux étudiants de ________ leurs lacunes en ce qui concerne la pratique de l’illustration de bande dessinée et du dessin de presse. 9. Cette école, qui fonctionnera comme un accélérateur de talents, ________ à former les futurs « Zep ». 10. Dans les pays francophones, le personnage de Titeuf est omniprésent : albums de bande dessinée, dessin animé, film, produits dérivés... impossible d’________ à ce phénomène !   EXPRESSION 4) Connais-tu le personnage de Titeuf, créé par Zep dans ses bandes dessinées (adaptées par la suite en dessin animé et en film) ? Qui est-il, et quelles sont ses caractéristiques ? Si tu ne le connais pas, décris une BD de ton choix en donnant des informations sur l’auteur, le protagoniste, le genre et le thème. (60-80 mots)   ACTIVITÉ BONUS Essaye de comprendre le sens des onomatopées suivantes et de les traduire en italien. Aïe ! / Ouille ! _________ Atchoum ! _________ Beurk ! _________ Chut ! _________ Miam ! _________ Ouf ! _________ Pan ! _________ Pin pon _________ Waouh ! _________ Zut ! _________ ANIMAUX cocorico _________ coin coin_________ cui cui _________ groin groin_________ hi han_________ meuh_________ miaou_________ wouaf / ouaf_________
(Margot Legrand) (Crédits images: BANG Evolution de la BD à Genève, Facebook et Mechanical Curator's Cutting, flickr)   [post_title] => Genève fête la riche histoire de sa bande dessinée [post_excerpt] => Genève s’offre une belle place dans le monde francophone du 9e art. De nombreuses initiatives viennent le confirmer : la remise des Prix Töpffer (qui prennent le nom de l’ « inventeur » de la bande dessinée), l’exposition « Bang ! » qui retrace l’évolution de la BD dans cet épicentre créatif, et l’ouverture prochaine d’une formation professionnelle à l’art de la BD. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => geneve-fete-la-riche-histoire-de-sa-bande-dessinee [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-02-27 21:05:52 [post_modified_gmt] => 2017-02-27 20:05:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11763 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 11531 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-11-28 16:17:48 [post_date_gmt] => 2016-11-28 15:17:48 [post_content] =>

Le 6 décembre, un jour de fête

Depuis le Xe siècle, la Saint-Nicolas est fêtée dans plusieurs pays d’Europe. Elle est très importante aux Pays-Bas, en Allemagne et en Autriche – d’où la célébration de la Saint-Nicolas dans le Frioul et le Trentin-Haut-Adige, situés à la frontière autrichienne. Dans ces pays, saint Nicolas fait parfois concurrence au père Noël ! En France, les festivités se concentrent dans le nord et l’est du pays. Les traditions diffèrent selon les régions, mais elles ont tout de même des points communs : généralement, dans la nuit du 5 au 6 décembre, saint Nicolas passe de maison en maison, et distribue des cadeaux (fruits, gâteaux, bonbons, chocolats, pain d’épices...) aux enfants sages.  

Mais qui est donc ce « Nicolas » ?

Cette fête s’inspire d’une personne qui a réellement existé : Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari. Celui-ci est né dans l’Asie mineure (actuelle Turquie) entre 250 et 270 et était l’évêque de la ville de Myre. Cette profession explique la tenue du personnage de saint Nicolas de nos jours, qui porte un habit ecclésiastique et qui ne se sépare jamais de sa mitre1 et de sa crosse2  ! Cet évêque s’était donné pour mission de veiller à la protection des enfants, avec lesquels il était toujours bienveillant et généreux. Une légende raconte même qu’il aurait ressuscité trois enfants tués par un boucher. Ceci explique pourquoi le 6 décembre – jour de la mort de ce saint protecteur des enfants – est devenu le jour de la fête des enfants.  

Quelques coutumes et traditions

En hommage à Nicolas de Myre, les enfants sont donc placés au centre des festivités de la Saint-Nicolas. Mais s’ils sont gâtés par le saint, ils peuvent aussi être punis par le méchant Père Fouettard... Celui-ci distribue du charbon, des pommes de terre et des oignons aux enfants qui n’ont pas été sages, et les menace avec le fouet qui lui donne son nom. Ce personnage sombre et diabolique est souvent représenté avec des cornes et une queue, est vêtu de noir et a parfois le visage noirci à la suie3. En Lorraine, la fête a une importance particulière, puisque saint Nicolas est le Saint-Patron de la région. Jusqu’aux années 1960, la Saint-Nicolas était pour les enfants lorrains une fête bien plus marquante que Noël. Aujourd’hui encore, aux alentours du 6 décembre, la ville de Nancy par exemple multiplie les animations : marchés, spectacles de rue, défilé de chars, ou encore feux d’artifice. Le maire de la ville remet même symboliquement les clés de la ville au Saint-Patron. Et tous les boulangers préparent une brioche en forme de saint Nicolas, connue sous le nom de « mannala » ou « mannele ». Enfin, évidemment, le saint fait la tournée des écoles pour distribuer ses cadeaux aux enfants.

L’info en +  : Quand saint Nicolas passe dans les écoles, il est accueilli par les écoliers qui chantent  en chœur  :

Ô grand Saint Nicolas, Patron des écoliers, Apporte-moi des pommes Dans mon petit panier. Je serai toujours sage Comme une petite image. J'apprendrai mes leçons Pour avoir des bonbons.

Venez, venez, Saint Nicolas, Venez, venez, Saint Nicolas, Venez, venez, Saint Nicolas, et tra la la...

Ô grand Saint Nicolas, Patron des écoliers Apporte-moi des jouets Dans mon petit panier. Je serai toujours sage Comme un petit mouton. J'apprendrai mes leçons Pour avoir des bonbons.

Venez, venez, Saint Nicolas, Venez, venez, Saint Nicolas, Venez, venez, Saint Nicolas, et tra la la...

Les villes de Nancy et de Saint-Nicolas-de-Port (dont la basilique, dédiée au saint, abriterait un os de sa main) ont déposé la marque « Saint-Nicolas » pour empêcher la commercialisation des marchés et autres animations liées à cette fête.  

De Saint-Nicolas à Santa-Claus

La figure du vieil homme distribuant des cadeaux a évolué à travers les siècles, et le personnage de saint Nicolas a progressivement inspiré celui du père Noël moderne. Tout commence au XVIIe siècle quand les Hollandais, très attachés à leur « Sinterklass » (Saint-Nicolas en néerlandais), colonisent les Amériques et y importent leurs traditions folkloriques. Là, le nom de ce saint est déformé et américanisé en « Santa Claus », et des chrétiens américains s’approprient sa légende. Trois éléments sont alors rapprochés : la fête de la Saint-Nicolas, la naissance de Jésus et la venue du père Noël. Au XIXe siècle, des écrivains et illustrateurs américains finissent de créer le mythe du père Noël en y ajoutant les éléments que nous connaissons aujourd’hui : désormais, ce vieil homme à la barbe blanche et aux vêtements rouges descend du ciel (ou du pôle nord) dans un traîneau tiré par huit rennes, et apporte des cadeaux aux enfants dans la nuit du 24 au 25 décembre.
L’info en + : la légende urbaine liée à Coca-Cola Non, Coca-Cola n’a ni inventé le personnage de « Santa Claus », ni donné ses couleurs (rouge et blanc) au père Noël ! La firme a seulement contribué à la laïcisation et à la diffusion de cette figure au XXe siècle. Car en 1931, le dessinateur Haddon Sundblom décide d'utiliser cette image dans une campagne publicitaire, pour inciter les consommateurs à acheter la célèbre boisson gazeuse en plein hiver. Cette image, transmise par tous les médias, a réussi à gagner le monde entier. En France, le personnage du père Noël s’est imposé seulement dans les années 1950, après avoir été popularisé par les Américains pendant la Seconde Guerre mondiale.

Joyeuse Saint-Nicolas... et joyeux Noël !

---

1. mitre : coiffure haute, de forme pyramidale, portée par les évêques

2. crosse : long bâton à l’extrémité recourbée, signe de la dignité épiscopale

3. suie : matière noire déposée par la fumée résultant d’une combustion

Liens utiles 

- Article complet sur le sujet, contenant une vidéo sur les festivités en Lorraine (reportage d’un journal télévisé) : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1263235-saint-nicolas-chanson-date-histoire-tout-sur-le-patron-des-ecoliers-ancetre-du-pere-noel/ - Histoire de la fête, descriptions des traditions dans différents pays : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Nicolas_(f%C3%AAte) - Évolution de saint Nicolas au père Noël, de « Sinterklass » à Santa Claus : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/23/01016-20131223ARTFIG00319-de-saint-nicolas-a-santa-claus-la-riche-histoire-du-pere-noel.php - Chanson pour appeler (ou accueillir) saint Nicolas : https://youtu.be/ed3wfXbwYoQ
 
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. La Saint-Nicolas est une fête a. originaire de l’Antiquité. b. ancienne. c. moderne. 2. Cette fête est célébrée surtout a. dans l’Europe méridionale. b. aux États-Unis. c. dans le nord et le centre de l’Europe. 3. Nicolas de Myre était a. un religieux. b. un boucher. c. un enseignant. 4. La Saint-Nicolas concerne avant tout a. les enfants. b. les catholiques. c. les amoureux. 5. Le Père Fouettard est similaire à a. un ange gardien. b. un démon. c. un vampire. 6. Pour la Saint-Nicolas, la ville de Nancy organise a. un défilé militaire. b. une procession religieuse. c. une grande manifestation populaire. 7. La figure du père Noël est née a. aux États-Unis. b. en Hollande. c. en France. 8. Le personnage du père Noël tel que nous le connaissons aujourd’hui a été créé a. au Xe siècle. b. au XVIIe siècle. c. au XIXe siècle.   GRAMMAIRE 2) Complète les phrases suivantes en conjuguant les verbes au conditionnel présent. (Souviens-toi : le conditionnel présent se forme en ajoutant au radical du futur les désinences de l’imparfait.) 1. – Qu’est-ce que tu ________ (vouloir) trouver sous le sapin cette année ? – J’ _______ (aimer) trouver un tas de romans, car j’adore lire ! 2. Tu ________ (devoir) être plus sage, sinon saint Nicolas ne t’apportera pas de cadeaux ! Crois-moi, tu ne _______ (être) pas content si tu recevais du charbon ou des oignons ! 3. Par hasard, ________-tu (connaître) quelqu’un qui _______ (avoir) envie de jouer le rôle de Père Fouettard cette année ? 4. Bonjour, _________-vous (pouvoir) s’il vous plaît m’envoyer un dossier d’inscription pour le marché de Noël de Nancy ? Je suis artisan et je ________ (désirer) y participer en tant qu’exposant. 5. – Ça te ________ (dire) de m’accompagner au marché de Noël aujourd’hui ? – Pourquoi pas ! Mais je _______ (préférer) y aller en début de soirée, si ça te va ! 6. Vous _______ (être) libres demain après-midi, pour aller à la patinoire ? 7. – Cette année, nous ________ (souhaiter) passer les vacances de Noël en montagne, pour pouvoir faire du ski. Et vous, vous pensez aller où ? – On se ________ (joindre) volontiers à vous, mais on a promis de fêter Noël en famille, à Lille. 8. Mes cousins ______ (venir) passer Noël avec nous, si seulement ils n’habitaient pas si loin !   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire. boucher – boulanger – cadeau – défilé – fouet – gâteau – gâter – oignon – pain d’épices – queue – traîneau 1. Le plus beau ______ que j’aie jamais reçu à Noël, c’était un billet pour le concert de mon chanteur préféré ! 2. – Moi, mes parents m’ont offert une balade à bord d’un _______ tiré par six chiens d’attelage, de magnifiques huskys ! – Waouh, la chance ! Ils t’ont vraiment ________ ! 3. Pour Noël, je vais préparer une bûche, c’est-à-dire un _______ à base de génoise roulée et de crème au beurre parfumée (au café, au chocolat, au Grand Marnier, etc.). 4. Pour préparer une génoise, il y a besoin de jaunes d’œufs, de sucre, de beurre, de farine, de levure... et de blancs d’œufs battus en neige à l’aide d’un ________, puis incorporés délicatement au reste de la préparation. 5. On peut réaliser soi-même la bûche, ou bien l’acheter chez un bon _______-pâtissier. 6. N’oubliez pas de commander votre dinde ou votre chapon chez votre ________ quelques jours avant les fêtes ! 7. Le ________ contient généralement de la cannelle, du gingembre, des clous de girofle et de la muscade – et parfois également de la cardamome, de l’anis étoilé, de la coriandre... à sélectionner et doser selon vos goûts ! 8. Dans le passé, les repas de réveillons (de Noël et de la Saint-Sylvestre) se concluaient traditionnellement par une soupe à l’________. Certains la consomment encore de nos jours, tard dans la nuit ou le lendemain de la fête... 9. Sur le manège du marché de Noël, j’ai réussi à attraper au vol la _______ du Mickey et j’ai donc eu droit à un tour supplémentaire gratuit ! 10. Dans le nord de la France, aux alentours du 6 décembre il y a traditionnellement des _______ de géants représentant saint Nicolas et le Père Fouettard (à savoir des figures gigantesques, pouvant mesurer jusqu’à neuf mètres de haut et peser jusqu’à 350 kg). Ces processions de géants sont très importantes dans la culture populaire de la région, et ont été inscrites en 2008 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l’UNESCO.   EXPRESSION 4) Dans ta région et/ou dans ta famille, quelle(s) fête(s) (Saint Nicolas, Sainte Lucie, Noël, réveillon de la Saint-Sylvestre pour le nouvel an, Befana...) célèbre-t-on en décembre et en janvier, et de quelle manière ? Décris les traditions liées à ces fêtes. (70-90 mots)  
--- (Margot Legrand) (Crédits images: Bjoertvedt, Wikipedia, et worak, flickr) [post_title] => La Saint-Nicolas : une fête très attendue dans l’est et le nord de la France [post_excerpt] => Depuis plusieurs siècles, la Saint-Nicolas est fêtée tous les 6 décembre dans de nombreux pays d’Europe, ainsi que dans l'est et le nord de la France. Connaissez-vous les traditions folkloriques qui sont liées à cette fête ? Et savez-vous que le personnage de saint Nicolas a inspiré celui du père Noël ? [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-saint-nicolas-une-fete-tres-attendue-dans-lest-et-le-nord-de-la-france [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-12-30 11:49:03 [post_modified_gmt] => 2016-12-30 10:49:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11531 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 11324 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-11-02 15:40:02 [post_date_gmt] => 2016-11-02 14:40:02 [post_content] =>

Le XVIe Sommet de la Francophonie aura lieu à Antananarivo

Les 26 et 27 novembre, l’île de Madagascar accueillera des dizaines de chefs d’État et de gouvernement francophones, dans le cadre du XVIe Sommet de la Francophonie. Ce Sommet est la plus haute des instances politiques de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Depuis sa création en 1986, il se réunit tous les deux ans pour définir dans un plan décennal les orientations de la Francophonie, de manière à garantir son bon fonctionnement et à assurer son rayonnement dans le monde. Les domaines de coopération sont les suivants  : la croissance économique (dans le respect des droits de l’Homme et du développement durable), la culture et la communication, la promotion de la langue, et le développement technologique et scientifique.

Cette année, le thème «  Croissance partagée et développement responsable » est centré sur les problématiques économiques et numériques. Ces questions sont au cœur du développement de Madagascar, et de l’Afrique en général. Car pour se développer, celle-ci devra passer à une économie de services. C’est pour cette raison que l’OIF a lancé une formation à l’entrepreneuriat numérique sur une plateforme de cours en ligne, à disposition de tous. Dans l’espoir de voir se créer des entreprises numériques, par exemple dans les secteurs des mégadonnées («  big data  ») et des services géolocalisés.  

Mais la francophonie, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le français est la cinquième langue la plus parlée dans le monde et la seule, avec l’anglais, à l’être sur les cinq continents. C’est cette constatation qui a poussé Onésime Reclus, un géographe français du XIXe siècle, à inventer un mot pour désigner l’ensemble des personnes et des pays utilisant la langue française  : la «  francophonie  ». Ce terme a été utilisé pour la première fois en 1880. Aujourd’hui encore, la francophonie (avec un «  f  » minuscule) regroupe les locuteurs de français, tandis que la Francophonie (avec un «  F  » majuscule  ») désigne les institutions qui relient les pays francophones. L’institution la plus importante est l’OIF, qui regroupe 80 États et gouvernements (57 membres et 23 observateurs) où vivent environ 270 millions de francophones. L’objectif de cette organisation est de contribuer à améliorer le niveau de vie des populations en les aidant à devenir les acteurs de leur développement.

 

La situation malgache

À Madagascar, il y a deux langues officielles  : le malgache et le français, qui est parlé par 20 % de la population (soit 4 millions de personnes). Ceci est évidemment un héritage direct de la période coloniale, puisque la «  Grande Île  » a été administrée par la France de 1896 à 1958.

Pour cette île très pauvre, le Sommet de la Francophonie est une grande opportunité, à la fois économique et sociale. À cette occasion, Madagascar entend promouvoir son savoir-faire, en particulier dans le secteur de l’artisanat, et conquérir de nouveaux marchés. Car l’espace francophone concentre 20 % des échanges commerciaux mondiaux et 14 % du revenu brut mondial. En outre, dans le cadre de ce Sommet, des efforts numériques sont en train d’être faits au niveau local. Par exemple, une formation à l’édition numérique a été organisée par l’Association des éditeurs de Madagascar, pour contourner le problème de la diffusion des ouvrages papier (surtout dans les écoles) sur ce territoire insulaire. Et dans le «  CoderBus  », des bénévoles enseignent le codage informatique et la programmation de jeux vidéo à des enfants dès 7 ans. Cela leur permet de se familiariser avec les technologies de l’information et de la communication.

L’info en +  : les activités organisées en marge du Sommet - Du 1er au 4 décembre aura lieu le championnat du monde de pétanque qui, après le morengy (une sorte de boxe), est le deuxième sport national à Madagascar. Les Malgaches espèrent remporter pour la deuxième fois le titre de champions du monde, après leur victoire en 1999.

- Dans le cadre du projet «  Libres Ensemble  », des millions de jeunes francophones sont appelés à se mobiliser pour affirmer leur attachement au vivre ensemble, à la liberté, à la vie (à travers des projets, des créations, des messages vidéo etc.).

- Le 6e Forum international des «  Caravanes des dix mots  »  réunira des acteurs culturels (artistes, linguistes, écrivains, chercheurs) et des citoyens engagés du monde entier, pour défendre la diversité culturelle et promouvoir une véritable francophonie des peuples. Ce Forum, grâce à des échanges avec la population du pays, permettra de réfléchir aux enjeux du plurilinguisme et de la coopération culturelle.

Liens utiles

- Site officiel du XVIe Sommet de Madagascar  : http://www.francophonieantananarivo-2016.mg

- Site de l’Organisation Internationale de la Francophonie  : http://www.francophonie.org

On peut retrouver sur ce site une carte et une frise chronologique interactives, ainsi que des données statistiques sur la langue française.

- Deux vidéos sur la francophonie  : https://youtu.be/EjGfglJzLTQ et https://youtu.be/K6KniRMNS_A

- Site du projet «  Libres Ensemble  »  : www.libresensemble.com

- Présentation du 6e Forum international des «  Caravanes des dix mots  »  : http://www.caravanedesdixmots.com/telechargements/forum-madagascar-presentation.pdf

COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. Le Sommet de la Francophonie se réunit a. tous les ans. b. tous les deux ans. c. tous les dix ans. 2. Au Sommet sont invités a. des hommes politiques. b. des artistes engagés. c. des bénévoles associatifs. 3. Cette année, le thème central est a. l’environnement. b. l’éducation. c. l’économie durable. 4. Le mot «  francophonie  » a été inventé a. par un linguiste. b. par un économiste. c. par un géographe. 5. Être francophone signifie a. aimer la France et la culture française. b. parler la langue française. c. avoir la nationalité française. 6.  La francophonie malgache est due a. à la proximité géographique avec la France. b. aux importants échanges commerciaux avec la France. c. au passé de l’île en tant que colonie française. 7. Madagascar souhaite développer et ouvrir à l’international a. son industrie. b. son artisanat. c. ses produits de haute technologie. 8. Actuellement, on remarque une tendance à la formation a. informatique. b. agronomique. c. linguistique. GRAMMAIRE 2) Complète les phrases en conjuguant les verbes aux temps et aux modes indiqués entre parenthèses. 1. En 2014, en l’absence de consensus sur un candidat africain, l’élection du nouveau secrétaire général de l’OIF a été plutôt laborieuse. Après un long suspense, la Canadienne d’origine haïtienne Michaëlle Jean ___ finalement ________ (recueillir, passé composé) suffisamment de voix pour être élue. 2. Michaëlle Jean ________ (accueillir, futur simple) les chefs d’État et de gouvernement et son discours inaugural ________ (ouvrir, futur simple) officiellement le XVIe Sommet de la Francophonie. 3. À Madagascar, les Centres de lecture et d’animation culturelle ________ (accueillir, présent de l’indicatif) des personnes issues de zones rurales et défavorisées, et leur ________ (offrir, présent de l’indicatif) un accès aux livres et à la culture. 4. 90 % des Malgaches vivent sous le seuil de pauvreté, et des millions d’entre eux ________ (souffrir, présent de l’indicatif) de malnutrition. Pour les aider, soyons généreux, ________ (offrir, présent de l’impératif, 1e pers. plur.) un peu de notre temps auprès d’associations de bénévolat, et/ou de notre argent  ! 5. En 2009, la Croix-Rouge de Madagascar ________ (ouvrir, passé composé) ses premières «  cantines populaires  », avec le soutien financier de l’ambassade de France. 6. Pendant ce Sommet, les visiteurs ________ (découvrir, futur simple) la «  Grande Île  » et sa culture. 7. La francophonie ___ toujours ________ (souffrir, passé composé) d'un déficit d'image. En dehors des importants Sommets, ce thème est peu abordé dans les médias. 8. En naviguant sur le site www.francophonie.org, ________ (découvrir, présent de l’impératif, 2e pers. plur.) les 80 pays francophones  !   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant si nécessaire. artisanat – développement durable – domaine – échange – héritage – locuteur – marché – promouvoir – revenu brut – rayonnement 1. Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde  : en moyenne le ________ d’un Malgache est de 35 dollars par mois, soit 420 dollars par an (NB  : la moyenne mondiale est de 850 dollars par mois, soit 10 200 dollars par an). 2. Le Sommet de la Francophonie n’est pas seulement une réunion politique. C’est aussi une occasion de réaliser des ________ commerciaux. 3. Les Malgaches profiteront de cette importante réunion internationale pour ________ leur savoir-faire. 4. Pour le XVIe Sommet de la Francophonie, Antananarivo devrait accueillir environ 3  000 personnes, soit 3  000 acheteurs potentiels de produits de l’ ________ malgache  ! 5. Ce Sommet sera donc une opportunité, pour les entrepreneurs et artisans malgaches, de conquérir le ________ extérieur et de permettre le ________ de leurs produits à travers le monde. 6. Pendant la colonisation, plusieurs ________ étaient dirigés par la France  : l’administration, l’économie et l’enseignement. Le français reste d’ailleurs aujourd’hui la langue officielle de l’enseignement secondaire malgache. 7.  55 % des ________ de français (soit environ 148 millions de personnes) habitent en Afrique. 8. En Afrique, le __________ rime souvent avec innovation  : puisque les ressources primaires manquent, les entrepreneurs africains inventent de nouveaux modes de production et de consommation responsables, souvent à partir de matières recyclées et d’énergies renouvelables. 9. Les écrivains africains sont confrontés à un dilemme  : doivent-ils choisir leur langue maternelle, de façon à préserver leur culture, ou bien le français, ________ linguistique colonial, pour véhiculer leur culture à un public plus large  ?   EXPRESSION 4) Pourquoi as-tu choisi d’étudier le français  ? Penses-tu qu’il est important, aujourd’hui, d’apprendre cette langue  ? Pour quelles raisons  ? (60-80 mots)   ACTIVITÉS BONUS 1) Joue sur le site http://www.francophonie.org/spip.php?page=jeu  : en une minute, tu dois placer le plus grand nombre de pays francophones sur la carte. 2) Prépare une fiche ou un exposé sur un pays francophone. Précise  : la situation géographique, le nombre d’habitants, les langues parlées, le nom de la capitale, les monuments célèbres, le secteur économique de pointe, la ou les religion(s) pratiquée(e). Si cela est pertinent, tu peux également résumer l’histoire coloniale du pays.
--- (Margot Legrand) (Crédits images: jplille, flickr, Gabriel Flores Romero, flickr) [post_title] => Un rendez-vous important pour le monde francophone se prépare à Madagascar [post_excerpt] => Le XVIe sommet de la Francophonie aura lieu les 26 et 27 novembre prochains à Antananarivo (île de Madagascar) et aura pour thème central « la croissance partagée et le développement responsable ». À cette occasion, rappelons quelle est la place de la langue française dans le monde, et précisons quel est le rôle de l’Organisation Internationale de la Francophonie. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => un-rendez-vous-important-pour-le-monde-francophone-se-prepare-a-madagascar [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-11-28 16:16:10 [post_modified_gmt] => 2016-11-28 15:16:10 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11324 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [8] => WP_Post Object ( [ID] => 11154 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-09-29 15:28:52 [post_date_gmt] => 2016-09-29 13:28:52 [post_content] =>

Les impacts du dérèglement climatique dans l’Hexagone

En France, la température moyenne a augmenté de 1°C en un siècle, et cette augmentation a de nombreuses conséquences. D’abord, les étés sont toujours plus secs et les canicules se multiplient. Ces périodes de sécheresse et de forte chaleur entraînent évidemment des pertes pour l’agriculture. Dans le secteur vinicole, elles peuvent provoquer un excès d’alcool dans le vin et ainsi en détériorer la qualité. De plus, la chaleur favorise le développement de plantes allergisantes (qui provoquent rhinites, conjonctivites, crises d’asthme...), ainsi que l’expansion du moustique tigre porteur de maladies tropicales. Enfin, les glaciers des Alpes sont en train de fondre, et le niveau des mers est en train de s’élever. À long terme, cela pourrait avoir des répercussions dans des zones sensibles comme Dunkerque, le Havre, ou encore le Languedoc-Roussillon.

Quelques phénomènes liés au dérèglement climatique  :

- En Lorraine, les semis de blé sont effectués un mois plus tôt qu’en 1970  ; - À Châteauneuf-du-Pape (Provence), les vendanges ont été avancées d’environ trois semaines depuis les années 1950 ; - Dans le Maine-et-Loire (Pays de la Loire), les pommiers fleurissent une semaine plus tôt que dans les années 1990  ; - L’épaisseur du plus grand glacier du Mont-Blanc, la Mer de glace, diminue de 4 à 5 mètres par an.

Or, la France dépend du climat pour des secteurs-clés tels que la production de vin, l’exportation de produits agricoles comme les céréales, et le tourisme (hivernal, avec ses stations de ski, et estival, avec ses 5000 km de littoral). Elle n’a donc pas le choix : elle doit chercher à atténuer les effets du changement climatique, mais également à s’y adapter.

Un nouveau mot-clé : l’adaptation

La recherche évolue, et se concentre désormais sur deux approches complémentaires : aux stratégies d’atténuation, qui visent principalement à réduire l’utilisation des énergies fossiles et à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, s’ajoutent les stratégies d’adaptation, qui ont pour but de rendre la société et le territoire français moins vulnérables face aux évolutions climatiques. La France est le premier pays de l’Union Européenne à avoir lancé, dès 2011, un « Plan national d’adaptation au changement climatique ». En 2016, l’heure est au bilan. Un rapport vient d’être publié par l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC), pour évaluer les principales mesures d’adaptation. Ces mesures relèvent de plusieurs types. - Mesures physiques. Exemples : la mise en place de digues de protection et la construction de bâtiments avec une meilleure isolation thermique, pour éviter l’utilisation de la climatisation en été ; - Mesures stratégiques. Exemples : le choix d’abandonner des terrains à la mer, et de ne pas construire dans les zones à risque d’inondation ou d’incendie ; - Nouveau mode de vie. Exemples : la promotion des économies d’eau (en particulier dans l’agriculture, où l’irrigation doit être optimisée) et des énergies renouvelables, et la promotion d’un tourisme écoresponsable ; - Nouvelles techniques agronomiques. Exemple : la sélection de semences (pour la vigne, les arbres, les céréales...) résistantes à la chaleur. En réalité, la première phase a été centrée sur la recherche, l’information, la communication. Il est temps maintenant de passer à l’action, à l’échelle nationale mais aussi au niveau local.

Un exemple concret d’adaptation : le projet Giono

Les forêts dépendent du climat, en particulier des températures et des précipitations. Et l’évolution climatique (avec les canicules, tempêtes, incendies et inondations qu’elle implique) pourrait être fatale pour certaines espèces d’arbres, incapables de s’y adapter assez rapidement. C’est pourquoi l’Office National des Forêts (ONF), avec le projet Giono*, a décidé de passer à l’action pour tenter d’anticiper ce phénomène et de préserver la biodiversité. La solution ? Une « migration assistée » d’arbres provenant du sud de la France, où ils sont particulièrement menacés par le réchauffement, pour les planter plus au nord, dans la forêt de Verdun. Au total, environ 12 000 jeunes arbres (principalement des chênes et des hêtres) ont déjà été plantés dans cette forêt. *Nom inspiré de l’auteur de L’Homme qui plantait des arbres, Jean Giono.
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. En France, les canicules estivales
  1. sont inexistantes.
  2. restent rares.
  3. sont de plus en plus fréquentes.
2. Les périodes de forte chaleur ont des répercussions sur l’agriculture, mais aussi
  1. sur la santé.
  2. sur les transports.
  3. sur les constructions architecturales.
3. Dunkerque et le Havre sont deux villes concernées par
  1. le risque d’incendie.
  2. le risque d’inondation.
  3. le risque de tempête.
4. Les stratégies d’adaptation
  1. remplacent les stratégies d’atténuation.
  2. limitent les stratégies d’atténuation.
  3. s’ajoutent aux stratégies d’atténuation.
5. Le plan d’adaptation consiste en
  1. des initiatives individuelles.
  2. des actions associatives.
  3. des mesures nationale.
6. Le nouveau mode de vie doit être axé sur
  1. l’économie d’énergie.
  2. l’économie d’argent.
  3. l’économie de temps.
7. En agronomie, la recherche actuelle porte sur les plantes qui puissent supporter
  1. la canicule.
  2. le froid extrême.
  3. d’importantes précipitations.
8. Le projet Giono concerne
  1. des fleurs.
  2. des arbres.
  3. des animaux.
GRAMMAIRE 2) Complète les phrases suivantes avec « très », « beaucoup » ou « beaucoup de/d’ ». 1. Les conséquences du dérèglement climatique sont ______ inquiétantes. 2. Ses impacts préoccupent _____ l’Organisation Mondiale de la Santé. 3. L’agriculture risque de ______ souffrir du réchauffement climatique. 4. À cause du principe d’inertie, il faudrait prendre des mesures concrètes ____ rapidement. Car en ce qui concerne l’environnement et l’équilibre climatique, les temps sont toujours _____ longs. 5. Ne rien faire pourrait nous coûter ______ cher, et même plus cher qu’agir pour sauver la planète. Dans un scénario d’action, il faudrait certes ______ investir les premières années, mais ensuite le retour sur investissement serait positif. 6. L’effort d’information et de communication est tout de même _____ encourageant. Il permet une prise de conscience de l’opinion publique. Ainsi, ces dernières années, les mentalités ont _____ évolué. 7. Il existe aujourd’hui ______ organisations non gouvernementales, comme Greenpeace, qui luttent pour la protection de l’environnement. Et elles ont ______ travail ! 8. Tout le monde doit se mobiliser, car il y a encore ______ efforts à faire. LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire. canicule – chaleur – épaisseur – fondre – glacier – niveau – sécheresse – tempête – moustique – réchauffement – vendange 1. On parle de « vague de ________ » quand on observe des températures anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs. 2. On parle de ________ quand les températures sont élevées de jour comme de nuit (avec des minimales d’environ 35°C le jour, et 20°C la nuit), sur une période prolongée. 3. Les périodes de ________ sont provoquées par un manque de précipitations et par une forte demande en eau, en particulier dans le secteur agricole. Elles peuvent provoquer la mise en place de mesures de restriction d’eau. 4. Une ________ peut être décrite comme une zone étendue de vents violents (environ 100 km/h dans les terres, et 120 km/h sur les côtes) générés par un système dépressionnaire. 5. Pour éviter la prolifération des ________, il est conseillé d’éliminer toute présence d’eau stagnante car celle-ci est indispensable à l’éclosion des larves. 6. Les ________ représentent 70 % des réserves en eau douce de la planète. 7. La banquise pérenne est vieille de plusieurs années, car elle ne ________ pas durant l’été. 8. Au cœur de l'hiver, l' __________ des glaces saisonnières de la banquise peut atteindre 1 à 2 mètres, sans compter la neige qui s'accumule à sa surface. 9. La hausse du ________ de la mer est provoquée en grande partie par la fonte des glaces continentales, mais elle est aussi liée à la dilatation thermique des océans, c’est-à-dire à l’augmentation du volume de l’eau due à son ________. 10. La _______ est la récolte du raisin destiné à la production du vin. Le terme s’emploie au pluriel pour désigner la période de cette opération. EXPRESSION 4) Es-tu sensible à la protection de l’environnement ? Pourquoi, ou pourquoi pas ? Argumente ta réponse. Quels « bons gestes » réalises-tu au quotidien ? Penses-tu que tu pourrais faire davantage ? Si oui, comment ? Donne des exemples concrets. À une échelle plus globale, pense à des actions écoresponsables qui pourraient être réalisées dans ton école, dans ta ville, dans ton pays. (80-100 mots) ACTIVITÉ BONUS En classe : réaliser un sondage auprès de vos camarades, pour voir s’ils adoptent une attitude respectueuse de l’environnement. - Créer le sondage avec dix questions, sur dix gestes différents (réalisés à la maison, à l’école, en voyage, au supermarché...). Les différentes possibilités de réponses (de préférence de simples adverbes de fréquence) seront associées à un score. Exemple : jamais = 0 ; rarement = 1 ; parfois = 2 ; parfois = 3 ; toujours = 4. - Sonder les élèves et leur donner leur résultat, associé à un bref commentaire de votre invention ! --- (Margot Legrand) (Crédits images: Le Centre d'Information sur l'Eau, flickr et ARBRE ÉVOLUTION, flickr)
[post_title] => La France prépare sa transition climatique [post_excerpt] => Quand on évoque le réchauffement climatique, on pense d’abord à la fonte de la banquise arctique ou aux îles exotiques qui subissent la montée des eaux. Mais ses effets se font sentir aussi en France ! D’où la nécessité de mettre en place des stratégies d’adaptation. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => la-france-prepare-sa-transition-climatique [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-11-02 15:40:15 [post_modified_gmt] => 2016-11-02 14:40:15 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11154 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [9] => WP_Post Object ( [ID] => 11042 [post_author] => 10 [post_date] => 2016-09-15 11:58:59 [post_date_gmt] => 2016-09-15 09:58:59 [post_content] => Difficile de passer à côté : comme tous les ans en cette période, la « rentrée littéraire » est omniprésente dans les médias français. Car chaque année, entre la moitié du mois d’août et le début du mois d’octobre, des centaines de nouveaux livres apparaissent sur les étagères des librairies.

Un grand moment pour les professionnels de l’édition

Ce phénomène existe seulement en France. Il s’est progressivement imposé au cours du XXe siècle et, après la Seconde Guerre mondiale, il est devenu un événement incontournable pour l’économie du livre. Pour cette rentrée 2016, 560 romans (français et étrangers) seront publiés. Et cela provoquera évidemment une hausse du chiffre d’affaires des éditeurs et des libraires. Pour le libraire Nicolas Jalageas « ça fait partie des grands moments de l’année » (avec, naturellement, les fêtes de fin d’année) et « financièrement, c’est très important ». D’autant plus que, après cinq ans de difficulté, le marché du livre connaît à nouveau une légère croissance depuis un an.

Les thématiques récurrentes de cette rentrée 2016

560 nouveaux ouvrages, cela signifie l’embarras du choix pour les lecteurs, autant dans la forme que dans le fond. Mais on peut remarquer tout de même certaines convergences thématiques liées à l’actualité. D’un côté, de nombreux auteurs ont été inspirés par les événements tragiques qui ont récemment touché la France, et par les tensions identitaires qu’ils ont créées. Par exemple, la narratrice de À la fin du silence, de Laurence Tardieu, raconte comment, après l’attentat contre Charlie Hebdo, elle est partagée entre un sentiment de détresse et la tentative (vaine ?) de retrouver l’espoir et la joie de vivre. La fiction française « d’origine maghrébine » s’interroge, elle, sur la place de ses personnages dans la société. D’un autre côté, cette rentrée littéraire est très politisée. Bilans, programmes, analyses, biographies, souvenirs politiques... La campagne de l’élection présidentielle de 2017 semble se jouer aussi dans les librairies. Et si ces ouvrages politiques sont si nombreux, c’est parce qu’ils sont intéressants économiquement pour les éditeurs : en 2015, 2,8 millions de volumes ont été vendus, pour un chiffre d'affaires représentant environ 1,5 % de l'ensemble du marché du livre.
Quelques anecdotes sur cette rentrée littéraire 2016... La phrase la plus longue est celle du Comorien Ali Zamir : 318 pages, soit la totalité de son roman "Anguille sous roche" (éditions Le Tripode).  Le plus gros tirage est celui du roman d'Amelie Nothomb, "Riquet à la houppe" (éditions Albin Michel), avec 200 000 exemplaires imprimés.  Le roman le plus original en cette période est "La rentrée n’aura pas lieu" dans lequel Stéphane Benhamou raconte comment 11 millions de vacanciers du mois d’août, déprimés par la crise et le terrorisme, décident de boycotter la rentrée et de rester en vacances.  L’héroïne la plus inattendue est la poupée Barbie, abandonnée par Ken et kidnappée par un groupe terroriste, qui dans "Une poupée au pays de Daech" (de Eli Flory) est utilisée pour évoquer la condition des femmes dans l’État Islamique. Comme tous les ans, environ la moitié des exemplaires imprimés ne se vendront pas et seront recyclés, en cartons d’emballage ou... en papier toilette !
 

Des romans en compétition pour divers prix littéraires

Ce n’est pas un hasard si ces publications sont regroupées en septembre, peu avant la saison des prix littéraires comme le Goncourt, le Grand prix de l’Académie française, le Renaudot, etc. Ceux-ci sont décernés entre octobre et novembre, et ils augmentent considérablement la visibilité médiatique des œuvres et des auteurs primés. Ils permettent alors aux maisons d’édition – comme par exemple Gallimard, Grasset, Le Seuil, et Albin Michel, qui sont les plus souvent récompensées – d’augmenter leur chiffre d’affaires et de faire d’importants bénéfices. La preuve : durant la semaine qui suit l’annonce d’un prix, les ventes du livre lauréat augmentent en moyenne de 8 % ; et, au total, entre 500 000 et un million de Français achètent un livre qui a gagné l’un des grands prix. De plus, les prix littéraires incitent les maisons d’édition étrangères à acheter les droits de traduction des titres primés, et génèrent donc souvent des succès commerciaux internationaux.
Il y a une réelle passion pour les prix littéraires en France – qui reste pour cela une importante nation littéraire. Aujourd’hui, il en existe plus de 1 500 ! Le plus ancien est le prix Goncourt, né en 1903. Le prix Femina a ensuite été créé en 1904 pour dénoncer la misogynie du prix Goncourt ; il est attribué par un jury composé exclusivement de femmes.  GfK, un bureau d’études sur la consommation, a calculé les ventes moyennes des grands prix littéraires sur les années 2010 à 2014. Voici les résultats : Goncourt : 395 000 exemplaires vendus en moyenne Goncourt des lycéens : 334 000 exemplaires Grand prix du roman de l'Académie française : 220 500 exemplaires Renaudot : 178 000 exemplaires Femina : 97 000 exemplaires Médicis : 48 000 exemplaires Interallié : 42 500 exemplaires
Rendez-vous en novembre, pour connaître les noms des lauréats 2016...
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1. La rentrée littéraire a lieu
  1. au début du printemps.
  2. à la fin de l’été.
  3. au milieu de l’hiver.
2. La rentrée littéraire est un événement
  1. international.
  2. européen.
  3. français.
3. Depuis un an, le marché du livre en France
  1. croît.
  2. décline.
  3. stagne.
4. Les publications de la rentrée littéraire 2016
  1. sont exclusivement des romans.
  2. sont seulement des ouvrages politiques.
  3. appartiennent à tous les genres.
5. Cette année, beaucoup de livres traitent de
  1. la crise environnementale.
  2. la vie de famille et l’intimité.
  3. faits d’actualité.
6. La saison des prix littéraires
  1. précède la rentrée littéraire.
  2. suit la rentrée littéraire.
  3. coïncide avec la rentrée littéraire.
7. Les livres primés se vendent
  1. mieux que les autres.
  2. moins que les autres.
  3. autant que les autres.
8. Gallimard, Grasset, Le Seuil et Albin Michel sont des noms
  1. de maisons d’édition.
  2. d’auteurs publiés.
  3. d’œuvres primées.
  GRAMMAIRE 2) Complète les phrases suivantes avec « c’est », « ce sont », « il / elle est » ou « ils /elles sont ». 1. Le nombre de publications est en baisse ; ______ surtout les œuvres françaises qui sont moins présentes (393 en 2015, contre 363 en 2016). 2. Choisir parmi tous ces livres, ______ vraiment difficile ! 3. Elle, ______ Amélie Nothomb. ______ belge. 4. Yasmina Reza, ______ romancière et dramaturge, mais aussi scénariste et réalisatrice. 5. Les femmes de lettres françaises, ______ engagées et audacieuses. 6. Ce livre ? ______ fantastique, je l’ai adoré ! Parmi tous les livres que j’ai lus cette année, ______ mon préféré ! 7. Tu ne connais pas Éric-Emmanuel Schmitt ? _____ un écrivain très populaire en France. 8. Julia Kristeva et Philippe Sollers, _____ écrivains tous les deux. ______ le couple littéraire le plus célèbre en France.   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les accordant ou conjuguant si nécessaire. chiffre d’affaires – croissance – décerner – embarras du choix – étagère – générer – hausse – incontournable – lauréat – primer 1. En cette année 2016, Joann Sfar est un auteur omniprésent et donc ________ : après une BD (Tu n'as rien à craindre de moi) en avril, et un roman politico-policier (Le Niçois) en mai, il revient pour cette rentrée littéraire avec un récit intimiste intitulé Comment tu parles de ton père, publié chez Albin Michel. 2. Joann Sfar n’a que 45 ans mais c’est un auteur-illustrateur très prolifique qui a déjà à son actif pas moins de 34 séries de BD (dont la plus célèbre est Le Chat du rabbin, qu’il a adaptée au cinéma) : elles doivent déjà peser lourd sur les ________ des collectionneurs ! 3. Joann Sfar a également écrit des romans et des nouvelles, créé des livres d’art (sur le chanteur Serge Gainsbourg et sur le peintre Pierre Bonnard) et réalisé des films... ce qui laisse un large choix, et même l’ __________, aux lecteurs ou spectateurs curieux qui voudraient découvrir son art ! 4. Le Prix Goncourt des lycéens a été créé par la Fnac en 1988, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale ; son jury est composé de 2 000 lycéens qui choisissent le livre ________ à partir d’une sélection de titres remise par les académiciens Goncourt. 5. En 2014, le Prix Goncourt des lycéens a été ________ à David Foenkinos pour son roman Charlotte qui s’inspire de la vie de Charlotte Salomon, peintre allemande assassinée à 26 ans alors qu’elle était enceinte. 6. En 2015, les lycéens ont voulu ________ Delphine de Vigan pour D’après une histoire vraie, un thriller psychologique qui raconte comment la narratrice Delphine, double de l’auteur, se noue d’amitié avec une femme possessive et manipulatrice. 7. Pour les livres récompensés par des prix littéraires, la ________ des ventes est immédiate, avec un pic lors des fêtes de fin d’année : les trois dernières semaines de l’année représentent entre 25 et 35 % de leurs ventes totales. 8. Le marché de l’édition numérique continue sa ________ et voit son poids augmenter dans les revenus des maisons d’édition, en particulier dans le domaine de l’édition juridique. 9. Le __________ des éditeurs (2,667 milliards d’euros en 2015) se compose du produit de la vente de livres (2,534 milliards d’euros) et du produit des cessions de droits (133 millions d’euros) 10. Les revenus complémentaires liés aux cessions de droits sont le résultat des vies multiples du livre (en poche, en club, en traduction ou en adaptation audiovisuelle) et du talent des éditeurs à les ________. EXPRESSION 4) Quel lecteur es-tu ? - Quels genres d’œuvres lis-tu (roman, poésie, biographie, théâtre, bande dessinée...) et quels sont tes thèmes préférés ? Policier, romance, histoire, tragédie, comédie, science-fiction, fantastique, horreur, aventures ? N’oublie pas d’illustrer ta réponse avec des exemples concrets de livres que tu as particulièrement appréciés. - Préfères-tu lire sur le support papier ou au format numérique (sur tablette, liseuse, ordinateur, smartphone) ? Justifie ta réponse. (60-80 mots) ACTIVITÉ BONUS Au Festival du mot de La Charité-sur-Loire, « réfugiés » a été élu mot de l’année 2016 (cf. http://www.festivaldumot.fr/article/le-mot-de-l-annee-4fe0726ebe733). Formez des groupes de trois ou quatre élèves. À partir de ce mot, imaginez l’incipit (c’est-à-dire le premier paragraphe) d’un roman qui aurait pour thème – très actuel – les migrations dues à des guerres, à des persécutions politiques ou raciales, ou encore à des catastrophes naturelles.
--- (Margot Legrand) (Crédits images: jean-louis Zimmermann, flickr et ActuaLitté, flickr) [post_title] => Ça y est, c’est la rentrée : scolaire... mais aussi littéraire ! [post_excerpt] => La « rentrée littéraire » (suivie de la remise de prestigieux prix littéraires) est une tradition importante en France. Cet événement annuel concerne les lecteurs, qui se retrouvent confrontés à une grande offre de nouveaux livres en librairie, mais aussi et surtout les professionnels de l’édition. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => ca-y-est-cest-la-rentree-scolaire-mais-aussi-litteraire [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-09-29 15:29:05 [post_modified_gmt] => 2016-09-29 13:29:05 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=11042 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post] => WP_Post Object ( [ID] => 13029 [post_author] => 10 [post_date] => 2017-09-26 12:31:40 [post_date_gmt] => 2017-09-26 10:31:40 [post_content] => Sur plusieurs îles françaises des Antilles (Saint-Martin, Saint-Barthélemy, et dans une moindre mesure Guadeloupe et Martinique), les deux puissants ouragans Irma et Maria ont laissé derrière eux des paysages apocalyptiques : maisons détruites, bâtiments publics - comme les casernes de pompiers et les hôpitaux - inutilisables, absence d’eau potable et d’électricité, routes et réseaux téléphoniques coupés... Dans ce contexte, la technologie a joué un rôle clé pour aider les secours et rompre l’isolement des habitants.
L’info en + : Le terme « ouragan » est réservé à l’Atlantique nord et au Pacifique nord-est. On parle en revanche de « cyclone (tropical) » dans l’océan Indien et dans le Pacifique sud, et enfin de « typhon » dans le Pacifique nord-ouest.
 

Les réseaux sociaux et les applications

En effet, seuls les réseaux sociaux et les applications ont pu permettre d’avoir des nouvelles des habitants sinistrés, de diffuser des consignes de sécurité et d’organiser des dons. En plus du désormais célèbre « safety check », activé à chaque catastrophe, sur Facebook ont été créés des groupes publics pour permettre la recherche des proches disparus et la diffusion d’informations sur l’état de certains quartiers, commerces et infrastructures des îles concernées. Sur Twitter également, les internautes ont diffusé massivement l’appel aux dons de la Croix-Rouge française. En outre, de nombreux habitants des Antilles ont téléchargé l’application Zello, qui est une version moderne du talkie-walkie, permettant à de nombreuses personnes de discuter ensemble en direct. Le succès de cette application est dû à sa compatibilité avec un réseau téléphonique perturbé, puisqu’elle ne nécessite pas une excellente connexion internet : il suffit d’être en 2G pour l’utiliser.  

L’association Visov

L’association des Volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (Visov) a elle aussi aidé à la recherche des personnes disparues aux côtés des secouristes, en lançant  un formulaire en ligne pour recenser les personnes sinistrées. Cette association, qui a été créée en janvier 2014, compte aujourd’hui 138 volontaires. Depuis 2012, elle applique un plan d’action intitulé « Médias sociaux en gestion d’urgence ». Son principe est d’aider à accélérer les recherches en géolocalisant les victimes et en faisant circuler les informations.  

L’envoi de matériel informatique

Des « hackers citoyens » se sont également mobilisés. L'association française Hackers Against Natural Disasters (Hand) a expédié 30 000 euros de matériel électronique à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Ainsi, les containers d’aide humanitaire ne contenaient pas seulement de la nourriture et des fournitures d’urgence, mais aussi des radios longue portée, des composants électroniques (capteurs, piles, batteries...), des panneaux solaires et des drones. Ces derniers jouent un rôle essentiel : ils permettent d’évaluer les dégâts sur les infrastructures, de repérer des personnes en difficulté, et de leur apporter des vivres, de l’eau potable et des médicaments. « Notre objectif, c’est d’offrir aux citoyens des outils permettant de rétablir au plus vite les communications. C’est essentiel pour coordonner les services de secours », a expliqué Gaël Musquet, le président de l’association Hand.  

La cartographie des lieux sinistrés

Gaël Musquet est aussi le porte-parole d’OpenStreetMap France. C’est lui qui, depuis 2010, fédère les contributeurs bénévoles  de cette carte du monde pour cartographier en urgence les zones dévastées par des catastrophes naturelles. Une cinquantaine d’entre eux ont ainsi travaillé jour et nuit pour actualiser la carte en recensant les routes coupées, les bâtiments détruits, l’état des aéroports, des hôpitaux ou encore des pylônes électriques. Des informations précieuses pour les secours et les associations présents sur place. Ce travail est rendu possible grâce à la charte « Espace et catastrophes majeures », signée en 1999 par seize agences spatiales. Cette charte impose de fournir, en cas de grande catastrophe, les images aériennes et satellites aux États et associations (comme OpenStreetMap) qui en font la demande.  
Liens utiles Synthèse de la saison cyclonique 2017 dans l'océan Atlantique nord : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_cyclonique_2017_dans_l%27oc%C3%A9an_Atlantique_nord Article sur l’organisation des internautes pour venir en aide aux personnes sinistrées : http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/09/07/apres-irma-des-guadeloupeens-s-organisent-en-ligne-pour-venir-en-aide-aux-iles-du-nord_5182413_4832693.html#Jeh28is6MZvhkflG.99 Article sur l’application Zello : http://www.lapresse.ca/techno/applications/201709/08/01-5131541-ouragans-regain-de-popularite-pour-lapplication-zello.php Site de l’association Hand : http://hand.team/urgence-irma/ Article sur l’opération de cartographie des régions touchées par les ouragans : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/08/apres-irma-des-internautes-mobilises-pour-cartographier-en-urgence-les-zones-devastees_5182936_4408996.html#vhb2LStQvPW8gxa5.99 Site officiel d’OpenStreetMap France : http://openstreetmap.fr/ Informations sur la charte internationale « Espace et catastrophes majeures » : https://charte.cnes.fr/ Vidéo d’un JT sur le thème « La technologie face aux ouragans » : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-technologie-face-aux-ouragans-979635.html
 
COMPRÉHENSION 1) Lis l’article et complète les phrases suivantes. 1) Les ouragans du mois de septembre ont concerné principalement les îles
  1. d’Irma et Maria.
  2. de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
  3. de la Martinique et de la Guadeloupe.
2) La fonctionnalité « safety check » a été activée par
  1. Google Maps.
  2. Twitter.
  3. Facebook.
3. L’application Zello
  1. nécessite une excellente connexion internet.
  2. fonctionne même avec un signal faible.
  3. ne requiert aucune connexion internet.
4. L’association Visov
  1. agit sur les médias en ligne.
  2. intervient directement sur place.
  3. effectue d’importants dons d’argent.
5. L’association Hand a envoyé
  1. de la nourriture.
  2. des fournitures et équipements de première nécessité.
  3. du matériel électronique.
6. Le repérage des personnes en difficulté est facilité par l’usage
  1. de drones.
  2. de panneaux solaires.
  3. de batteries.
7. OpenStreetMap est
  1. une fonctionnalité qui recense les logements disponibles pour les personnes sinistrées.
  2. une application météorologique.
  3. un service de cartographie libre.
8. La charte « Espace et catastrophes majeures » a été signée par seize
  1. États.
  2. agences spatiales.
  3. organisations non-gouvernementales.
  GRAMMAIRE 2) Situer dans le temps. Complète les phrases suivantes avec « en », « à / au / à la », « avant (de) », « après », « dans » ou « il y a ». 1. Les ouragans dans l’Atlantique nord ont souvent lieu _____ été, quand les eaux sont chaudes et les orages fréquents. 2. Cette année, les phénomènes cycloniques se sont concentrés _____ mois de septembre. 3. Irma se classe parmi les pires tempêtes tropicales, presque au niveau du terrible typhon Haiyan qui a dévasté les Philippines _____ 2013. 4. _____ 22 ans, l’île de Saint-Martin avait déjà été dévastée par l’ouragan Luis. 5. _____ l’arrivée d’Irma, les habitants des zones les plus sensibles ont été appelés à évacuer. 6. Les personnes qui n’habitaient pas dans des zones d’évacuation ont fait des provisions en eau et en nourriture _____ se barricader dans leurs maisons. 7. La radio annonce l’arrivée de l’ouragan _____ une demi-heure (c’est-à-dire _____ 6h30) : enferme-toi dans un lieu sûr, et ne sors surtout pas avant la fin de l’alerte ! 8. _____ le passage de l’ouragan, je suis sortie de chez moi et j’ai constaté que mon quartier avait été détruit à 95 %.   LEXIQUE 3) Complète les phrases avec les mots de la liste suivante, en les conjuguant ou accordant si nécessaire. aide –  capteur –  dégât – expédier – géolocaliser –  internaute – proche – réseau – sinistré – télécharger 1. Les « chasseurs d’ouragans » traversent les cyclones à bord de leurs avions équipés de ________, qui permettent de mesurer l’intensité de ces phénomènes climatiques. 2. Au moment de l’arrivée de l’ouragan Irma, plus d’un million de personnes (habitant les Caraïbes ou la Floride) ont ________ l’application Zello. 3. L’application Zello est utile en cas de ________ téléphonique saturé. 4. L’application Hurricane de la Croix-Rouge américaine permet aux personnes se trouvant sur la trajectoire d’un ouragan de se _________ et de visualiser les abris les plus proches, sur une carte interactive. 5. De nombreuses personnes essayent d’obtenir des informations sur leurs _________ (c’est-à-dire leurs amis et les membres de leurs familles) vivant dans les zones ________. Pour cela, elles peuvent utiliser différents outils : numéros d’urgence, radios et journaux locaux, ________ sociaux, applications, ou encore formulaires en ligne. 6. Des ________ ont créé des événements Facebook absurdes, pour contrer l’ouragan par le rire. Exemples : "Coupure générale de courant pour faire croire à l’ouragan Irma qu’on est pas à la maison", "Mettre des débris dans le jardin pour qu’Irma croit avoir déjà frappé". 7. Selon la Caisse centrale de réassurance (spécialisée dans les catastrophes naturelles), le coût des ________ causés par l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy s’élèverait à plus d’un milliard d’euros. 8. Depuis le passage des ouragans, les secours travaillent jour et nuit pour venir en ________ aux victimes. 9. Pour faire un don destiné aux victimes des ouragans, il est possible d’________ un chèque à une des antennes départementales du Secours populaire français.   EXPRESSION 4) Quels conseils donnerais-tu aux habitants d’une île qui est sur le point d’être touchée par un ouragan ? (60-80 mots)
(Margot Legrand) (Crédits images: Antti Lipponen, flickr et Cyclonebiskit, Wikipedia) [post_title] => Après Irma et Maria, la technologie au service des secours [post_excerpt] => Au mois de septembre, les puissants ouragans Irma et Maria se sont succédé dans la mer des Caraïbes et ont dévasté plusieurs îles françaises des Antilles. La technologie a joué un rôle clé dans la gestion de cette importante catastrophe naturelle. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => apres-irma-et-maria-la-technologie-au-service-des-secours [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2017-10-30 15:56:22 [post_modified_gmt] => 2017-10-30 14:56:22 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://aulalingue.scuola.zanichelli.it/?post_type=espace-francais&p=13029 [menu_order] => 0 [post_type] => espace-francais [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) )
Espace Français | Zanichelli Aula di lingue
In Evidenza